M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les Georgia Guidestones, et ses « 10 commandements » du mondialisme, ont été détruites

Par Francesca de Villasmundo (Médias-Presse Info) — Photo : Wikimedia Commons

Monument énigmatique et gnostique, les Georgia Guidestones viennent d’être démolies.

Une partie du mystérieux monument géorgien a été détruite par un engin explosif pendant la nuit de mardi à mercredi dernier, ce qui a conduit à une enquête policière à Elberton, selon le Georgia Bureau of Investigation. Une vidéo montre une voiture fuyant les lieux et une explosion détruisant le monument. Personne n’a été blessé lors de l’incident. L’un des piliers a été endommagé par l’explosion. Dans un communiqué, le Georgia Bureau of Investigation a déclaré que des agents avaient trouvé des preuves d’une explosion sur les lieux :

« Les informations préliminaires indiquent que des inconnus ont fait exploser un engin explosif vers 4 heures du matin le mercredi 6 juillet. »

Les Georgia Guidestones ont depuis été démolies pour des raisons de sécurité, ont annoncé mercredi soir les autorités locales.

Appelées aussi le « Stonehenge américain », les Georgia Guidestones étaient un monument en granite érigé le 22 mars 1980, de 5,87 mètres de haut. « Il a été construit par la firme Elberton Granite Finishing Company sur commande d’un anonyme s’étant présenté sous le nom de R. C. Christian (pseudonyme allégorique pour Christian Rosenkreutz ou Christian Rose-Croix) » selon la page Wikipedia.

Six blocs de granite de 5,87 mètres de haut pour un poids total de 237 746 livres3 (soit presque 108 tonnes), forment le monument. Un trou dans la pierre horizontale du haut donne la date à midi. Un trou montre l’étoile Polaire dans la colonne centrale. Ses quatre dalles et son pilier central fonctionnent comme une boussole, un calendrier et une horloge. Le pilier central est sculpté de manière à permettre à un rayon de soleil de filtrer à midi tous les jours et de faire briller un faisceau sur la pierre centrale qui indique le jour de l’année. Sur les blocs de granite, un message s’affiche en plusieurs langues. La plaque du haut comporte des inscriptions en quatre langues sur ses côtés : babylonien, grec ancien, sanskrit et hiéroglyphe égyptien, qui définissent l’objectif de la structure :

« Que ces pierres nous guident vers un âge de la raison. »

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Singerie du christianisme, les Georgia Guidestones édictent les 10 nouveaux commandements de « cet âge de raison », du monde futur, le monde de la Tour de Babel, le monde de la révolte contre le Dieu créateur, de l’homme qui se fait Dieu. « Que ceux-ci soient les pierres angulaires d’un âge de raison », lit-on sur une tablette explicative à côté du monument :

  1. Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature ;
  2. Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité ;
  3. Unissez l’humanité avec une nouvelle langue mondiale ;
  4. Traitez de la passion, de la foi, de la tradition et de toutes les autres choses avec modération ;
  5. Protégez les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables ;
  6. Laissez toutes les nations gérer leurs affaires intérieures, et régler les dissensions externes devant un tribunal mondial ;
  7. Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles ;
  8. Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux ;
  9. Faites primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini ;
  10. Ne soyez pas un cancer sur la terre, laissez une place à la nature.

Les Guidestones prônent le contrôle de la population, l’eugénisme, la déification de la nature et le gouvernement mondial. Au cours des derniers mois, dans ce contexte de « pandémie », de vaccination de masse avec des sérums géniques expérimentaux, le monument est devenu de plus en plus controversé sur les réseaux sociaux.

L’ancienne candidate du Grand Old Party (le Parti républicain) au poste de gouverneur de la Géorgie républicaine, Kandiss Taylor, avait promis à ses partisans que si elle était élue, elle détruirait le monument « satanique » par décret. Dans une déclaration vidéo publiée ce jeudi soir, elle affirme qu’elle ne soutient pas les activités criminelles, mais qu’elle aurait pris les mesures légales appropriées pour supprimer le monument si elle avait été élue. Elle a également tweeté :

« Dieu est Dieu tout seul. Il peut faire TOUT ce qu’il veut faire. Cela inclut la destruction des Guidestones sataniques. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire