M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ottawa : manifestation contre l’endoctrinement LGBT

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Twitter

12 juin 2023, Ottawa (LifeSiteNews) — Lors du rassemblement pro-famille du 9 juin dernier à Ottawa pour protester contre la promotion de l’idéologie du genre dans les écoles, une vidéo enregistrée lors de l’événement, montrant des enfants musulmans piétinant des « drapeaux de la fierté » avec le soutien total de leurs mères, est devenue virale et a été vue des dizaines de millions de fois.

La vidéo montre pas moins de six enfants piétinant une guirlande de petits « drapeaux de la fierté ». La mère de l’un d’entre eux les encourage en disant « oui, oui, oui, bien, bien ».

La mère dit ensuite à la personne qui enregistre la vidéo : « Laissez nos enfants tranquilles ».

La vidéo virale des enfants musulmans piétinant le « drapeau de la fierté », publiée sur Twitter par le journaliste indépendant « The Pleb », a été visionnée près de 30 millions de fois à ce jour.

La manifestation de vendredi à Ottawa s’est déroulée sous la forme d’un rassemblement intitulé « L’éducation plutôt que l’endoctrinement » et a été organisée par le lycéen Josh Alexander et l’activiste pro-famille Chris Elston.

Le 31 mai, dans un courriel adressé à l’ensemble du personnel, le conseil des écoles publiques d’Ottawa a mis en avant une nouvelle politique qui entrera en vigueur en septembre et qui stipule que toutes les classes, même la maternelle, doivent utiliser les pronoms « they/them » lorsqu’elles se réfèrent aux élèves.

Le courriel précise également que les identités LGBT seront « intégrées » dans « l’environnement d’apprentissage global, de la maternelle à la terminale » et que cette nouvelle politique n’est pas « ouverte au débat ou à la participation sélective ». 

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Au cours de la manifestation, pas moins de cinq personnes ont été arrêtées, dont au moins un contre-manifestant pro-LGBT qui a frappé un vieil homme au visage, comme le montre une vidéo.

Le rassemblement, qui a parfois dégénéré, a réuni des musulmans et des chrétiens pour protester et s’opposer au programme LGBT imposé aux enfants, notamment dans les écoles.

Avant la manifestation, Alexander avait déclaré aux manifestants qu’il était essentiel de se comporter de manière pacifique et respectueuse. 

L’année dernière, il a été exclu de son école catholique pour avoir dit qu’il n’y avait que deux sexes, masculin et féminin.

Les enfants canadiens musulmans ont commencé à se défendre contre l’idéologie sexiste extrême, comme le montre un incident récent survenu dans l’ouest du Canada.

La semaine dernière, LifeSiteNews a rapporté qu’un enregistrement audio avait révélé qu’une enseignante canadienne s’en prenait à ses élèves musulmans qui ne participaient pas aux « événements de fierté », tout en suggérant dans une longue diatribe que les gens qui ne soutiennent pas les événements de « fierté » ne peuvent pas « être Canadiens ».

En mars, LifeSiteNews a rapporté que le Renfrew County Catholic District School Board a prétendu que l’exclusion d’Alexander de la classe était une question de « droits de l’homme » parce que les hommes souffrant de confusion sexuelle ont le « droit » d’utiliser les toilettes des filles.

Le mouvement LGBT prétend que le mois de juin est le « mois des fiertés ». Dans de nombreuses régions du Canada et des États-Unis, le « mois des fiertés » est pleinement affiché avec le soutien de nombreuses entreprises, gouvernements et personnes influentes.

La tendance à la normalisation de l’agenda transgenre ou LGBT a été observée dans les écoles canadiennes. Cependant, il y a eu des réactions négatives.

Au début du mois, des milliers d’élèves à travers le Canada sont restés chez eux le 1er juin pour protester directement contre la promotion du « Mois de la fierté » dans les écoles publiques.

La première « Journée nationale de protestation contre les drapeaux de la fierté » a été lancée par l’organisation pro-vie et pro-famille Coalition nationale pour la Vie (CNV).

Il y a deux semaines, une école primaire canadienne portant le nom d’un saint catholique a organisé ce que certains ont décrit comme une célébration « dégoûtante » et sauvage de la « fierté », avec un drag queen, un tunnel arc-en-ciel géant et des drapeaux de la « fierté » à foison.

En mai, les conseillers scolaires du York Catholic District School Board ont voté par 6 voix contre 4 contre le déploiement du « drapeau de la fierté » dans son centre d’enseignement catholique au mois de juin.

Peu de politiciens canadiens se sont exprimés, et ceux qui l’ont fait ne sont plus membres du Parlement.

Le chef du Parti populaire du Canada (PPC), Maxime Bernier, a récemment dénoncé la sursaturation de l’idéologie transgenre extrême qui s’affiche au grand jour pendant le « mois de la fierté », en particulier lorsqu’il s’agit de cibler les enfants. Il a déclaré qu’il devrait également y avoir un mois consacré à ne pas « imposer » sa « confusion de genre au visage de tout le monde ».

Quant à Alexander, il a officiellement déposé une plainte pour violation des droits de la personne contre le conseil de son école catholique, affirmant que ses croyances ont été discriminées.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.