M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Des pressions exercées sur une maison de soins palliatifs de Montréal pour qu’elle offre l’euthanasie

Par Alex Schadenberg (Coalition pour la prévention de l’euthanasie) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : ake1150/Adobw Stock

Le 7 juin, le Collectif des médecins contre l’euthanasie s’est joint au réseau citoyen Vivre dans la dignité pour exprimer sa grande déception face à l’adoption du projet de loi 11, Loi modifiant la Loi concernant les soins de fin de vie et d’autres dispositions législatives, par l’Assemblée nationale du Québec.

Le projet de loi 11 élargit le rayon de l’euthanasie au Québec de quatre façons, notamment en créant une obligation pour les maisons de soins palliatifs d’offrir l’AMM.

Anna Farrow rapporte dans The Catholic Register le 29 novembre 2023 :

Des pressions sont exercées sur un centre de soins palliatifs de Montréal pour qu’il offre l’aide médicale à mourir (AMM), une pratique tout à fait à l'opposé de l’accord contractuel conclu entre l’Archidiocèse de Montréal et le centre de soins palliatifs.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

La Maison de soins palliatifs et centre de jour St-Raphaël a été fondée sur la base d’un accord avec l’Archidiocèse de Montréal garantissant que la Maison St-Raphaël fournirait des soins de fin de vie mais ne pratiquerait jamais l’euthanasie. Farrow rapporte :

En 2016, Mgr Christian Lépine et la présidente du conseil d’administration de la Maison St-Raphaël d’alors Marie-Michèle Del Balso, avaient signé un bail de 75 ans, commençant par une période initiale de 25 ans et renouvelable pour deux autres périodes de même durée, et le terrain et les bâtiments avaient été transférés à l’usage du centre. L’une des principales conditions du bail emphytéotique était que le centre n’offrirait que des soins et du soutien de fin de vie, mais jamais d’AMM.

Après une campagne de financement réussie qui a obtenu le soutien de plusieurs fondations catholiques et de chefs d’entreprise d’envergure, dont un don de plus de 500 000 $ provenant de la succession du défunt prêtre de la paroisse Saint-Raphaël, le père Gerald « Gerry » Sinel, la Maison Saint-Raphaël a ouvert ses portes en 2019.

Mais la relation étroite entre les acteurs clefs, notamment l’Archidiocèse de Montréal, le titulaire du bail, les anciens paroissiens de Saint-Raphaël qui ont joué un rôle important dans la réalisation du projet, et l’administration du centre pourrait bien être mise en péril.

La clique de l’euthanasie s’est engagée à forcer toutes les institutions médicales affiliées à une religion à pratiquer l’euthanasie. Une campagne visant à forcer les hôpitaux catholiques de Colombie-Britannique à pratiquer l’euthanasie a récemment abouti à l’annonce par le gouvernement de cette province de la construction d’un centre d’euthanasie à côté de l’hôpital St Paul de Vancouver.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire