M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le pro-vie Andrea Bocelli dénonce la surréaction gouvernementale au coronavirus


Andrea Bocelli.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : laurentius87/Flickr

Andrea Bocelli, célèbre chanteur aveugle et pro-vie italien notoire, a dénoncé devant le Sénat à Rome, lors d’une conférence portant sur le covid-19 en Italie, la surréaction du gouvernement face au coronavirus.

Pendant le confinement, Andrea Bocelli s'est rendu compte que le récit officiel n’était pas des plus véridiques, rapporte BreitBart : « J’ai vu que les choses n’étaient pas exactement comme on nous l’avait dit. »

Il s’aperçut même, avec le temps, qu’il ne connaissait personne personnellement ayant été aux soins intensifs pour cause de coronavirus :

« Mais au fil du temps, j’ai réalisé que je connaissais une tonne de gens, mais Dieu merci, je ne connaissais pas une seule personne qui se fut retrouvée aux soins intensifs, et je me suis interrogé sur notre réaction draconienne », déclare-t-il.

Privé de liberté :

« Prenant mes distances avec tout parti politique, je tiens à dire qu’il y a eu un moment où je me suis senti humilié et offensé d’être privé de la liberté de quitter ma maison, alors que je n’avais commis aucun crime », lance-t-il. « Et je dois avouer publiquement, et je le fais ici, que dans certains cas, j’ai délibérément désobéi à cette interdiction parce qu’il ne semblait ni juste ni sain de rester chez moi ».

Andrea Bocelli souligne l’inutilité de confiner les jeunes et les enfants :

Cependant, outre ses propres préoccupations, M. Bocelli souligne qu’il était encore plus inquiet pour les enfants de la nation. À ce jour, pas un seul adolescent en Italie n’est mort du coronavirus et le taux de mortalité infantile dans le monde [attribué au covid-19] est infinitésimal.

« Je pense qu’il est important de souligner la question de nos écoles et de nos enfants », dit-il. « J’ai une fille de 8 ans et je ne peux imaginer que ces enfants se rencontrer à l’école séparés par des barrières de plexiglas et se cachant derrière des masques ».

« Je ne peux pas comprendre comment, avec une rapidité aussi incroyable, nous avons décidé de fermer nos écoles et avec la même célérité nous avons rouvert des discothèques, où les enfants ne se rendent pas pour former leur cerveau mais pour le gâcher », ajoute-t-il.

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Andrea Bocelli a largement fait connaître en 2011, par une vidéo, son orientation pro-vie, selon LifeSiteNews :

« Vous m’avez déjà demandé mon point de vue sur la religion, et je vous ai répondu que je suis très religieux », déclare Bocelli au journaliste Bryony Gordon. « Cela signifie qu’avant de me battre contre quelque chose, j’essaie de me battre pour quelque chose ».

« Ce n’est pas chrétien d’aller contre quelqu’un », poursuit-il. « Je suis en faveur de la vie. »

En effet, si vous voulez, par exemple, vous opposer chrétiennement à Justin Trudeau, ce sera en fait contre les idées, les vices et les politiques de Trudeau que vous combattrez, puisqu’il faut distinguer entre la personne dont nous souhaitons la salut et ses agissements qu’il faut contrecarrer. Il continue :

Il a ensuite précisé qu’il parlait précisément de la question de l’avortement. « Bien sûr, personnellement, je ne partage pas l’idée d’avoir la faculté d’interrompre la vie arbitrairement » [...]

Les opinions pro-vie de Bocelli ont reçu une large attention en 2010, lorsqu’une vidéo a été largement diffusée, montrant le chanteur aveugle assis au piano et racontant l’histoire de sa propre naissance. Il y raconte comment les médecins avaient essayé de convaincre sa mère de l’avorter après qu’elle eût souffert d’une appendicite. Les médecins dirent alors que l’enfant naîtrait handicapé.

Bocelli naquit en 1958 d’Alessandro et Edi Bocelli et fut diagnostiqué d’un glaucome congénital. À l’âge de 12 ans, il était complètement aveugle.

« Je suis peut-être partisan, mais je peux dire que c’était le bon choix », dit Bocelli dans la vidéo mettant en lumière la décision de sa mère de rejeter l’avis des médecins, et de lui donner naissance.



Laissez un commentaire