M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un incroyable tollé : après un accommodement raisonnable, des réactions insensées

 

Quand l’enseignement religieux a été banni de nos écoles privées et publiques québécoises, il y a eu un véritable concert d’applaudissements : la gauche politique, syndicale et médiatique gloussait à gorge déployée ! Pendant tout ce temps, nos catholiques ont regardé passer le train.

Quand le gouvernement a introduit dans les écoles primaires et secondaires le fameux Cours d’éthique et de culture religieuse obligatoire pour tous, un sentiment d’inquiétude s’est fait sentir, sans pour autant créer une panique généralisée.

Enfin, la religion semblait bel et bien éradiquée définitivement de tous nos établissements scolaires. Grâce au CÉCR la dictature du relativisme pourrait faire son entrée officielle par la grande porte.

Par contre, certaines communautés culturelles n’ont jamais accepté de se faire enfoncer dans la gorge la nouvelle religion d’État décrétée par le gouvernement. Une réaction, possiblement néfaste, se pointait à l’horizon… il fallait agir. Certaines écoles juives violaient les prescriptions du régime pédagogique en négligeant les matières de base au profit d’un enseignement intensif de la religion. La ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne, a obtenu de ces écoles qu’elles se conforment au régime pédagogique officiel, « en échange de quoi elle les autoriserait à poursuivre l’enseignement la fin de semaine ». (La Presse, le 12 février 2010).

Un incroyable tollé s’est abattu sur la belle province ! Était-ce justifié ? André Pratte écrivait dans La Presse du 12 février 2010 : « En effet, n’en déplaise aux croisés de la laïcité absolue, cet accommodement est non seulement raisonnable, il est à l’avantage de la société québécoise ». Les écoles juives pourront désormais donner des cours les fins de semaine. Cela ne dérange personne, mais révolte au plus haut point les grands ténors de la laïcité absolue qui souffrent d’une allergie incurable face aux « épouvantables » religions qu’il faudrait éliminer à la grandeur de la planète pour les satisfaire pleinement. Cette croisade « relève d’une tentative de laïciser non seulement l’État, mais toute la sphère publique pour reléguer la religion à la seule vie privée ». (La Presse, André Pratte, le 13 février 2010).

Pourquoi vouloir empêcher à tout prix l’enseignement d’une religion ? Nos croisés de la laïcisation tous azimuts rêvent de la mort imminente de Dieu ! Ils font peur au bon peuple en leur disant que cet « infâme » amendement au régime pédagogique mènera à l’école la fin de semaine pour tous les enfants du Québec. Une énormité complètement fausse !

Les parents du Québec ont des droits fondamentaux ; qu’ils soient catholiques, évangéliques, protestants, musulmans ou juifs, ils ont le droit de donner à leur progéniture l’éducation religieuse qui leur convient. La Ministre a décidé de leur faciliter la tâche.

On a créé un tsunami dans un verre d’eau. Pour plusieurs communautés culturelles, la formation religieuse des jeunes est quelque chose de vital et prioritaire. Bravo ! Ça va à contre-courant. Nos parents chrétiens auront-ils le même courage ?

Laissez un commentaire

40 jours pour la vie - deuxième semaine

nat-kar-sis-v1.JPG

C'est la deuxième semaine de la vigile des 40 jours pour la vie à Montréal ! 

Sept jours déjà, c'est au moins 84 heures de prière, multiplié par le nombres de participants... 

As-tu songé de venir prier avec nous ? C'est facile:

Contactes-nous avec ton nom, ton numéro de téléphone, et ta plage de temps (tes heures de disponibilité). Tu peux le faire :

  • En ligne
  • par courriel (40jourspourlaviemontreall-à-gmail-point-com)
  • par téléphone: (514) 344-2686

Aussi, pour des nouvelles des 40 jours en français, vous pouvez consulter le blogue de Daniel Hamiche. C'est une excellente ressource pour les dernières nouvelles des 40 jours.

Laissez un commentaire

C'est à TON tour de venir prier !

Le lancement des 40 jours pour la vie à Montréal fût un succès, avec 30 personnes étant venues au Parc Lahaie pour prier et pour s'inscrire à la vigile (voir les photos ci-dessous).

Georges_cercle1.jpgbanniere1.jpggeorges-devant.jpg

Et hier, le 17, fût la première journée de vigile, de 7h00 à 19h00. Déjà 12 heures de prière pour les enfants à naître et leur mères! Quelles grâces du Ciel nous attendent déjà!

Mais maintenant c'est à ton tour de t'inscrire ! 

La vigile a besoin de personnes comme toi pour venir une ou deux heures par semaine. Seulement 2 heures par semaine fera toute la différence pour les enfants à naître, leurs mères et toute la communauté!

La prière et le jeûne sont les meilleures choses à faire pour s'assurer que notre volonté soit celle du Père; que nos efforts ne soient pas vains. C'est un combat spirituel que nous menons; ce sont donc des armes spirituelles qu'il nous faut. 

Il n'y a rien de plus simple que de s'inscrire à la vigile des 40 jours pour la vie:

  1. Penses aux moments durant la semaine où tu pourras assister à la vigile, du lundi au dimanche, de 7h00 à 19h00. Tentes ensuite de trouver le temps de prier à la vigile aux moins 2 heures; elles peuvent être consécutives, ou ponctuelles (example: les lundis de 17h00 à 18h00, et les samedis de 10h00 à 11h00).

    Si tu aimerais savoir quelles sont les heures qu'il nous faut le plus combler, consultes ici l'horaire de la vigile. 

  2. Contactes-nous avec ton nom, ton numéro de téléphone, et ta plage de temps (tes heures de disponibilité). Tu peux le faire :
  3. Et c'est tout! Arrive simplement au temps que tu auras indiqué et regardes comment les grâces de ta prière abonderont pour les enfants à naître, leurs mère et la communauté entière!

Les 40 jours pour la vie dépendent de ta participation! Tu peux faire la différence. Inscris-toi dès aujourd'hui!

Laissez un commentaire

Lancement officiel des 40 jours pour la vie le 16 février

40Days14

Le lancement officiel de la campagne printanière des 40 jours pour la vie à Montréal aura lieu le mardi 16 février à 19h00 dans le Parc Lahaie, situé en face de la clinique d'avortement Morgentaler, sise au 30 Saint-Joseph est.

Le déroulement de la soirée :

19h00 - 19h15 Rencontre dehors, vigile avec chandelles, cours discours, et prière

19h15 - 19h25 Procession au 60 Laurier est (quelques minutes de marche)

19h25 - 20h00 Présentation faite par invités spéciaux

20h00 - 20h40 Musique et détente, nourriture, session d'inscription à la vigile des 40 jours pour la vie.

C'est le début de la fin de l'avortement au Québec -- avec Dieu, tout est possible !

Laissez un commentaire

Les jeux de la honte ?

Pendant que nos médias canadiens claironnent à la grandeur du pays le début de la folie olympique à Vancouver, le bon peuple se ferme les yeux sur cette monstrueuse industrie qui illustre à merveille la décadence de notre monde en pleine déroute.

Les Jeux olympiques modernes, déguisés en événement sportif, sont devenus des mégaprojets qui coûtent des milliards de dollars aux contribuables. Ceux-ci n’y voient que du feu ! Après les jeux d’Athènes, la Grèce n’est-elle pas au bord de la faillite ? Cette supposée compétition sportive n’est plus qu’un prétexte pour justifier une démesure complètement débile.

C’est la dictature du matérialisme qui prime ! Le dieu argent occupe la première place. L’image de l’athlète olympique pur et propre, modèle pour nos jeunes, en prend pour son rhume ! L’or est remporté par les politiciens, les commanditaires, les télédiffuseurs et les grands bonzes de l’industrie touristique. L’athlète n’est plus que de la chair à consommer, vendu à prix fort, à condition qu’il remporte des médailles.

Pour ces jeux d’hiver, Vancouver est devenue une ville ouverte afin de mieux s’adapter aux exigences des dieux du stade. Les groupes communautaires ont tiré la sonnette d’alarme en parlant des « jeux sexuels ». (La Presse, 11 février 2010). En effet, des femmes-objets viennent en grand nombre d’arriver à Vancouver venant de partout au Canada pour se prostituer. De puissants cartels du vice sont à l’œuvre depuis plusieurs mois pour faire entrer au Canada des jeunes filles du monde entier afin de répondre à la demande charnelle du marché olympique.

Toutes ces femmes exploitées sexuellement sont une honte pour le gouvernement qui a choisi au nom du « fric » de fermer les yeux sur cette pratique devenue banale. Devant la toute puissante machine de relations publiques de l’industrie olympique tout le monde fait maintenant la courbette. Même le Maire de Québec est en pèlerinage à Vancouver espérant obtenir pour sa ville les Jeux olympiques dans un avenir rapproché.

Cette « religion » olympique doit être dénoncée, car elle est en contradiction flagrante avec le message évangélique. Les Jeux olympiques postmodernes n’ont plus rien d’humain. Je ne serai pas aux premières loges pour applaudir ce triste spectacle, dont les coûts sociaux sont une véritable aberration pour notre pauvre planète.

Pierre-de-Coubertin doit sûrement se retourner dans sa tombe devant cette véritable prostitution olympique.

Laissez un commentaire

Bulletin février 2010


Communiqué de presse trompeur de l'ordre des pharmaciens du Québec

L'ordre des pharmaciens du Québec nous dit que, grâce à la "contraception orale d'urgence", le nombre d'avortements a diminué au Québec de10%.

Les plus récentes données nous apprennent que la province connaît une tendance à la baisse du nombre d'avortements ces dernières années. En effet, selon l'Institut de la statistique, 29 429 avortements ont été pratiqués en 2003 comparativement à 26 546 en 2008, soit environ 10 % de moins.

La vérité: Le nombre d'avortements n'a pas nécessairement diminué--ce n'est que le nombre d'avortements chirurgiques qui a diminué, les mères ayant recouru à un soit disant moyen "contraceptif" qui n'a vraiment pas toujours à voir avec la contraception, car dans certains cas d'utilisation de la "pilule du lendemain" l'être humain déjà conçu est empêché de s'implanter dans l'utérus pour se nourrir.

Le communiqué termine avec quelques "bons" conseils: 

Rappelons qu'il est préférable de recourir à la contraception orale d'urgence le plus rapidement possible après un rapport sexuel non protégé, préférablement, dans un délai inférieur à 120 heures (5 jours)

L'expression juste serait qu'il est "préférable de recourir à l'avortement non-intrusif le plus rapidement possible", ou, tout au moins, il serait meilleur de distinguer les pilules abortives et celles qui sont contraceptives... Et en plus, il est préférable que vous sachiez, qu'en plus du fait qu'en prenant cette pilule vous avez possiblement  tué un être humain, qu'en prenant cette pilule il y a des fortes chances que vous augmentez votre risque de cancer du sein.

Laissez un commentaire

Réflexion: il faut dénoncer le péché pour annoncer la venue du Royaume de Dieu

Depuis que j’ai assumé la présidence de Campagne Québec-Vie en septembre de l’année dernière, je pense constamment à notre mandat et comment celui-ci s’inscrit dans la mission évangélisatrice de l’Église. C’est mon premier devoir de m’assurer que nos activités soient évangéliques, charitables, tous faits au Nom de Jésus-Christ, sans quoi nos paroles et nos gestes ne seraient « qu’airain qui sonne, ou cymbale qui retentit » (1 Corinthiens 13 : 1).

Or, au cours des derniers mois, le reproche que j’ai entendu le plus souvent à notre égard est celui d’être « négatifs », pharisaïques, obsédés par la loi et par le péché. On nous accuse d’oublier d’annoncer le Nom au profit d’un évangile du « non » : Non à l’avortement, non à l’euthanasie, non au « mariage » homosexuel, etc.

Dans tout ça, nous disent certains, ne perdons-nous pas de vue l’Évangile libérateur, le « Oui » inconditionnel à l’Amour, à la compassion, à la charité ? Le Christ, lui, n’opérait-il pas davantage par attraction, alors que les pharisiens, eux, « faisaient peur aux gens » pour qu’ils obéissent à la loi? Bref, un vrai berger connaît ses brebis et les brebis le connaissent, elles vont vers lui car elles lui font confiance, parce qu’elles l’aiment…

Ces remarques ne sont pas entièrement infondées, car il est vrai que la Loi, même si elle reste en vigueur et qu’elle est toujours aussi exigeante, est facile à accomplir lorsque nous sommes animés par l’Esprit de Dieu. Même si Jésus a dit qu’il accomplissait la loi et que, « avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l’i, ne passera de la Loi » (Matthieu 5 :17), il a aussi souligné que son « joug est aisé et [son] fardeau léger » (Matthieu 11 :30).

Certains en concluent que notre œuvre à Campagne Québec-Vie est vaine, car, pour que cessent les drames de l’avortement, de l’euthanasie, etc., nous n’avons qu’à évangéliser, et, par le fait même, toute personne convertie à Dieu refuserait l’avortement, le suicide assisté, etc.

C’est ici que ces critiques font fausse route car elles oublient ou négligent les deux vérités suivantes : 1) la morale fait partie intégrale de l’Évangile (cf. Luc 18 :18-21) et 2) chaque partie du corps mystique de Jésus (chaque partie de Son Église) a un rôle qui lui est propre (cf. 1 Corinthiens 12).

En d’autres mots, si nous avons le devoir de dénoncer le péché, c’est pour qu’en Église nous puissions mieux annoncer l’Évangile; si nous veillons à ce que les gens demeurent sur la voie de Dieu, c’est pour qu’ensemble nous puissions mieux éveiller les esprits à la puissance salvatrice de Jésus.

Et si la dénonciation et le rôle de chien berger en gênent certains, qu’ils acceptent de nous déléguer cette lourde mais essentielle tâche, et qu’ils soient reconnaissants que nous l’accomplissions, se rappelant que « l’œil ne peut donc dire à la main : “Je n’ai pas besoin de toi”, ni la tête à son tour dire aux pieds : “Je n’ai pas besoin de vous.” » (1 Corinthiens 12 : 21).

Au plaisir de continuer d’aboyer et de grogner pour la gloire de Dieu et le salut du monde, et ce avec vous, chers défenseurs de la vie et de la famille, toujours au service du bon Berger qui Lui seul sauve !

Laissez un commentaire

Euthanasie ! Faut pas pousser...


Blog d'Égards

Ce blog se veut un complément de la revue Égards. On y trouvera les réactions spontanées de nos collaborateurs et de nos amis aux diverses provocations d’une actualité apparemment tumultueuse, mais secrètement monotone et répétitive. Au gré de leur humeur, de leur fantaisie et de leur inspiration, des polémistes de droite d’Europe et d’Amérique participeront ainsi, à chaud, aux débats et aux polémiques de notre temps, sans se priver par surcroît de crier dans le désert d’Internet au nom de l’essentiel, qui est souvent l’inactuel.

Laissez un commentaire