M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Québec : plus de « père » ou de « mère », le règne de la neutralité

Par Paul-André Deschesnes ― Photo : Piqsels

Femmes, hommes, pères, mères, garçons, filles, fils, masculin, féminin, etc.

En pleine pandémie [psychotique…*] (on ne parle que de cela partout au Québec), la vie continue, même si le bon peuple en a ras le bol du confinement. Alors, on oublie des dossiers très importants.

Le gouvernement du Québec, obsédé par la rectitude politique en vigueur, et à genoux devant les minorités sexuelles, même les plus minoritaires, a décidé de passer à l’action.

Le Code civil québécois va bientôt subir toute une cure de rajeunissement pour mieux plaire à certains groupes (0,5 % de la population) qui font beaucoup de bruit depuis une décennie. Ces activistes viennent de remporter une énorme victoire. Plusieurs articles du Code sont visés et seront amendés ou rayés.

Le 28 janvier 2021, la Cour supérieure du Québec a décrété que le Code civil en vigueur est discriminatoire envers les personnes non binaires, c’est-à-dire qui ne se définissent ni comme hommes ni comme femmes. Nous sommes en route vers un nouveau Code civil très postmoderne. Le Québec va donc faire un très grand pas « en avant » !

Qui va avoir le courage d’arrêter toutes ces folies ? Nous sommes en train de déconstruire les fondements mêmes de l’humanité au nom de pseudo-droits qui contredisent la science et le bon sens.

La nouvelle mode, c’est le neutre. Quand un enfant vient au monde, il ne faut plus dire « voilà un beau garçon ou une belle fille ». Il faut plutôt dire « voilà un “beau bébé” ». Le sexe masculin ou féminin n’a plus aucun rapport avec l’anatomie humaine. Il faut bannir les terribles mots masculin ou féminin. C’est le « neutre » qui existe à la naissance ! Les certificats des nouveau-nés devront respecter cette réalité.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Dans ce cirque biologique, l’enfant « neutre » finira peut-être par se dire homme ou femme, indépendamment de sa génétique. Il pourra légalement changer de sexe autant de fois qu’il le voudra tout au long de sa vie. Et tout cela n’est plus discutable. La population doit donc se soumettre à ces dictats postmodernes.

Du côté des parents, il ne faut surtout plus parler de « père et mère ». Le mot neutre « filiation » est maintenant le seul terme en vigueur. La réalité biologique n’existe plus, car les transgenres et les non binaires ne doivent pas subir de discrimination. Nous sombrons en plein délire en acceptant toutes ces modes ultras postmodernes. Le débat est clos ! Ceux et celles qui oseraient en discuter seront automatiquement cloués au pilori et accusés d’être contre la diversité par la nouvelle police biologique qui surveille les médias sociaux, établissements scolaires, églises, journaux, télévision, etc. Nous subissons sur cette question une véritable censure et une perte de liberté d’expression, qui nous empêche de parler et de réfléchir, même dans nos universités.

En plus d’un nouveau Code civil adapté à cette nouvelle réalité, nous aurons droit à un nouveau dictionnaire et à une nouvelle grammaire (et peut-être à une nouvelle Bible) complètement neutres, où tous les mots et expressions devront respecter la loi des minorités. Le langage parlé et écrit sera neutre et obligatoire ; c’est pour très bientôt.

Pourra-t-on renverser la vapeur ? Absolument pas ! Actuellement, tout le monde se tait : les scientifiques, les autorités religieuses, les penseurs de nos universités, les politiciens, etc. Seuls quelques individus osent ramer à contre-courant !

L’être humain ne serait plus une réalité biologique, mais une fabrication culturelle. Voilà la triste réalité d’un monde en pleine décadence qui a perdu tous ses repères.

Quand je parle de ces sensationnelles nouvelles réalités avec des personnes de mon entourage, 99,9 % des gens me disent que tout cela n’a aucun sens. Mais, à 99,9 %, ces mêmes personnes me recommandent de ne pas faire de vagues et de ne pas parler de « ça », car c’est très dangereux de débattre de ce sujet dans notre société complètement déboussolée. Quel courage !

Nous sommes en train d’accoucher d’un Nouveau Monde complètement neutre, athée, irréel, artificiel, transhumaniste, etc. En sommes-nous conscients ? Ce sera sûrement « Le meilleur des mondes » !


*Commentaire d’A. H.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire