M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Père et mère sont en danger au Québec

Par Paul-André Deschesnes — Photo : Pixnio

Au début d’octobre 2018, le Québec a élu un nouveau gouvernement, dit de droite, la CAQ (Coalition Avenir Québec). Deux mois plus tard, on peut se demander si ce gouvernement n’est pas lui aussi contaminé par les nocives idéologies de gauche qui pullulent dans notre « belle » province.

La nouvelle ministre de la Justice du Québec, appuyée par tous les partis d’opposition et tous les mouvements dits très progressistes, nous a annoncé que le Québec est devenu très postmoderne, très ouvert très d’avant-garde, etc. Elle aurait pu ajouter très décadent. Alors, il faut s’ajuster aux nouvelles idéologies de ce monde hyper moderne.

La ministre, Mme Sonia Lebel, entend corriger, réécrire et réformer le droit familial du Québec. Dans notre belle province, il y a maintenant des dizaines de nouvelles sortes de familles. La famille traditionnelle n’existe plus. Divorces, concubinage, couples gais et lesbiennes, cohabitation de trois ou quatre personnes de même sexe ou de sexe différent, LGBTQ+, transgenres, transsexuels, etc. Aujourd’hui au Québec, seulement 30 % des gens sont mariés, car nos idéologies à la mode se moquent du mariage qui est massacré sur la place publique.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Nous voilà rendus dans « le merveilleux » monde de la diversité des modèles familiaux. On va donc abolir les termes « pères et mères » pour les remplacer par le terme générique de « parents 1, 2, 3, 4, etc. » On ne parlera probablement plus, à la naissance, de « garçons ou filles », mais de « bébés ». Le monde occidental est gangréné par ces modes diaboliques imposées par les minorités toujours très hurlantes. Vive la rectitude politique !

Selon notre nouveau gouvernement, les lois doivent obligatoirement suivre la tendance, même si c’est ridicule et contre nature.

Dans toutes les civilisations, le père et la mère répondent à des nécessités existentielles. Ils sont les piliers d’une société en santé. Cette suppression est brutale, inacceptable et inconcevable. Père et mère, ça fait partie du patrimoine de la civilisation.

Pendant que l’Occident agonise dans un déluge de transformations sociales, décadentes, perverses et immorales, le bon peuple et même les autorités ecclésiastiques ne réagissent pas. Il ne faut surtout pas faire de vagues.

La cellule familiale traditionnelle est la base d’une société en bonne santé.

En terminant, j’ose poser une question très impertinente : « Soyons sérieux et lucides ! Quand on observe objectivement notre Nouveau Monde postmoderne occidental, où la famille traditionnelle a été méprisée, démembrée et ridiculisée, pour être remplacée par un incroyable cocktail familial de plus en plus hyper compliqué, notre société va-t-elle maintenant beaucoup mieux et a-t-elle fait un grand pas en avant ? »

Publicité



Laissez un commentaire