M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La complainte de l’embryon

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Source : Actuailes.fr

« Je ne vois pas encore le jour. Je suis au creux de ma mère, lové tout au centre de celle qui me porte. Je suis minuscule ». Ainsi commence « La complainte de l’embryon », écrite par le Père Augustin-Marie qui donne une voix à celui qui n’en a pas, à ces petits êtres humains sans défense, avortés par dizaines de millions chaque année dans le monde, par dizaines de milliers au Canada et par milliers au Québec.

« Je suis là, mais on ne me voit pas. Je suis là, mais on ne veut pas de moi. Je ne blesse personne, mais on en veut à ma vie. Je ne fais rien et je suis déjà un danger. Je suis innocent, mais je suis déjà condamné. »

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire