M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Si vous ne voulez pas que vos enfants soient endoctrinés, sortez-les des écoles publiques

Par Jonathon Van Maren (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

8 février 2018 (The Bridgehead) — Si la gauche progressiste peut revendiquer une victoire culturelle presque totale, c’est bien dans son infiltration et sa conquête du système éducatif public. Les écoles publiques du monde occidental — en particulier le Canada, les États-Unis et la Grande-Bretagne — servent maintenant de vecteurs d’idéologie postmoderne, et sont remplies de cours de « justice sociale » ainsi que d’éducation sexuelle conçue pour intégrer une grande variété de modes de vie alternatifs. Les dernières nouvelles sur ce front viennent du Royaume-Uni.

D’après Breitbart :

« Annonçant une mise à jour du programme LGBT inclusif, le géant de l’éducation Pearson a lancé un guide pour pousser l’activisme en “justice sociale” dans toutes les parties du programme scolaire.

“Creating an LGBT-Inclusive Curriculum” (Créer un programme d’études LGBT inclusif) a été produit par le groupe d’activistes LGBT Stonewall et promu par la maison Pearson, qui possède le conseil d’examen Edexcel et publie des milliers de manuels scolaires en tant qu’une des plus grandes entreprises d’éducation du Royaume-Uni.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Prétendant qu’un programme inclusif est “un élément crucial de la lutte contre le harcèlement homophobe dans les écoles”, le manuel conseille aux enseignants de modifier les leçons au long du programme afin que les élèves LGBT “se voient représentés dans ce qu’ils apprennent”.

Dans un avant-propos du guide, au sujet de l’éradication de l’intimidation anti-LGBT, Sharon Hague, vice-président principal pour les écoles de Pearson au Royaume-Uni, a déclaré : “Les étudiants LGBT se sentiront à l’aise d’être eux-mêmes s’ils se voient représentés dans leurs salles de classe.” »

Vous remarquerez que presque partout, le même scénario est utilisé : si les enfants, même les très jeunes enfants, ne reçoivent pas d’enseignements sur le mariage homosexuel et le transgenrisme et toute une longue liste de pratiques sexuelles, l’intimidation va inévitablement en résulter. En d’autres termes, si vous vous opposez à ce nouveau programme, et que vous vous opposez à l’idée que vos enfants apprendront des choses qui vont à l’encontre des valeurs que vous enseignez à la maison, alors taisez-vous fanatique. Ce sont des gens comme vous qui font que les enfants se suicident. Les parents qui croient en la Bible ne se font pas seulement dire qu’il existe un désaccord, ils se font dire qu’ils sont dangereux. Et c’est ainsi que vous vous retrouvez avec des livres d’histoires pour enfants sur les crayons de couleur transgenres et les pingouins gais — et les parents se font dire qu’ils n’ont pas le droit de transmettre leurs valeurs à leurs propres enfants. De plus :

« Organisé par sujet, le guide énumère des suggestions pour assurer la visibilité des LGBT dans le curriculum, par exemple en recommandant aux enseignants de poser des questions, ayant des références avec les relations homosexuelles, en mathématiques et en sciences et d’introduire une terminologie spécifique aux modes de vie des minorités sexuelles. Un exemple donné est de commencer une question avec : “Deux femmes voudraient avoir un bébé ensemble, et le médecin leur recommande d’avoir recours à la Fécondation in vitro (FIV).”

Cependant, la grande majorité des suggestions vont bien au-delà des questions de visibilité et de représentation, la plupart des conseils du manuel créant un programme d’études LGBT inclusif qui favorise l’activisme de la “justice sociale” et la politique identitaire, gauchiste. Des conseils sur l’enseignement des mathématiques comprennent un exemple de leçon dans laquelle les enfants en apprendront davantage sur le cryptanalyste Alan Turing. Les enseignants sont chargés de “fournir aux élèves des informations sur la vie d’Alan Turing, y compris son arrestation et son procès pour sa relation avec un autre homme” et de lancer une discussion sur “le traitement historique des homosexuels par les services secrets”.

Dans les cours d’histoire, les élèves doivent “étudier les liens entre les différents mouvements de justice sociale”, tandis que les enseignants d’art sont invités à “explorer la façon dont l’art a été et est utilisé pour influer sur les changements sociaux et politiques, y compris l’égalité des LGBT, l’égalité raciale et la lutte contre le changement climatique”.

… Rod Bristow, président de Pearson pour ses principaux marchés, a déclaré que la société utilisera le manuel pour “s’en inspirer dans notre mise à jour de nos produits et ressources afin de s’assurer qu’ils sont inclusivement LGBT”. »

Il y a eu des réactions négatives aussi — bien qu’on n’en tiendra pas compte :

« David Kurten, porte-parole de l’UKIP en matière d’éducation, a déclaré que cette mesure “méprisable” est une mauvaise nouvelle pour les enfants et les parents, qui n’auront effectivement pas d’autre choix que d’être exposés au matériel d’éducation politisé, en raison de la position de Pearson, le plus grand fournisseur de manuels d’écoles, et le propriétaire du plus grand conseil d’examen en Grande-Bretagne, Edexcel.

“Les mathématiques devraient être à propos des mathématiques, et non de la sexualisation des enfants”, a-t-il déclaré à Breitbart London, avertissant que les nouveaux manuels rendraient beaucoup plus difficile aux parents “de protéger leurs enfants de l’influence néfaste des politiques identitaires de l’extrême gauche”. »

Quelle idée étrange — que les mathématiques devraient enseigner les mathématiques, et que l’anglais devrait introduire les enfants à la littérature, et que l’histoire devrait initier les enfants à leur patrimoine. Mais bien sûr, l’éducation n’est plus tellement en vogue. La rééducation fait fureur, car les vérités immuables sont piétinées, les héros historiques retirés de leurs piédestaux et les géants littéraires remplacés par des nains postmodernes. La grammaire, cependant, pourrait encore être nécessaire — ainsi que l’habileté à mémoriser. Examinez ceci, du Washington Times :

« Certains membres de la communauté des droits des homosexuels ajoutent la lettre “K”, pour “kink”, à l’acronyme en constante expansion des identités. L’acronyme officiel est maintenant LGBTQQICAPF2K + selon le magazine The Gay UK. Cela signifie “lesbienne”, “gai”, “bisexuel”, “transgenre”, “queer”, “en questionnement”, “intersexuel”, “curieux”, “asexué”, “agenre”, “allié”, “pansexuel”, “polysexuel”, “amis et famille”, “bispirituel” et “kink”. Le The Gay UK a déclaré que l’acronyme s’est développé depuis les années 90 “par nécessité de s’éloigner de la communauté gay limitative et englober toute communauté qui se définit comme autre qu’hétérosexuelle ou cisgenre”. »

« Tout sauf hétérosexuel ou cisgenre » — euh, tellement exclusif. Que quelqu’un dise au premier ministre canadien Justin Trudeau qu’il a proféré des « LGBT » très limités et manifestement homophobes pendant tout ce temps, ce qui est clairement discriminatoire à l’égard de toute une série de lettres et constitue une offense pour la « personnité* » en général. Nous pouvons tous nous attendre à ce que les curriculums des écoles publiques changent et évoluent aussi vite que la Soupe de l’Alphabet LGBT — et nous pouvons tous nous attendre à ce que les protestations des parents soient ignorées.

Si vous ne voulez pas que vos enfants soient endoctrinés, sortez-les du système scolaire public. C’est le seul choix que vous ayez.


*« personnité » est un néologisme français qui tente de traduire le néologisme anglais « peoplekind ». — NDLR.

Publicité



Laissez un commentaire