M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Saisies à la douane de jouets sexuels faits à l'image d'enfants

Par Pascal Bergeron (Le Peuple) — Voici la ou les sources de cet article : CBC News / Voici la source de la photo : jill111, CC0

Bien que ces objets aient été interceptés aux quatre coins du pays, c'est au Québec qu'on dénombre le plus de saisies.

Des documents obtenus par CBC News ont révélé que dans les deux dernières années, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a saisi 42 poupées à l'effigie d'enfants utilisées à des fins sexuelles. Bien que les « jouets » aient été interceptés aux quatre coins du pays, 30 de ces saisies ont été réalisées au Québec.

Provenant la plupart du temps du Japon ou de la Chine, les poupées sont parfois accompagnées de divers accessoires, comme des brosses à cheveux ou encore des barrettes à l'effigie d'« Hello Kitty ». Il est également possible, dans certains cas, d'interchanger la tête des poupées. Comble de l'horreur, elles sont parfois munies d'éléments chauffants, car elles sont conçues de manière à imiter les caractéristiques de jeunes filles prépubères.

Selon Monique St-Germain, avocate travaillant pour le compte du Centre canadien de protection de l'enfance, ces objets douteux ont le potentiel de désinhiber sexuellement les personnes qui les utilisent. Ainsi, elle est d'avis qu'ils contribuent à créer de nouveaux prédateurs sexuels.

À l'heure actuelle, ces poupées sont interdites au Canada et on les considère même comme de la pornographie juvénile. Lorsqu'elles sont saisies par les agents frontaliers, elles sont immédiatement confiées à la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Notons toutefois qu'elles sont autorisées dans de nombreux pays, comme c'est le cas aux États-Unis.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire