M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

À quoi ressemble un être humain de 15 semaines dans l’utérus ?


Bébé née par fausse-couche à 15 semaines.

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie

La Cour suprême des États-Unis a accepté de se saisir du cas de la restriction de 15 semaines imposée par le Mississippi en matière d’avortement. La loi stipule que le délai de 15 semaines a été choisi pour deux raisons principales :

  • La forme d’avortement la plus couramment utilisée au deuxième trimestre est la procédure d’avortement D&E, également appelée avortement par démembrement. L’avortement D&E est violent et consiste à arracher les bras et les jambes d’un bébé avant de lui écraser le crâne. Cette procédure est carrément inhumaine et, selon des recherches récentes, les enfants à naître sont susceptibles de ressentir de la douleur avant la fin du premier trimestre.
  • Les risques physiques de l’avortement pour la femme augmentent avec l’âge gestationnel de son enfant à naître.

Mais le plus important est peut-être le fait qu’à 15 semaines l’humanité de l’enfant à naître ne peut être niée*.

Alors, à quoi ressemble un enfant à naître de 15 semaines et où en est-il dans son développement ?

14 semaines

Il ressemble à un être humain

La loi du Mississippi sur l’âge gestationnel définit 15 semaines comme l’âge de l’enfant à naître après la dernière période menstruelle (semaines d’aménorrhée ou SA) de la mère. Cela correspond à 13 semaines après la fécondation. Un enfant à naître de 15 semaines d’âge gestationnel ressemble à un être humain ─ parce qu’il est un être humain et qu’il l’est depuis le moment de la fécondation. Son nez et ses lèvres sont complètement formés et il peut réaliser des mimiques complexes. Il a des jambes qu’il peut faire gigoter et des bras qu’il peut agiter. Il a même le hoquet. Il est minuscule, mais la taille ne détermine pas l’humanité.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Tout être humain doit bénéficier des droits de l’homme, y compris le droit à la vie, mais l’arrêt Roe v. Wade a privé tous les enfants à naître de ce droit. La loi du Mississippi pourrait contribuer à rétablir le droit à la vie des êtres humains à partir de 15 semaines SA (13 semaines après la fécondation) jusqu’à la naissance.

Il se comporte comme un bébé humain

Un bébé humain de 15 semaines d’âge gestationnel ne ressemble pas seulement au bébé humain qu’il est, mais il agit également comme un bébé humain.

Son développement progresse rapidement et, même avant 15 semaines d’âge gestationnel, il peut sucer son pouce. Il s’étire, soupire, ouvre la bouche et remue sa langue. Il est capable de ressentir la douleur et réagit aux stimuli, en pliant les genoux et bougeant les hanches lorsqu’on touche la plante de son pied. Il est capable d’agir ainsi parce qu’il est un être humain vivant dont le cœur bat depuis 10 semaines (trois semaines après la fécondation son cœur a commencé à battre) et des ondes cérébrales depuis déjà sept semaines. Dans huit semaines, il sera peut-être capable de survivre hors de l’utérus avec une assistance médicale.

Les Américains veulent le protéger

La douzième semaine marque la fin du premier trimestre ─ la période à laquelle la plupart des Américains limitent l’avortement. À 15 semaines SA (13 semaines après la fécondation), les bébés à naître sont déjà depuis une semaine dans le deuxième trimestre de la grossesse. En juin 2021, l’Associated Press a publié les résultats d’un sondage sur les attitudes à l’égard de l’avortement, indiquant que 65 % des Américains pensent que l’avortement au cours du deuxième trimestre devrait être « illégal dans tous ou la plupart des cas ».

Pourtant, l’avortement est légal aux États-Unis jusqu’à la naissance pour des raisons telles qu’un diagnostic fœtal pour l’enfant, un risque pour la santé de la mère, la « santé » financière de la mère, et même sa « santé » familiale. Toutefois, tuer directement et délibérément un enfant à naître n’est jamais médicalement nécessaire.

Lorsqu’on leur demande si un enfant à naître de 15 semaines est un être humain, plusieurs politiciens fédéraux pro-avortement refusent de répondre, affirmant que c’est à la Cour suprême de décider de l’humanité de ces enfants innocents.

Mais aucun juge, quel que soit son rang dans l’échelle politique, ne peut statuer légitimement, moralement ou rigoureusement, qu’un être humain est moins humain qu’un autre. Quelle que soit la décision de la Cour suprême dans l’affaire Dobbs v. Jackson Women's Health Organization du Mississippi, les êtres humains dans l’utérus méritent d’être protégés des attaques ciblées et discriminatoires contre leur vie.


*À quinze semaines de grossesse, l’humanité de l’enfant à naître ne peut évidemment pas être niée, parce qu’il ressemble davantage physiquement à un adulte, avant cela, bien qu’il soit tout aussi humain, son apparence porte moins vers lui les sentiments bienveillants — tant cette affaire d’avortement est peu rationnelle ! — A. H.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire