M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Pétition contre l’accès libre à la pornographie et pour une campagne de sensibilisation à ses méfaits sur les jeunes

enfant-tablette-ecran-2.jpg

Par Augustin Hamilton

Enfin un mouvement contre la pornographie, cette odieuse dévastatrice de la civilisation. Ce mouvement ou plutôt cette pétition a été lancée par trois citoyens, Pierre Beauregard, Jehu Hernandez et Isabelle Laurin, « fort des 23 expertises et 11 témoignages qui ont été présentés au Comité permanent de la santé au parlement et dont rapport a été fait à la Chambre des communes à Ottawa le 8 juin 2017 », explique le site antiporno. Il semble que la collaboration entre le fédéral et le provincial soit essentielle. Aussi cette pétition, qui a besoin de 10 000 signatures d'ici le 4 mars 2018, s'adresse à l'Assemblée nationale du Québec et réclame le blocage de l'accès internet à la pornographie aux mineurs.

Des expertises et des témoignages, dont il a été fait rapport à la Chambre des communes, il apparaît que la consommation de la pornographie :

  • a des conséquences directes sur la violence et l’exploitation sexuelle;
  • mine le bien-être collectif des femmes, des hommes et des enfants et érode le tissu culturel de notre société;
  • détruit la capacité d’intimité, d’attachement et d’empathie;
  • est accessible aux garçons qui la découvrent à un âge moyen de 12 ans;
  • rend les garçons et les jeunes hommes susceptibles de souffrir [...] d’isolement, de dépression et d’anxiété;
  • augmente la libération de dopamine dans le cerveau créant une dépendance semblable à celle attribuable aux drogues.
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Charmant tableau que nous dépeint le site, et ce n'est pas tout, car « selon les estimations, 90 % des garçons et 60 % des filles visionnent de la pornographie en ligne avant l’âge de 18 ans », sans compter « que l'âge moyen où les garçons découvrent la pornographie est 12 ans » et pour finir « la majorité du contenu à caractère sexuel présente des scènes montrant des actes de violence, de domination, d’avilissement et d’humiliation à l’encontre des femmes et des filles ».

Pour réagir contre le fléau de la pornographie cette pétition s'adressant au gouvernement du Québec demande :

  1. d’exiger la vérification efficace de l’âge sur tous les sites Web destinés aux adultes;

  2. d’exiger de tous les fournisseurs de services Internet québécois de filtrer la pornographie par défaut et d’exiger du consommateur qu’il exprime son choix pour y accéder;

  3. d’élaborer une campagne de sensibilisation visant les enseignants, les professionnels de la santé et les parents pour dénoncer les méfaits de la pornographie.


Évidemment, l'interdiction totale de la pornographie serait encore mieux, mais ceci est un premier pas à ne pas négliger pour la santé et la protection de nos enfants.



Laissez un commentaire