M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Signes religieux : embarras, confusion et hésitations du gouvernement Legault devant la bague de mariage

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : TastyCinnamonnBay/Pixabay

Le gouvernement Legault ne pouvait tout de go que difficilement inclure les alliances de mariage dans les signes religieux exclus de la fonction publique, laissant ainsi une brèche dans son beau projet de loi 21 sur la laïcité, c’est dire s’il pouvait malaisément interdire à certains fonctionnaires de porter l’anneau, signe de leur fidélité à leur époux. Extrait du Journal de Québec :

Après une valse-hésitation, le gouvernement Legault exclut la bague de mariage des symboles visés par le projet de laïcité.

« Les alliances ne sont pas visées par le projet de loi 21 », a soutenu mercredi le ministre Simon Jolin-Barrette. Il n’a pas été possible de savoir s’il s’agit ou non d’un signe religieux aux yeux du ministre de la Diversité et de l’Inclusion.

Plus tôt en journée, son chef François Legault n’avait pas été en mesure de dire si un jonc porté par des époux est un symbole religieux.

Le Premier ministre a convenu que la définition formulée par son gouvernement dans le projet de loi interdisant les signes religieux chez les employés de l’État en position d’autorité est « perfectible ».

Les crucifix décrochés suffisent sans doute à ce gouvernement sans Dieu, aussi ne s’attaquera-t-il pas à un symbole auquel il n’avait pas pensé, et qui par conséquent n’était pas visé.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire