M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un quartier de Montréal annule temporairement l'heure du conte « Drag Queen » à la bibliothèque pour en revoir le contenu

Par Clare Marie Merkowsky, 14 juillet 2022 — Traduit par Campagne Québec-Vie

Montréal (LifeSiteNews) — Les conseillers d’un arrondissement de Montréal ont annulé une heure de conte « Drag Queen » pour enfants, disant qu’ils doivent revoir le contenu du spectacle du travesti et artiste de la télévision Sébastien Potvin, selon CBC News.

« Tout était parfait. Nous avions signé le contrat », a déploré Sébastien Potvin. « Tout est allé très, très vite la semaine dernière, et j’aurais adoré être informé et j’aurais pu éviter toute cette histoire ».

Le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, a révélé que la ville est « surtout préoccupée par les sujets qui seront abordés ».

En réponse au tollé sur les médias sociaux concernant l’annulation de l’événement, le conseil a planifié une réunion en août pour discuter du contenu de ce spectacle qui devait avoir lieu le 4 novembre.

« Il y aura toujours de la place pour les drag queens dans nos bibliothèques et nos salles de spectacles », a tweeté la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Potvin croit que le conseil rétablira l’heure du conte après la réunion, révélant qu’il prévoit lire Le crocodile qui avait peur de l’eau de Gemma Merino -- l’histoire d’un crocodile qui découvre qu’il n’est peut-être pas vraiment un crocodile.

« Il s’agit de se sentir différent, de ne pas vraiment comprendre pourquoi on est différent, mais de finir par trouver son vrai moi et de comprendre que c’est bien d’être différent », a-t-il déclaré.

Il a affirmé que son spectacle est tout à fait adapté à l’âge des enfants, contrairement aux événements destinés aux adultes.

Récemment, des événements LGBT sont de plus en plus présentés aux enfants, de nombreuses bibliothèques organisant des heures « drag queen » pour les jeunes enfants et même les tout-petits.

En 2018, Dylan Pontiff, un drag queen qui a aidé à organiser une heure du conte pour des enfants âgés de trois ans à la bibliothèque publique de Lafayette en Louisiane, a été filmé en train d’admettre : « Nous essayons de conditionner la prochaine génération. »

Tous les drag queens ne sont pas favorables à l’initiation des enfants à leur mode de vie. En 2020, le drag queen Kitty Demure a averti les parents qu’exposer les enfants aux drag queens c’est comme les exposer aux strip-teaseuses ou aux stars du porno.

Alors que les spectacles sont présentés comme adaptés à l’âge des enfants, de nombreux drag queens en profitent pour exposer les enfants à la dépravation sexuelle.

En 2019, un drag queen du Royaume-Uni a été filmé en train d’apprendre à de jeunes enfants, lors de l’heure du conte d’une bibliothèque, comment exécuter le mouvement de danse sexuellement suggestif appelé « twerking ».

Une bibliothèque publique de Portland a permis aux enfants de gambader sur le sol et de s’allonger sur un homme déguisé en femme lors de l’heure du conte « Drag Queen ».

Cependant, de nombreux parents résistent et dénoncent l’exposition des jeunes enfants à des divertissements sexualisés, tant dans les écoles que dans les bibliothèques.

Le groupe Protect Texas Kids a protesté contre un spectacle de drag queens « familial » au Texas. Le groupe prévoit de continuer à dénoncer ceux qui pensent que les spectacles à caractère sexuel sont appropriés pour les enfants.

Selon une vidéo publiée en ligne, deux hommes ont interpellé un pédophile présumé qui avait des vidéos YouTube parlant de la sexualité des enfants lors d’un événement Drag Queen Story Hour à San Francisco.



Laissez un commentaire