M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Quand un professeur québécois fait porter des jupes aux garçons de sa classe…

Par Pour une école libre au Québec — Photo : Freepik

Enseignant ECR : Syntaxe bancale et robinet d’eau tiède politiquement correcte

Dans un article sur « Des garçons de Sherbrooke portent la jupe pour faire changer les mentalités », on lit cette pensée profonde exprimée dans un français si châtié de la part d’un enseignant :

« Se questionner pour voir ce mouvement va aller jusqu’où, a dit Ghislain Mercier, enseignant d’éthique et culture religieuse. C’est un vêtement aujourd’hui, mais au niveau du sexisme, au niveau de l’égalité entre hommes et femmes, c’est beaucoup plus que ça. Là on parle de l’école, mais ça peut être à l’extérieur de l’école aussi. Certains garçons disaient que lorsqu’ils ont voulu aller acheter leur jupe aujourd’hui, ils se sont sentis mal à l’aise. Alors il y a un phénomène social qui est quand même autour de ça. »

Les jupes sont genrées. Quelle horreur !

Les élèves de ce prof ont vraiment de la chance.

On se demande d’où vient l’idée de pratiquer ces étranges journées de la jupe. L’idée viendrait-elle de l’école elle-même et de ces nouveaux aumôniers* que sont, notamment, les enseignants d’éthique et de culture religieuse ?


*Si ce sont là les nouveaux aumôniers, je préfère amplement les anciens qui enseignaient un bon catéchisme. — A. H.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire