M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le décompte du « mois de la fierté » a déjà commencé

Par Geneviève De Vriendt (Campagne Québec-Vie) — Photo : Pixel-Shot/Adobe Stock

Le 24 mai le journaliste québécois Yves Lafontaine écrivait déjà que « La saison de la fierté a débuté ». Les pro-LGBT se préparent à débiter leurs slogans, et à déployer leurs drapeaux arc-en-ciel au nom de droits qui ne sont pas droits.

Bien évidemment, toute allusion au mois du Sacré-Cœur, débutant en même temps mais plus de 100 ans plus ancien que le « mois de la fierté », est complètement bannie.

Dans son article déclencheur pour le mois de la fierté, Yves Lafontaine met en lumière le contexte actuel aux États-Unis, « Si on regarde ce qui se passe chez nos voisins du sud au niveau des droits des trans, des femmes désirant se faire avorter ou de la simple éducation à la vie en interdisant d’aborder les sujets gais auprès des jeunes dans les écoles de Floride… il demeure plus que jamais important de demeurer vigilant car les droits qu’on tient pour acquis ne le sont pas toujours. »

Interdire « d’aborder les sujets gais auprès des jeunes » (précisons que la nouvelle loi en Floride s’applique seulement aux enfants de la maternelle jusqu’à la troisième année), c’est tout simplement protéger et respecter les enfants en tant qu’êtres humains et en tant qu’enfants de Dieu.

Le journaliste continue en affirmant « C’est pourquoi il est important de combattre à la fois l’homophobie et que nos communautés et nos allié. e. s s’élèvent contre le racisme, le sexisme et un retour vers un conservatisme qui ne peut qu’être néfaste au niveau des droits des personnes en situation de minorité. »

On a l’impression qu’adhérer à des principes traditionnels et conservateurs, qui sont d’ailleurs des principes indémodables, est synonyme d’être homophobe, sexiste, raciste, et comme il le dit, néfaste. Mais ce n’est pas parce qu’un mode de vie ou une idéologie est condamné que ceux qui les suivent le sont ; ce n’est pas parce que l’homosexualité est objectivement mal et contre nature que les personnes homosexuelles elles-mêmes devraient être jugées.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire