M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Gabon : L’Archevêque de Libreville s’oppose à la dépénalisation de l’homosexualité


Mgr Jean Patrick Iba Ba, archevêque de Libreville au Gabon.

Par Nsango ya Bisu (Medias-Presse.info)

Gabon — L’Archevêque de Libreville a publié en date du 24 juin une lettre pour s’indigner du fait que le Gabon s’apprête à revenir sur une loi pénalisant l’homosexualité.

« Au nom de la sagesse de nos ancêtres, contenue dans nos diverses cultures, qui célèbrent la Vie, l’Amour, la Famille, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité.

Au nom de notre Constitution qui proclame l’attachement à nos valeurs sociales profondes et traditionnelles, à notre patrimoine culturel, matériel et spirituel, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité.

Au nom de la considération que nous avons pour la Famille définie comme cellule de base naturelle de la société et du mariage, union entre deux personnes de sexe différent, son support légitime, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité. », écrit l’Archevêque.

Et l’Archevêque poursuit : « […] la Bible nous éclaire en affirmant que l’homosexualité n’est pas un droit humain mais une aliénation qui nuit gravement à l’humanité […] : “tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche une femme, c’est une abomination” (Lv 18, 22). Rejeter l’homosexualité est un devoir, une protection des valeurs millénaires de nos civilisations et non une discrimination. »

L’archevêque souligne les conséquences néfastes qu’une dépénalisation de l’homosexualité pourrait avoir sur les générations futures.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Et que croyez-vous qui est arrivé ? L’Archevêque de Libreville a été désavoué et rappelé à l’ordre par François…

Publicité



Laissez un commentaire