M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une controverse autour du choix d’un « drag queen » au défilé du Père Noël à Montréal

Par Joanne D’Arc (Campagne Québec-Vie) — Photo : Unsplash: Parade/Wikipédia: Barbada

Pétition : Non à une Drag Queen au défilé de Noël


Un travesti sera présent dans le rôle de Fée des étoiles au défilé du père Noël de Montréal cette année.

Après deux ans d’annulation à cause de la pandémie, Barbada, un travesti, sera présent au défilé du père Noël sur la rue St-Catherine dans le Quartier des spectacles, le 19 novembre à partir de 11 h le matin. L’événement en question est organisé par Montréal Centre-Ville, un organisme à but non lucratif qui regroupe près de 5 000 entreprises-membres.

Cette année marque la 70e édition du défilé du père Noël, mais c’est la première fois qu’un travesti participera à la parade du père Noël. Selon le site de Montréal Centre-Ville, c’est une tradition annuelle pour plus de 400 000 spectateurs, et l’événement sera également télédiffusé sur le réseau TVA le dimanche 20 novembre à 16 h. Selon les organisateurs, c’est le plus grand événement de la période des fêtes au Québec.

« Le Défilé du père Noël est une grande tradition familiale qui se poursuit et se renouvelle depuis maintenant 70 ans au centre-ville de Montréal. Il inaugure la saison hivernale qui, nous l’espérons, sera tout aussi exceptionnelle que l’été que nous venons de connaître. Que ce soit pour accueillir le père Noël, passer un séjour en famille, se rassembler entre collègues de travail ou commencer ses achats des Fêtes, le centre-ville est encore et toujours le lieu de rassemblement par excellence de tous les Québécois », a indiqué Glenn Castanheira, directeur général de Montréal Centre-Ville.

Depuis l’annonce de la participation du drag queen Barbada au défilé du père Noël de Montréal le 19 novembre au centre-ville, l’indignation était manifeste sur les réseaux sociaux et se répand, selon Frédérique de Simone du Journal de Montréal   

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Par ailleurs, cette résistance ne fait que le motiver davantage : 

« Les gens ont le droit de commenter sur les réseaux sociaux, ça fait partie de la liberté qu’on a, mais dites-vous une chose, plus ces personnes s’expriment contre, plus les gens en parlent, et plus ça va inciter les organisateurs à poursuivre le “booking” des drags à des événements comme ceux-ci », précise Barbada lors d’une entrevue accordée à l’Agence QMI.

Selon Montreal Blog, les organisateurs n’ont aucune intention d’annuler la participation de Barbada de Barbades au défilé du père Noël de Montréal. « Ce défilé représente la diversité et l’inclusivité de Montréal. Pour nous, il est très important que l’événement reflète cette image », a déclaré Emmanuelle Allaire, directrice des communications de Montréal Centre-Ville, à MTL Blog.

Même Denise Bombardier, dont les positions pro-avortement et anti-famille sont largement connues (ces dernières ont été soulignées par des articles antérieurs de CQV sur les propos de Mme Bombardier) partage une opinion plus traditionnelle dans le Journal de Montréal.

Reste à savoir si les parents et autres citoyens concernés s’entendent sur l’« ouverture » de Montréal Centre-Ville aux drag queens.

« Je n’en peux plus. Qui demande qu’une drag queen s’immisce dans l’imaginaire des enfants ? Ensuite, on se demande pourquoi il y a de plus en plus de gens qui sont tentés par la droite sûre sinon extrême. Je devrais me boucher le nez et voter conservateur moi aussi. Car si on ne fait rien, ça n’arrêtera pas. Les parents devraient boycotter ce défilé propagandiste de la pensée woke. Quel intérêt à plébisciter un homme qui se déguise en caricature féminine. » — Pierre Lavoie

« À partir du moment où les gens ordinaires vont boycotter les événements wokes, les organisateurs vont peut-être comprendre le message. » — Denis Gauvin

« Je ne peux pas croire que des gens autorisent ça, il y a des limites à accepter et respecter les diversités, pourquoi vouloir autant se montrer aux enfants ?? C’est quoi le véritable but de tout ça ? Une “drag queen” n’a tout simplement pas sa place dans les écoles, ni avec la Père-Noël ! » — Nathalie Brière

« Pour nous, c’est réglé ! les petits enfants et les un peu plus grands, n’assisterons pas à cette mascarade ! Nous irons ailleurs, les enfants n’ont pas à subir les foutaises des esprits mêlés ! Pour les petits, une Madame, c’est une madame et un Monsieur, c’est un monsieur ! Ils seront confus bien assez vite, laissons-les être des enfants. Petites filles et petits garçons ! » — Lyne Dumontier

Denise Bombardier partage aussi dans son entrevue avec Richard Martineau à QUB Radio ce qui suit à ce sujet : « Là, on parle du défilé d’après la pandémie, n’oubliez pas que la pandémie a duré 2 ans et demi, il va y avoir des petits enfants dans la rue pour regarder le défilé ou à la télévision […] des petits enfants qui n’étaient pas nés il y a deux ans et qui vont voir cette espèce de caricature, c’est invraisemblable. En fait, je crois que plus profondément, il y a des adultes qui veulent imposer leurs fantasmes sexuels aux petits enfants et les petits enfants doivent être à l’abri de ça […] »

Finalement, Gilbert Thibodeau, ancien candidat à la mairie du parti Action Montréal, partage ce qui suit sur Twitter : « Il n’y aura pas de Fée des étoiles. Une “Drag Queen” accompagnera le père Noël lors du défilé. J’espérais que Montréal avait atteint le fond du baril. Eh bien non, il faut croire que la dégradation de la réputation de Montréal n’est pas encore terminée. »

Sur Facebook, il partage une opinion plus complète :

« [...] ce qui m’étonne, pour ne pas dire autre chose, c’est que la fée des étoiles de 2022 ne sera pas ce que je me souviens des 70 ans d’histoire de ce défilé : Cette année, avec l’approbation des élus à l’Hôtel de Ville, ce sera une “Drag Queen” qui porte le nom de Barbada.

Voyons donc, j’ai mon voyage. En espérant que, pour ajouter au ridicule de la parade, le père Noël ne sente pas un malaise et annonce qu’il est enceint. En terminant, je tente de demeurer poli, je dis que c’est idiot, totalement idiot, “extrêmement” idiot. »


Pétition : Non à une Drag Queen au défilé de Noël



Laissez un commentaire