M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - avent 2022

prière

2120.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 2 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Gardons courage, il a vaincu le monde. (Jn 16:33) Même si la culture contemporaine semble s'engouffrer davantage dans le mensonge, nous sommes encore là, à dire les vérités essentielles sur la foi, la famille et la vie. Merci nous aider à continuer. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une revue approuvée par le Vatican suggère que le pape François pourrait bientôt contredire l'interdiction catholique de la contraception


Le pape François — YouTube

Michael Haynes, 21 juillet 2022 — traduit par Campagne Québec-Vie

Citée du Vatican (LifeSiteNews) — Une revue approuvée par le Vatican a publié un article où son auteur se demande si le pape François pourrait écrire « une nouvelle encyclique ou exhortation apostolique sur la bioéthique » dans la lignée d’un récent document de l’Académie pontificale pour la vie qui sape certains aspects de la morale catholique.

Le 2 juillet, le père Jorge José Ferrer, S.J., a publié un article dans la publication jésuite La Civilta Cattolica intitulé « Re-reading theological ethics of life [Relire l’éthique théologique de la vie] ». La Civilta Cattolica est connue pour avoir son contenu revu par la Secrétairerie d’État du Vatican avant sa publication. 

L’article résume et promeut le nouveau livre de l’Académie pontificale pour la vie (PAV) qui propose à la fois la contraception et l’insémination artificielle comme moralement acceptables, et qui a été publié par la maison d’édition du Vatican Libreria Editrice Vaticana.

Le père Ferrer écrit que le livre constitue « une tentative intéressante d’imaginer une voie qui favorise le renouvellement de la bioéthique fondée sur le rôle du discernement et de la conscience formée de l’agent moral ». Ceci est « cohérent avec l’enseignement du pape François », ajoute Ferrer.

Mais le diacre, catéchiste et auteur britannique Nick Donnelly décrit l’ouvrage comme un « changement de paradigme » par rapport à l’enseignement catholique sur la FIV et la contraception.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Avent 2022

2120.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 2 semaines -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

« Une nouvelle encyclique »

L’article de Ferrer, qui résume le livre et sa signification, se termine en affirmant : « Il est légitime de se demander si le pape François nous donnera une nouvelle encyclique ou une exhortation apostolique sur la bioéthique qui pourrait s’appeler “Gaudium Vitae” ».

La suggestion du père Ferrer d’une nouvelle encyclique n’est pas sans importance, étant donné que non seulement il est professeur de théologie morale à l’Université catholique pontificale de Porto Rico, mais aussi membre de la Commission théologique internationale, qui conseille la Congrégation (maintenant Dicastère) pour la doctrine de la foi (CDF).

En effet, lors de la promotion du livre -- qui est le produit d’un symposium de trois jours organisé par la PAV en 2021 -- le préfet de la PAV, Mgr Vincenzo Paglia, a déclaré à Vatican News que l’objectif du livre était « d’ouvrir un espace de dialogue qui rende la recherche possible et l’encourage ».

Le père Ferrer et Mgr Paglia ont tous deux souligné les écrits controversés du pape François comme toile de fond du changement de théologie que propose le livre de la PAV.

« Si nous considérons Evangelii gaudium, Laudato si', Amoris laetitia et Veritatis Gaudium dans cette perspective, nous nous rendons compte que les propositions qui y sont contenues ouvrent un nouvel horizon pour la théologie et pour la tâche des théologiens, avec un fort accent sur le dialogue et l’enrichissement mutuel entre les différents types de connaissances », a déclaré Mgr Paglia.

Ce processus est nécessaire, écrit le P. Ferrer, « si l’on veut pratiquer sérieusement la synodalité ».

LifeSiteNews a contacté des responsables du Bureau de presse du Saint-Siège pour obtenir de plus amples informations sur la possibilité d’une nouvelle encyclique, mais n’a pas reçu de réponse.

Une nouvelle encyclique contraire à la morale catholique ?

En rapportant la suggestion de Ferrer d’une nouvelle encyclique, le magazine jésuite dissident America Magazine a théorisé qu’un tel document « déclencherait une vaste réflexion sur l’éthique de la vie humaine qui pourrait conduire à un nouveau document d’enseignement papal définitif sur des questions aussi polarisantes que la contraception, la procréation assistée et les soins palliatifs ».

En effet, le livre de la PAV (sur lequel une telle encyclique potentielle pourrait être basée) ouvre le débat sur des sujets qui ont déjà été réglés par l’Église et condamnés par le pape Paul VI dans Humane Vitae. Il s’agit notamment de la contraception artificielle, de l’insémination artificielle.

Écrivant que « la responsabilité dans la génération exige un discernement pratique qui ne peut coïncider avec l’application automatique et l’observance matérielle d’une norme, comme cela est évident dans la pratique même des méthodes naturelles », le livre soutient que les couples peuvent pratiquer la contraception artificielle à condition que les méthodes utilisées ne soient pas « abortives ».

« Il est essentiel que des thèmes novateurs et encore débattus soient proposés, si nous voulons faire avancer la théologie, et en particulier la bioéthique théologique, qui doit toujours être en dialogue avec les réalités changeantes de la vie humaine », écrit Ferrer dans son résumé du livre.

« La quaestio disputata ne prétend pas supplanter le magistère authentique, mais ouvrir de nouveaux horizons, qui restent toujours soumis au jugement final des pasteurs, en particulier au magistère du Pontife romain ».

Cependant, ces questions litigieuses iraient à l’encontre de nombreuses déclarations sur les sujets abordés dans le livre et dans toute encyclique future basée sur le livre.

En effet, en défendant le livre contre les critiques de catholiques inquiets qui s’exprimaient en ligne, la PAV a écrit que la théologie nécessite un « progrès » dans le cadre d’un processus naturel.

« Attention : ce qui est dissident aujourd’hui, peut changer », a écrit la PAV.

« Ce n’est pas du relativisme, c’est la dynamique de la compréhension des phénomènes et de la science : le Soleil ne tourne pas autour de la Terre », poursuit l’Académie. « Sinon, il n’y aurait pas de progrès et tout resterait immobile. Même en théologie. Pensez-y. »

À l’époque, le rédacteur en chef du National Catholic Register Jonathan Liedl avait critiqué la PAV, écrivant : « Un organe du Vatican comparant paresseusement Humane Vitae au géocentrisme afin de saper des décennies d’enseignement post-conciliaire sur l’éthique sexuelle. »

L’Académie a réaffirmé ce message d’ouverture dans la discussion théologique quelques jours plus tard, en disant qu’elle suivait la manière de François d’être « une Église de miséricorde et de dialogue ».

Dans des commentaires à LifeSite, le diacre Donnelly a décrié l’affaiblissement potentiel de l’enseignement catholique dans une nouvelle encyclique, disant que cela « me laisse profondément désolé ».

Comme de nombreux autres couples catholiques, l’obéissance à l’interdiction de la fécondation in vitro par l’Église a impliqué pour ma femme et moi un sacrifice qui a changé notre vie. Mais c’est un sacrifice qui en vaut la peine, car rien ne peut empêcher la FIV d’être « gravement immorale » -- elle soustrait la conception d’un bébé au caractère sacré et à la sécurité de l’amour incarné d’une mère et d’un père, le laissant totalement vulnérable à la manipulation intrusive et déshumanisante des techniciens médicaux. 

« Rien de ce que le pape François pourra dire ne pourra renverser cette vérité », a ajouté M. Donnelly. « Mais la possibilité qu’un pape ne respecte ou ne soutienne plus notre très douloureux sacrifice me laisse profondément désolé. »

La PAV a été décrite comme étant imprégnée de « gnosticisme hérétique » après avoir été remaniée par le pape François à partir de 2016. Le pape a publié de nouveaux statuts pour la PAV en novembre 2016, dans lesquels les membres n’étaient plus tenus de signer une déclaration selon laquelle ils soutiennent les enseignements pro-vie de l’Église, tout en élargissant le mandat de la PAV pour y inclure un accent sur l’environnement.

Campagne de financement - Avent 2022

Merci de votre générosité. L'objectif est de 15 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire