M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Jordan Peterson ouvrirait-il les yeux sur le mal de l’avortement ?


Le Dr Jordan B. Peterson.

Par Jonathon Van Maren — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Gage Skidmore/Wikimedia Commons/Flickr

1er septembre 2023 (LifeSiteNews) — Le Dr Jordan Peterson n’est peut-être pas encore totalement pro-vie, mais il avance régulièrement dans cette direction.

En 2017, au début de son ascension vers la célébrité, on a demandé à Peterson ce qu’il pensait de l’avortement. « L’avortement est de toute évidence mauvais », a-t-il répondu après une longue pause. « Je ne pense pas que quiconque en débatte. Vous ne recommanderiez pas à quelqu’un que vous aimez d’en subir un ». Bien entendu, il se trompe de manière inhabituelle : de nombreuses personnes débattent de cette question et beaucoup de gens recommandent à leurs proches de se faire avorter.

Peterson a poursuivi en disant que la question de la légalité était totalement différente et que notre culture sexuelle devait être corrigée avant que cette discussion puisse avoir lieu — mais il a noté qu’il n’avait pas suffisamment réfléchi à la question pour penser que sa réponse était « suffisamment bonne ».

Lors d’un entretien en 2018 avec la militante sociale conservatrice canadienne Faytene Grassechi, il a indiqué qu’il considérait l’avortement comme un dernier recours et a précisé son point de vue.

« Je crois certainement que l’avortement est moralement mauvais », a-t-il déclaré. « Je pense que c’est quelque chose que l’on fait après avoir fait un tas d’autres choses que l’on n’aurait pas dû faire, et je ne vois pas comment on peut sortir de cet argument. Vous vous retrouvez dans la position d’avoir besoin d’un avortement alors que vous avez déjà commis un grand nombre d’erreurs morales très graves ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Peterson a abordé la question depuis lors, souvent en discutant de la culture des rencontres amoureuses et sexuelles. En 2022, lors d’une conversation avec sa fille, il a réitéré son point de vue selon lequel on ne voudrait jamais que quelqu’un qu’on aime ait un avortement. « Une chose que je peux dire à propos de l’avortement et qui ne soulève généralement aucune objection, c’est que vous n’en donneriez pas un à votre sœur en guise de cadeau », a-t-il déclaré. « Quoi qu’il en soit, ce n’est pas souhaitable. Et la mesure dans laquelle ce n’est pas souhaitable est, au minimum, ouverte au débat ».

Ces derniers temps, cependant, Peterson a fréquemment mentionné l’avortement sur X/Twitter. Le 25 août, il a répondu à un tweet du gouverneur de Californie Gavin Newsom affirmant que « les armes à feu sont le premier facteur de mortalité infantile en Amérique » par une réponse directe : « Pas du tout, mon pote. C’est l’avortement ».

Il a déjà fait valoir ce point à plusieurs reprises. Le 25 juin, il a réagi à une affirmation similaire du parti démocrate en déclarant : « En fait, c’est l’avortement. Avec une marge énorme ». Le 18 juin, il a réagi à une vidéo de la vice-présidente Kamala Harris qui répétait comme un perroquet le même discours sur les décès d’enfants par arme à feu, disant : « L’avortement est la première cause de mortalité chez les enfants. Et de loin. »

Le 11 septembre, Peterson partageait sur Twitter une étude sur la douleur fœtale réalisée par John Bockmann et le Dr Stuart Derbyshire, révélant que les enfants dans l’utérus peuvent ressentir la douleur beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait auparavant (pour ceux que les détails intéressent, Bockmann a discuté de l’étude sur mon podcast lorsqu’elle a été publiée pour la première fois). Accompagnant le lien, Peterson a publié le titre : « Reconsidérer la douleur fœtale ».

En quelques années, les déclarations publiques du Dr Jordan Peterson sur l’avortement sont passées d’une description de l’avortement comme « moralement mauvais » et profondément « indésirable » à une affirmation constante que l’avortement tue des enfants — et que l’avortement tue plus d’enfants que la violence armée ou quoi que ce soit d’autre. Ce franc aveu a évidemment des implications sur la question de savoir si l’avortement doit être légal ou non, et je soupçonne que le point de vue de Peterson à ce sujet a également changé. S’il lit des études sur la douleur atroce que ressentent les enfants dans le ventre de leur mère pendant la procédure barbare de l’avortement, il est probable qu’il soit déjà parvenu à cette conclusion.

Le Dr Jordan Peterson est l’un des intellectuels publics les plus influents de notre époque, et s’il décide de devenir un défenseur de l’avortement, l’impact sera énorme, en particulier chez les jeunes hommes. Le podcast de Peterson comporte déjà des publicités pour des organisations pro-vie. J’espère qu’il acceptera l’offre de John Bockmann de discuter de la douleur fœtale et d’autres questions dans son émission.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.