M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Artiste montréalais, Mayne Champagne compose une chanson pro-vie en réponse à Kendrick Lamar

Mayne Champagne.

Par Joanne D’Arc (Campagne Québec-Vie

Suite au renversement de la décision Roe v. Wade en Juin 2022, un nombre d’artistes et musiciens à travers le monde se sont exprimés ouvertement au sujet de l’avortement. Parmi eux, Kendrick Lamar s’exclama « Godspeed for women’s rights » soit « Dieu est pour les droits de la femme » et « They judge you, they judge Christ » soit « S’ils vous jugent, ils jugent le Christ ».

C’est de cette façon qu’à la fin de sa performance de la chanson « Saviour » au festival annuel de musique en Angleterre, à Glastonbury, que Kendrick insinue que Jésus-Christ serait pour les droits de la femme à l’avortement. Furieux et préoccupé par cette hérésie, Mayne Champagne artiste montréalais, compose la chanson « Vanity » qui dénonce ce blasphème.

M. Champagne est un artiste hip-hop qui a subi une conversion importante dans sa vie. Le reportage de CBC news nous fait part qu’il a passé son adolescence à fuir les autorités et près de huit ans en aller-retour de la prison. Il vient récemment de déménager de Toronto à Montréal et nous avons eu le plaisir de discuter avec lui lors d’un entretien avec Campagne Québec Vie, le 10 août 2022.

Joanne pour CQV : Monsieur Champagne, qu’est-ce qui vous a inspiré à composer la chanson « Vanity »?

Mayne Champagne : J’ai composé cette chanson en réponse à la chanson de Kendrick Lamar qu’il a présenté au festival de Glastonbury. J’ai découvert son blogue en ligne et j’ai vu qu’il portait une couronne d’épines comme le Christ. Ensuite, j’ai réalisé qu’il essaie d’influencer le public en passant un message sur l’avortement et les droits de la femme. Il a laissé les gens penser que les droits de la femme sont plus importants que le droit des enfants à la vie. Je ne suis pas d’accord avec ça [...]. Je ne pense pas qu’il comprend l’amplitude de ce qu’il a fait. Il a fait croire à tout le monde que l’avortement était une question de droits de la femme, alors que c’est une question de vie ou de mort.

J : Est-ce que cette façon de voir les choses est récente pour vous ou vous aviez toujours pensé de cette façon ?

M.C : J’ai toujours pensé de cette manière, au plus profond de mon cœur. Quand j’étais petit, ma mère m’a introduit à l’église, puis j’ai quitté l’église pour un certain temps. Puis, il y a plusieurs événements dans ma vie qui m’ont mené que je me sentais toujours rappelé vers l’église. Puis, il y a plusieurs événements dans ma vie qui m’ont mené à composer les paroles de ma chanson, dont mon retour récent à l’église et l’influence d’un ami de travail ont été déterminants.

J : Est-ce que vous vous considérez comme un activiste pour la cause pro-vie?

M.C : Je ne me considère pas comme un activiste, mais je pense que ce que je fais est en lien avec l’activisme. J’ai composé cette chanson principalement, car je trouvais que ce que faisait Kendrick était un sacrilège. Comment ose-t-il dire que le Christ serait en accord avec l’avortement en 2022? Personnellement, c’est venu me chercher qu’il a calomnié le nom du Sauveur. Cela m’a perturbé que Kendrick se soit présenté avec une couronne d’épines sur la tête faite en titane et en diamants, puis d’insinuer que Jésus cosignerait des avortements en 2022. Pour moi, c’est un problème d’invoquer le nom du Christ en lien avec la cause pro-choix de cette manière.

J : En effet, car ce n’est pas ce que le Christ nous a appris dans ses enseignements…

M.C : C’est en plein ça, si le Christ a dit « Je suis le chemin, la vérité, et la vie » (Jean 14:6), il ne peut pas cosigner les avortements, si c’était le cas, il aurait dit « Je suis le chemin, la vérité, et la mort ».

J : Bien dit.

M.C : Et j’ajouterai que je n’aime pas comment la culture d’aujourd’hui impose aux gens qu’ils ne peuvent pas se dire « pro-vie », mais plutôt qu’ils doivent se dire « anti-avortement ». La vérité est que les enfants à naître sont les personnes les plus vulnérables sur la planète. On ferait un effort supplémentaire pour aider une personne âgée ou pour mettre un enfant sur un support de vie, alors pourquoi les enfants à naître n’auraient pas la même chance de vivre?

J : Y a-t-il autre chose que vous voudriez rajouter?

M.C : Oui, j’aimerais rajouter que selon moi, ce qui est « juste » doit demeurer juste et ce qui est « mal », doit demeurer le mal. Peu importe la façon dont on essaie de présenter les faits, on ne peut pas renverser la nature du bien et du mal. L’avortement est le seul processus dans lequel la mort de quelqu’un est considérée comme un succès. Quand on commence à penser avec ce type de logique, il y a là quelque chose d’absurde. Pensez-y. [Il se répète pour l’emphase] C’est la seule opération dans le monde durant laquelle quelqu’un meurt, on s’y rapporte comme étant un « succès ». C’est profond.

J : Effectivement, car les gens ne reconnaissent pas la vie à partir du moment de la conception.

M.C : Exactement. Puis, les gens me posent toujours la même question. Qu’en est-il dans le cas d’un viol? La vérité est que la majorité des personnes qui avortent leurs enfants à naître ne sont pas des victimes de viol. Ces personnes le font, car c’est un inconvénient pour eux d’avoir un enfant. Je sympathise avec les personnes qui subissent un viol, mais essayons d’être réalistes pour un moment. Dans la majorité des cas, les avortements ont lieu, parce qu’il serait inconvénient d’avoir un enfant pour eux à ce moment de leur vie.

J : Que diriez-vous à une personne qui a été violée et qui considère un avortement ?

M.C : C’est une question difficile (et dure à avaler). Je ne peux pas forcer mes croyances sur une autre personne. La personne qui a été violée n’a pas demandé de l’être. En même temps, l’enfant à naître dans le ventre de sa mère, n’a pas demandé d’être ici non plus, alors pourquoi devrait-il payer pour l’acte du viol? C’est un dilemme. Mais la réalité, que vous choisissez de la reconnaître, ou non, est que cet enfant est un être humain qui vient de Dieu, peu importe la façon dont il est venu sur cette planète. Je rajoute que j’ai des amies qui sont victimes du viol, et en étant un homme, je ne pourrai jamais comprendre entièrement ce qu’elles ont subi, par contre cela ne change pas la nature de l’être humain qui pourrait résulter de telle circonstance.

J : M. Champagne, c’est tout le temps que nous avons alors je vous remercie pour cette entrevue et je vous souhaite beaucoup de succès à l’avenir.

M.C: Merci pour l’entretien également. Je suis reconnaissant pour l’appui de votre part.



Laissez un commentaire