M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un catholique irlandais agressé pour avoir prié le chapelet en réparation d’une parade de la « fierté »


Gerry McGeough priant le chapelet avec un groupe de catholique en réparation de la parade gay défilant à Cookstown (Irlande), le 18 septembre 2021.

Par Jack Bingham — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Irish Society for Christian Civilisation/YouTube

Cookstown, Irlande, 21 septembre 2021 (LifeSiteNews) — Gerry McGeough, un catholique irlandais, a reçu un coup de poing au visage alors qu’il priait le chapelet en guise de réparation pour une « parade de la fierté » le 18 septembre à Cookstown, en Irlande, et il a subi une crise cardiaque le lendemain matin. Il est actuellement en attente d’une intervention chirurgicale.

« J’ai été personnellement agressé », a déclaré Gerry McGeough, 63 ans, après avoir reçu un coup de poing au visage alors qu’il priait le chapelet au coin d’une rue où se déroulait une parade de « fierté » homosexuelle.

« Un individu rempli de dégoût et de haine s’est approché et m’a donné un coup de poing au visage », a-t-il poursuivi, « et en conséquence [je] me retrouverai à l’hôpital pendant plusieurs jours [en raison d’une crise cardiaque] ».

La vidéo montre environ une douzaine de catholiques au coin de la rue en train de prier et de montrer une grande statue de Notre-Dame de Fatima, jusqu’au moment où une femme s’approche du groupe et se tient devant eux.

« Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur… » commence à prier M. McGeough, mais il est interrompu par la femme d’âge moyen qui le frappe directement au visage.

Immédiatement après l’attaque-surprise, on peut voir des policiers s’élancer et attraper la dame, l’appréhender contre le côté d’un bâtiment alors que des badauds qualifient son comportement de « ridicule ».

« Le fait que je me sois fait frapper comme ça, je l’ai offert à Notre Dame, je l’ai offert pour l’offense elle-même qui a été donnée », a déclaré McGeough.

« Et, s’il plaît à Dieu, il y aura un revirement dans la mentalité des gens, parce que les gens ont été très intimidés par l’ensemble de l’agenda homosexuel et tout ce qui s’y rattache, la question de l’avortement et de la contraception, et tout ce qui est essentiellement anticatholique », a-t-il ajouté.

M. McGeough a organisé le rassemblement par l’intermédiaire d’un organisme enregistré de bienfaisance pro-vie appelé Irish Society for Christian Civilisation (ISFCC), qui a déclaré dans la description vidéo de l’incident : « Veuillez prier pour Gerry qui se remet d’une crise cardiaque qu’il a subie le matin suivant l’incident ».

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’ISFCC a été créé dans l’intention « de résister, dans le domaine des idées, aux tendances athées, libérales et socialistes de notre époque et d’affirmer fièrement les valeurs positives de la civilisation chrétienne, par la diffusion d’articles religieux et de littérature catholique, en particulier du message de Fatima ».

M. McGeough a précisé que le rassemblement de prière n’était pas une manifestation, mais qu’il s’agissait plutôt de « prier un chapelet pacifique de réparation pour l’offense faite à Dieu par la prétendue “parade de la fierté” traversant la ville de Cookstown ».

Un porte-parole de l’ISFCC a déclaré à LifeSite : « Nous considérons que la prière publique est d’une grande importance. Saint Louis de Montfort a dit que la prière publique était bien plus puissante que la prière privée pour apaiser la colère de Dieu, et que la Sainte Église guidée par le Saint-Esprit a toujours recommandé la prière publique en cas de calamité ».

« Dans le cas du Rosaire de Cookstown, l’événement a été organisé en réparation d’un affront public à Dieu, celui de célébrer le péché de sodomie, donc la réparation devait aussi être publique », a-t-il poursuivi.

Selon The Irish News, l’avocat de M. McGeough, Aiden Carlin, demande à la police de traiter l’incident comme un crime haineux anticatholique, car McGeough a été intentionnellement visé pour avoir exprimé pacifiquement sa foi.

Dans un appel à l’action, M. McGeough implore les catholiques de « sortir et de prier », leur rappelant les intenses persécutions, allant jusqu’à la mort, que les catholiques ont historiquement endurées pour défendre la foi et la maintenir en vie.

« Vous pouvez recevoir des coups de poing au visage de temps en temps, mais ce n’est rien comparé au fait d’être jeté sur un bûcher, disons “pendu, tiré et écartelé”, et qui sait, on pourrait bien en arriver là dans le futur et si c’est le cas, nous sommes prêts, tout simplement », a-t-il conclu.

M. McGeough n’est pas étranger à la défense de la foi. Il a été recruté dans l’Armée républicaine irlandaise et le parti Sinn Féin dans les années 1970 à l’âge de 16 ans, mais a finalement renoncé au parti nationaliste de gauche en raison de ses positions anticatholiques sur l’avortement et le « mariage » homosexuel.

Depuis son départ du parti Sinn Féin il y a vingt ans, M. McGeough s’est opposé fermement au groupe qu’il soutenait autrefois, préférant répandre pacifiquement la foi catholique dans sa patrie, l’Irlande.

« En tant que nationaliste irlandais et catholique, je souhaite ne jamais voir des cliniques d’avortement dans chaque ville marchande d’Irlande », a-t-il déclaré lorsqu’il a quitté le Sinn Féin en 2001.

« Je crois que nous avons un devoir donné par Dieu de veiller à ce que la foi reste vivante et soit transmise aux générations futures », a-t-il poursuivi.

En 2019, première année de la légalisation de l’avortement en Irlande, un chiffre sinistre de 6 666 avortements a été réalisé, ce que Liam Gibson, responsable politique de la Société pour la protection des enfants à naître (SPUC), a qualifié de « vraiment choquant ».

L’ISFCC a déclaré à LifeSite que M. McGeough est actuellement à l’hôpital en attendant l’insertion d’un stent en réponse à sa crise cardiaque, et ils demandent à tout le monde de « prier pour le rétablissement complet de Gerry afin qu’il puisse continuer sa défense courageuse de la foi catholique ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire