M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - avent 2022

prière

85.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Gardons courage, il a vaincu le monde. (Jn 16:33) Même si la culture contemporaine semble s'engouffrer davantage dans le mensonge, nous sommes encore là, à dire les vérités essentielles sur la foi, la famille et la vie. Merci nous aider à continuer. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Les parents de jumelles conjointes séparées avec succès disent que l’avortement n’a jamais été une option pour eux

Par Cassy Fiano-Chesser (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Castle/Facebook

Dwight et Stephanie Castle disent qu’avoir mis au monde des bébés jumeaux conjoints est la chose la plus difficile qu’ils aient jamais faite. Pourtant, pour eux, l’avortement n’a jamais été une option, et ils continuent de croire que Dieu les aidera à s’en sortir.

Les Castle étaient déjà parents de trois enfants lorsqu’ils ont appris qu’ils attendaient de nouveau un enfant ; quelques semaines plus tard, ils ont découvert que c’étaient des bébés jumeaux. Mais lors de leur rendez-vous à 12 semaines, ils ont appris que les bébés jumeaux étaient conjoints. « Nous n’avons rien dit pendant très longtemps », a raconté Dwight, qui est pasteur. « Nous avons simplement pleuré ». confie-t-il à WORLD

L’avortement n’était « même pas une pensée dans leur tête », mais cela ne voulait pas dire qu’ils n’avaient pas peur. « J’essayais de croire à la bonté de Dieu dans tout ça », a poursuivi Dwight. « Je crois en sa puissance, en sa capacité à sauver, en sa souveraineté sur tout. Mais comment cela pouvait-il être bon ? »

Pour Stephanie, c’est le soutien de leurs amis qui les a aidés à traverser cette épreuve. « Et c’est comme ça que ça s’est passé », a déclaré Stephanie. « Quand nous sommes faibles, les autres autour de nous sont forts ».

Originaires de Birmingham, en Alabama, les Castle ont été envoyés à l’hôpital pour enfants de Philadelphie (CHOP), un établissement qui reçoit des jumeaux conjoints du monde entier. À 34 semaines, les jumelles — Elizabeth et Susannah — sont nées. Après la naissance, AL.com a rapporté que les filles avaient chacune un cœur bien distinct, ce qui facilite les chances de séparation.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Avent 2022

85.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

« Nous allons avoir beaucoup d’aide. Dieu nous donne de nouvelles grâces chaque jour et il est fidèle à cela. Nous essayons simplement de prendre les choses au jour le jour et de nous souvenir de sa fidélité à chaque étape du chemin, et cela nous pousse vraiment à Lui faire confiance », a déclaré Dwight à AL.com après la naissance des filles. « Cela ne garantit pas qu’elles vivront. Cela ne garantit pas que l’opération de séparation aura lieu ou qu’elle se passera vraiment bien. Il y a beaucoup d’indications d’espoir pour toutes ces choses, mais notre espoir doit finalement être en Lui. »

Lorsque leurs filles ont eu sept mois, les Castle se sont préparés à l’opération de séparation. Ils n’avaient pas quitté le CHOP depuis la naissance de leurs filles, le 22 avril.

« Nous commençons tout juste à voir leurs personnalités se révéler », a déclaré Stephanie à Fox 8. « Susannah est la fougueuse, elle fait tout en premier. Elle a parlé en premier, elle a souri en premier, elle était la plus forte pendant un temps. Et puis Elizabeth était celle qui avait du mal à prendre du poids et donc elle était un peu le bébé le plus réservé. Mais ces deux dernières semaines, elle a trouvé sa voix. »

Le fait de savoir que la chirurgie de séparation n’était qu’à quelques semaines a donné aux Castle beaucoup d’émotions mitigées. « Nous attendions cela avec impatience, c’est une pièce énorme, un peu centrale, de ce puzzle », a déclaré Dwight. « Mais c’est très risqué, le niveau de risque est mortel. »

Après 14 longues heures [de chirurgie], le médecin est venu les saluer. « Il a passé les 45 minutes suivantes à essayer de décrire et de dessiner ce qu’il venait de faire en séparant nos filles, en leur sauvant vraiment la vie », a déclaré Dwight. « Il nous a dit que tout s’était bien passé dans l’ensemble, mais que ce qu’il avait dû faire pour les sauver aurait des répercussions à long terme. » Stephanie a ajouté : « Je n’étais tout simplement pas préparée. Elles étaient tellement gonflées et sans vie. Elles ressemblaient à des cadavres. »

Mais finalement, les jumelles ont commencé à guérir. Susannah a été autorisée à rentrer à la maison en premier. « Vous auriez dû voir sa réaction face aux voitures », plaisante Stephanie à propos de son premier jour hors de l’hôpital. Et la semaine dernière, Elizabeth a pu rejoindre le reste de sa famille à la maison — grâce à Dieu.

« Après 323 jours à l’hôpital, et 338 jours après avoir quitté la maison pour commencer cette folle aventure, nous sommes ENFIN tous les sept sous un même toit (et ce toit est notre maison) ! », ont écrit les Castle sur leur page Facebook :

Que Jésus soit loué et remercié, Lui qui nous a soutenus à chaque étape du chemin, même lorsque nous étions au plus bas — ce qui a été le cas plus souvent que nous ne voudrions l’admettre ou penser ! Ce voyage est loin d’être terminé, et pour être honnêtes, nous sommes PRESQUE trop fatigués pour apprécier ce jour comme nous le devrions. Presque. Mais pas tout à fait. Aujourd’hui, bien qu’accablés de fatigue, nous nous réjouissons. Dieu a été si bon pour notre famille et nous sommes absolument ravis d’avoir enfin Susannah et Elizabeth à la maison avec nous ! Les prières et l’amour du peuple de Dieu, le réconfort du Saint-Esprit, les soins médicaux incroyables prodigués par les meilleurs, et la grande miséricorde des mains du Seigneur nous ont amenés jusqu’ici.

Campagne de financement - Avent 2022

Merci de votre générosité. L'objectif est de 15 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire