M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le président Trump publie un budget qui pourrait ôter son financement à Planned Parenthood

State-of-the-Union-President-Donald-Trump.jpg
Donald Trump, président des États-Unis.

Par Kelli (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Donald Trump a publié aujourd’hui [12 février 2018] une demande de budget présidentielle pour l’année financière 2019. Selon un article de ThoughtCo datant de 2017, le processus d’adoption du budget fédéral annuel commence chaque année en février par la publication d’une demande de budget présidentielle déposée auprès du Congrès :

« La proposition budgétaire du président sert de “point de départ” aux réflexions du Congrès. Ce dernier n’est en rien obligé d’adopter tout ou partie du budget présidentiel et procède souvent à des changements significatifs. Cependant, vu que le président doit approuver en dernier recours tous les projets de loi que le Congrès adopterait, celui-ci est souvent peu enclin à ignorer complètement les dépenses prioritaires voulues par le budget présidentiel. »

À la page 56 de la demande de budget présidentielle figure la section suivante, concernant le programme « Title X Family Planning » et Medicaid, dans laquelle le président Trump demande l’interdiction de tout financement par des fonds fédéraux de « certains organismes pratiquant des avortements » :

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

« Il interdit à certains organismes pratiquant des avortements de percevoir des fonds fédéraux. Le budget prévoit des dispositions interdisant à certains organismes pratiquant des avortements de bénéficier de fonds fédéraux issus du ministère de la Santé et des Services humanitaires (HHS), y compris ceux qui perçoivent un financement dans le cadre du programme “Title X Family Planning” et Medicaid parmi d’autres programmes du HHS. »

L’année dernière, pour l’année financière 2018, Donald Trump avait aussi demandé de « supprimer […] le financement de Planned Parenthood ainsi que des remboursements Medicaid », ce qui n’a pas été appliqué, selon un précédent rapport de Live Action News. Le président américain a clairement indiqué qu’il n’était pas un enthousiaste du profiteur numéro 1 de l’avortement, Planned Parenthood, allant même jusqu’à signer un projet de loi permettant aux États de supprimer son financement en 2017.

Planned Parenthood fournit peu d’aide effective aux femmes et se concentre essentiellement sur les avortements, en pratiquant plus de 320 000 par an :

Cecile Richards, directrice de Planned Parenthood, est allée jusqu’à refuser d’interrompre la pratique d’avortements même si cela signifie perdre plus d’un milliard et demi en dollars de fonds fédéraux par an.

Publicité



Laissez un commentaire