M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le darwinisme : la source de la culture de mort?

Par Kathleen Gilbert — traduit par Campagne Québec-Vie

Washington, 17 février 2012 (LifeSiteNews) — Qu’est-ce que la fondatrice de Planned Parenthood, Margaret Sanger, le « père de la révolution sexuelle » Alfred Kinsey, Lénine et Hitler ont en commun ?

Tous ces pionniers, de ce que certains appellent la culture de mort, basaient leurs croyances et leurs actions dans le darwinisme — un fait peu connu qui, selon un éminent conservateur, ne devrait pas être ignoré.

Hugh Owen du Centre Kolbe pour l’étude de la création (Kolbe Center for the Study of Creation) dit à un auditoire sur la colline du Capitole avant la Marche [… il y a 6 ans] que les conséquences philosophiques du darwinisme ont « complètement détruit plusieurs parties de notre société ».

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Hugh_Owen_evolution-darwinisme.jpg
Hugh Owen.

Owen pointa du doigt le docteur Josef Mengele, qui est malheureusement connu pour ses expérimentations sur les juifs durant l’Holocauste, Hitler lui-même et d’autres chefs nazis qui étaient tous dévots du darwinisme et qui ne voyaient rien de plus dans le nazisme et l’extermination de peuples qu’une façon « de faire avancer l’évolution ». Le darwinisme est aussi le « fondement » de l’idéologie communiste de Vladimir Lénine en Russie, affirma Owen qui montra une photographie du seul élément décoratif trouvé sur la table de Lénine : une sculpture de singe en position assise, sur une pile de livres dont le livre de Darwin « L’origine des espèces », et regardant un crâne.

« Lénine s’assoyait à ce bureau et regardait cette sculpture pendant qu’il autorisait le meurtre de millions de ses compatriotes parce qu’ils se tenaient dans le chemin du progrès évolutionnaire », expliqua Owen. Il parla aussi de rapports provenant de la Chine communiste qui révélaient que le premier élément, utilisé par le nouveau régime pour endoctriner les citoyens chinois ayant une religion, était « toujours le même : Darwin »

En Amérique, le fruit du darwinisme a tout simplement pris la forme de l’eugénisme, l’idée selon laquelle la race humaine pourrait être améliorée en contrôlant la reproduction de la population.

Owen révéla que la fondatrice de Planned Parenthood, Magaret Sanger, une éminente eugéniste, promouvait la contraception selon les principes de l’évolution. « Elle voyait la contraception comme un sacrement de l’évolution parce qu’avec la contraception, on se débarrasse des moins apte et on permet seulement à ceux en bonne santé de se reproduire » exposa-t-il. Sanger est bien connue pour avoir soutenu la propagation de la « régulation des naissances » (un terme de son invention) comme « processus d’arrachage des mauvaises herbes que sont les inaptes »

Alfred Kinsey, dont les « expériences » en pédophilie, sadomasochisme et homosexualité ont ouvert grand les portes à l’anarchie sexuelle du 20e siècle, avait aussi conclu d’après les principes darwinistes que les déviations sexuelles chez les êtres humains n’étaient pas plus inappropriées que celles trouvées chez les animaux. Avant de commencer ses expériences en sexualité, Kinsey, qui était aussi un eugéniste, avait été zoologiste et l’auteur d’un célèbre livre de biologie qui promouvait l’évolution.

Owen, un catholique romain, fortement rejeta la notion que le christianisme et le récit de la création biblique pussent être réconciliées avec le darwinisme. Il raconta l’histoire de son propre père qui, affirma-t-il, avait été élevé fervent chrétien, et qui perdit sa foi lorsqu’il fut exposé au darwinisme au collège. Il allait devenir le premier secrétaire général de l’International Planned Parenthood Federation dans l’histoire du monde.

« La trajectoire qui a conduit de la Leeds and Manchester University au poste de secrétaire général de l’une des organisations les plus malfaisantes qui ait jamais existé sur la face de la terre a commencé par l’évolution » ajouta Owen.



Laissez un commentaire