M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Né avec 80% de son cerveau manquant, Jaxon étonne encore les médecins alors qu’il va fêter ses 3 ans

jaxon.jpgJaxon et sa mère.

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Avant même que les parents de Jaxon ne l’aient vu, Dieu avait un plan pour lui. Cela parait évident dès que ses parents, Brandon et Brittany, ont commencé à se fréquenter. Le couple avait beaucoup de choses en commun, et notamment un souhait en particulier se démarque du reste. Tous les deux ressentaient le désir d’avoir un enfant : un garçon. Ce qui est étonnant, c’est comment la vie allait se passer pour eux ! Après leur mariage et le début de leur grossesse, ils ont en effet appris qu’ils attendaient un garçon. Dès le lendemain de cette merveilleuse nouvelle, on leur a dit que leur fils était atteint d’une maladie qui mettait sa vie en danger. Mais l’amour a surmonté les obstacles et le 27 aout 2017, Jaxon et sa famille ont fêté son troisième anniversaire.

« Les médecins ne peuvent pas nous dire ce que le future nous réserve, » explique Brandon Buell. « Bien qu’il lui manque 80 pourcents de son cerveau, il est plus fort que jamais. Il ne montre aucun signe alarmant quant à sa santé. Nous sommes tellement fiers de lui. C’est un petit garçon très costaud tel qu’il l’a toujours été depuis le début. »

Pendant la grossesse, la forme et la taille de la tête de Jaxon ont provoqué quelques inquiétudes et, alors que les docteurs n’aient pas eu de diagnostic certain à son propos, ils ont néanmoins conseillé les parents d’avorter. Irrités par la promptitude avec laquelle les médecins faisaient passer leur fils pour pertes et profits, Brittany et Brandon ont faits tous les tests possibles et sont rentrés chez eux pour discuter de la situation. Brittany était enceinte de 23 semaines et le couple avait une semaine pour décider s’ils aurait ou non recours à l’avortement.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

« Au fond de moi, presque comme si cela venait de Jaxon, quelque chose me disait “ne me laisse pas tomber,”» explique Brandon. « Je me souviens avoir eu une discussion venant du cœur, émotionnelle, car je sentais que cela venait de lui, bien que nous ne le connaissions pas encore et que nous devions avoir une confiance aveugle. […] Nous sentions que cela ne reposait pas entre nos mains. S’il ne devait pas s’en sortir, Dieu pourrait prendre cette décision. »

Les docteurs ont dit au couple que Jaxon pourrait ne pas survivre à la grossesse et que s’il le faisait, il pourrait mourir à la naissance. Mais dès le début, il a montré qu’il était un combattant. Apres sa naissance, Jaxon a été diagnostiqué avec une lissencéphalie, une maladie neurologique rare, ce qui signifie que son cerveau n’avait pas la forme, les plis et les courbes normales. Certaines personnes souffrant de cette maladie en meurent mais d’autres y survivent.

Les trois premières semaines de la vie de Jaxon se sont passées dans le service de soins intensifs néonataux. Les médecins ont demandé au couple de signer le document « Ne pas réanimer » mais ils ont refusé. Ils étaient catégoriques qu’ils feraient toujours tout leur possible pour sauver Jaxon, s’occuper de lui et le rassurer. A sa sortie d’hôpital, les médecins leur ont simplement dit d’assurer son confort car ils ne pensaient pas qu’il vivrait longtemps. Ils ont dit qu’il serait probablement aveugle et sourd, et ne marcherait ni ne parlerait jamais. Ils ignoraient les plans que Dieu avait pour lui.

jaxon-1.JPGjaxon-2.JPG

L’histoire de Jaxon s’est répandue à travers le monde et une vidéo de lui disant “hello” a fait le buzz sur internet. Il a touché de nombreuses vies avec son beau sourire et ses grands yeux bleus, sa vie et son histoire démontrant qu’une vie est toujours importante et digne d’être vécue. Son père Brandon a commencé à parler lors d’événements en faveur du droit à la vie et a dirigé des ateliers pro-life, travaillant à la fois pour le Family Research Council (Conseil de recherche sur la famille) et pour le National Right to Life Committee (Comité national pour le droit à la vie). Il raconte son histoire dans laquelle il a choisi la vie pour son fils et affirme combien il est important pour lui que les pères témoignent.

« Je me sens amené à parler pour et au nom de mon fils Jaxon dans mon rôle de chef comme père, » explique-t-il. « La raison pour laquelle je le fais est parce que je suis si fier de mon fils et de son histoire et du fait que nous ayons choisi la vie. Il est important de toujours répéter et partager cette histoire. La communauté pro-vie a besoin de plus d’hommes dans ses rangs. Plus de pères devraient s’élever et rejoindre les femmes du [mouvement]. On pense aux mères et aux enfants mais c’est de famille que nous parlons. Je me tiens à leurs côtés et parmi eux. Cela vaut la peine de croire en cette cause et je pense qu’un effort de la communauté masculine pourrait rendre le mouvement encore plus audible. »

Alors que Brandon Buell se bat pour sauver des enfants dont le diagnostic prénatal les soumet à un risque d’être tué par avortement, Jaxon travaille à franchir certaines étapes. Il suit des séances de physiothérapie et d’ergothérapie et il s’applique à utiliser sa tétine dans le but de parvenir à manger par la bouche. Cette année, il a changé de type de sonde d’alimentation – une sonde de gastronomie contre une sonde gastro-jéjunal – et il a pu prendre du poids régulièrement. Il n’a pas été hospitalisé depuis un bon moment et il s’entraine à se retourner, s’asseoir et à allonger ses jambes. Il est chez lui avec sa maman, qui a repris ses études. Ses parents apprécient la vie avec lui, et lui avec eux.

jaxon-3.JPGjaxon-4.JPG

« [Nous aimerions] simplement qu’il demeure en bonne santé autant que possible, pour qu’il soit à l’aise. Et pour qu’il continue de sourire et de nous témoigner son amour en retour. C’est ce que nous souhaitons chaque jour, rien d’autre que de l’amour et du bonheur, » dit Brandon Buell.

Le petit garçon dont les médecins pensaient qu’il aurait dû mourir par un avortement, leur a non seulement montré qu’ils avaient tort mais il a aussi montré au monde que nous avons tous de la valeur et un rôle décidé par Dieu. Dieu a mis tous en mouvements il y a des années, pour que Jaxon vienne au monde, vive, et change les cœurs et les esprits au sujet de l’avortement.



Laissez un commentaire