M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Meurtre par compassion ? (Quelle horreur)

Par Paul-André Deschesnes

Le Canada et le Québec vont-ils devenir les champions mondiaux de l’euthanasie ?

La loi actuelle serait beaucoup trop sévère aux yeux de notre société très décadente. À Montréal, des handicapés se sont présentés devant les tribunaux pour avoir le droit d’arrêter de vivre. On veut faire tomber les balises.

Au début de janvier 2019, la justice québécoise a commencé à se pencher sur une cause qui va faire beaucoup de bruit. Un homme est accusé du meurtre de son épouse qu’il a étouffée (assassinée) sur son lit à l’hôpital parce qu’elle souffrait de la maladie d’Alzheimer.

Incroyable ! Nous serions en face d’un meurtre « par compassion », c’est-à-dire, pas un vrai meurtre !

Nous vivons à une époque où des idéologies, des excuses, des théories et des explications biaisées et tordues pullulent partout. Le père du mensonge fait son œuvre de destruction massive !

Dans ce dossier, tous les médias, une forte majorité de la population et des spécialistes de tout acabit annoncent leurs sombres couleurs. « C’est avec des larmes aux yeux que cet homme a mis fin à la vie de son épouse », nous dit […] le Journal de Montréal du 19 janvier 2019. Ce meurtrier adorait sa femme. Il l’aimait « à mort ». Il a simplement voulu lui rendre service. C’est de la « pure compassion ». La maladie d’Alzheimer, ce n’est pas acceptable. C’est insupportable ! Comme son épouse n’a pas pu recevoir l’euthanasie à cause de balises trop sévères, il a posé « un geste d’humanité » et il ne regrette rien.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

D’après les experts, notre « héros » a d’excellentes chances d’être acquitté, car le consensus social approuve son geste.

Monsieur a donc tué sa femme par amour ! La loi concernant l’aide médicale à mourir, c’est-à-dire l’euthanasie, est beaucoup trop sévère. Vite, nous dit le gouvernement, « il faut l’amender » ! On hurle, on crie, on se lamente sur toutes les tribunes, « vite l’euthanasie » pour rendre service à toutes ces personnes malades !

Voilà le musée des horreurs à la sauce occidentale et québécoise.

Handicapés et personnes atteintes d’une maladie dégénérative, vont bientôt avoir droit à la « belle mort », gratuitement, et payée par nos taxes et nos impôts.

Dans nos hôpitaux, on parle beaucoup plus d’euthanasie que de « soins palliatifs », la vraie et seule solution pour mourir dignement.

Tout est « jetable » dans notre société démoniaque qui a perdu tous ses repères. L’euthanasie, les meurtres par compassion et le suicide assisté ne sont pas des façons de mourir dans la dignité.

Le plan de Dieu a été gommé. La vraie dignité humaine a été lessivée. À sa manière, l’homme nouveau veut contrôler la vie, de sa naissance jusqu’à sa mort. Il est rempli d’orgueil et il s’est même autoproclamé dieu.

Pour ce nouvel homme postmoderne, toutes ces horribles abominations sont normales et acceptables…

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire