M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Joyeux Noël !

UNE CARTE DE NOEL DE CAMPAGNE QUÉBEC-VIE

Par votre prière, votre bénévolat et vos dons vous donnez au Québec un nouvel espoir. Nous vous remercions de défendre avec nous l'enfant à naître.

Joyeux Noël et bonne et sainte Nouvelle Année !


Georges Buscemi
président, Campagne Québec-Vie

Laissez un commentaire

"Qui a volé Noël?"

C'est le titre d'Un article dans le Journal de Montréal du 22 décembre, de Nathalie Elgrably-Lévy, sur les causes de la disparition de l'événement "Noël" dans la culture québécoise. De plus en plus, les similitudes deviennent frappantes avec ce que les pays de l'Est ont connu La journaliste en évoque quelques-unes:

"L'État-providence peut prendre plusieurs formes qui vont des plus autoritaires, comme le communisme et le socialisme, au plus soft comme la social-démocratie. Or, la logique collectiviste bannit la religion. Karl Marx disait d'ailleurs: «Le communisme commence là où l'athéisme commence». Quant à Lénine, sa lutte antireligieuse est notoire. Dans les républiques soviétiques et dans les pays communistes, les hommes en soutane étaient persécutés et emprisonnés, l'enseignement de la religion était interdit, et les fidèles pratiquaient leur culte clandestinement. Pas plus tard que lundi, le gouvernement chinois a réitéré la nécessité d'être athée pour adhérer au Parti communiste.

Cette haine envers la religion n'est pas surprenante. Dans la pensée collectiviste, l'État est une entité supérieure, omnisciente et omnipotente, une sorte de déité. Dans ce type de régime, mais aussi de plus en plus au Québec, ce sont des fonctionnaires qui décident d'une multitude d'aspects du quotidien et qui tentent d'influencer nos décisions. Quel moyen de transport emprunter, quel véhicule conduire, quels pneus installer, quoi manger, combien d'enfants avoir, dans quelle école les inscrire et quoi leur enseigner, quels produits acheter, quelle musique écouter, etc. : ils veulent tout contrôler! "

(...)

"Alors si, comme moi, vous vous interrogez sur l'effritement de l'ambiance de Noël, dites-vous bien que notre État-nounou y est pour quelque chose. La Révolution tranquille a déclaré la guerre à la religion. Aujourd'hui, nos élus s'attaquent également aux traditions. Quel héritage le Québec laissera-t-il donc à la prochaine génération?"

Laissez un commentaire

La fondation OLO (oeufs, lait, jus d'orange) vient en aide aux femmes enceintes

Marie Allard, du journal La Presse, nous présente un témoignage sur cette fondation pour les femmes enceintes aux revenus modestes:

«Je me prive de boire du lait pour en donner à mes enfants», dit Patricia Brown, de Pointe Saint-Charles, son dernier-né de 4 mois sur les genoux. «À presque 7$ pour quatre litres, c'est trop cher.» Seule exception: pendant ses quatre grossesses, Mme Brown a pu consommer tout le lait qu'il lui fallait.

C'est grâce à la Fondation OLO, qui remet gratuitement aux femmes enceintes sous le seuil de faible revenu des oeufs, du lait et du jus d'orange (OLO). «J'ai été choyée, témoigne la mère, en couvant des yeux son petit Léo Patrick. Ça donne de beaux enfants!»

Laissez un commentaire

Relance du débat sur l'avortement au parti conservateur

Le Devoir du 22 décembre nous donne cette excellente nouvelle :

"Le député conservateur Stephen Woodworth trouve inconcevable que le fœtus n'ait aucune existence légale tant qu'il n'est pas sorti vivant du corps de sa mère et demande à ce que cela soit changé."

Vous pouvez écrire vos commentaires sur cette nouvelle à l'adresse suivante, au bas de l'article.

Laissez un commentaire

Un monument pour les mères en deuil de leur enfant avorté...

Sur le site de Riposte Catholique, on peut trouver une photo d'un superbe monument. Il représente une mère agenouillée, pleurant son enfant avortée. Et cette enfant lui apporte le pardon.

Laissez un commentaire

Une maison de soins palliatifs verra le jour à Drummondville

On voudrait les voir pousser partout comme des champignons! C'est une bonne nouvelle de voir une nouvelle demeure de soins spécialisés pour les personnes en fin de vie être construite. C'est l'une des plus importantes solutions pour contrer la peur des Québécois d'être maltraités et de souffrir dans leurs derniers instants de vie.

Laissez un commentaire

Mere Teresa et Chiara Lubich ont parlé ouvertement de la défense de l'enfant à naître

Sur le site de l'agence de Presse Zenit du 15 décembre, on trouve cette lettre du cardinal Antonelli décrivant l'action de chacune pour le droit à la vie. Chacune à sa façon a parlé, refusé le silence et l'inaction. En voici un extrait :

"Écoutons Mère Teresa dans un discours tenu à Milan le 23 avril 1977. “Ceux qui ne sont pas voulus, ceux qui ne sont pas considérés, ceux qui sont méprisés, ceux qui ne comptent pas, sont les plus pauvres d’entre les pauvres.” Nous sentons vibrer dans ces paroles le coeur de la missionnaire de la charité, qui prend sur elle le poids de la souffrance humaine. Pour elle, être pauvre ne signifie pas seulement la privation de biens matériels, mais aussi, et plus radicalement, être refusé et marginalisé par la société humaine. Pauvres sont les misérables qu’elle et ses soeurs recueillent “dans les rues de Calcutta, de Rome et de n’importe quel autre endroit”; mais aussi les enfants victimes de l’avortement. “S’il n’est pas voulu, dit-elle, l’enfant à naître est la créature la plus abandonnée et il doit mourir parce que les gens, vous et moi, nous avons peur de nourrir, d’éduquer, de vêtir, une créature de plus”. Dans un autre sens, mais à ses yeux plus tragique encore, sont pauvres ceux qui ne respectent pas, ne défendent pas la vie, que ce soient des personnes ou des peuples. “Ces Nations, affirme Mère Teresa, sont les plus pauvres parmi les pauvres, parce qu’elles n’ont pas le courage de s’occuper d’une vie de plus”. Il me vient en mémoire ce reproche célèbre et sincère de saint Basile à l’homme avare: “Tu es vraiment pauvre, et même dépourvu de tout vrai bien. Tu es pauvre d’amour, pauvre en humanité, pauvre de foi en Dieu, pauvre d’espérance dans les réalités éternelles” (De l’avarice, 6). Mère Teresa cherche à secouer les consciences et l’opinion publique par son cri passionné: “Si vous avez peur de l’enfant qui va naître, donnez-le moi, j’en prendrai soin; et Dieu prendra soin de lui” (Florence, 13 mai 1981)."
 

Laissez un commentaire

Un prématuré de 270 grammes en pleine santé!

Les effets bénéfiques de ces progrès scientifiques sont réjouissants. Le site du Salon Beige rapporte cette nouvelle. De plus en plus, les médecins pourront aider les enfants à naître en difficulté, les aider à naître en pleine santé.

Laissez un commentaire

"Les femmes aux travaux forcés"

 Aucun parti politique ne désire donner la possibilité aux parents de choisir la garderie ou la maison pour leurs jeunes enfants. Une lettre de M. Jean-François Couture dans la Presse du 20 décembre 2011 s'interroge sur les raisons de la mise de côté par le CAQ de la proposition de l'ADQ de donner 100$ par semaine au parent au foyer pour la garde de l'enfant:

En effet, Monsieur Lessard nous rapporte que, mandés d'urgence auprès de Monsieur Legault, deux messieurs, éminents économistes de surcroît , MM. Fortin et Godbout, lui ont fourni un argument rédhibitoire: «Cette mesure aurait un effet dévastateur sur la participation des femmes au marché du travail».

À une époque où les droits des femmes ont atteint des niveaux auxquels des gens comme ma mère n'auraient même pas osé rêver, voilà que des «messieurs fort compétents» leur nieraient le droit de décider d'envoyer, ou pas, leurs héritiers dans une garderie sous prétexte que leur absence volontaire et temporaire du marché du travail serait quelque chose de «dévastateur». Bref, mesdames, tenez-vous le pour dit: vous pouvez choisir plein de choses, mais question carrière et enfants, des messieurs dans leur grande sagesse estiment qu'ils savent mieux ce qui est bon pour vous. Que vous le vouliez ou non, vous aller devoir aller travailler. Votre absence serait «dévastatrice», rien de moins. 

Connaissant le caractère de ma défunte mère et son attitude face aux diktats, j'imagine sans peine ce qu'aurait été sa réaction. Elle se serait exclamée: «Moi aux travaux forcés? Non merci!

Malheureusement, parmi les priorités des gouvernants, le bien de l'enfant vient après certaines idéologies, elles, vraiment "dévastatrices"...

Laissez un commentaire

Des médecins aliénés effectuent un changement de sexe sur un jeune de 14 ans.

« Nous pouvons le faire si nous nous y prenons tôt. » : Un jeune jumeau est en train de changer de sexe pour être Nicole.
 
Un hôpital du Massachussets se glorifie d’avoir perpétré une opération sur un enfant de 14 ans pour le faire changer de sexe. Voici l’histoire de ce crime.
 
Wyatt Maines a 14 ans et il est le jumeau de Jonas. Mais grâce à des médicaments puissants qui bloquent les hormones, il est maintenant plus petit de 5 pouces que son frère,  plus mince que lui et a des traits plus féminins. Il va prendre le nom de Nicole.
 
« Le fait de penser que je suis un garçon me répugne. » dit Maines. «  Je ne peux pas être ça. » Maines planifie de commencer à prendre de l’estrogène pour élargir ses hanches et développer ses seins. Ce sont des changements irréversibles qui causeront une stérilité permanente. La dernière étape de son processus pour devenir une femme sera une chirurgie pour enlever son pénis et fabriquer un vagin.
 
L’endocrinologue Norman Spack a commencé à bloquer le développement des caractères masculins de Wyatt à 11 ans.
 
Spack ajoute : « Je parie que je pourrais aller dans une classe de 4e ou 5e année, couper les cheveux des garçons, leur faire porter des boucles d’oreilles, échanger les vêtements des filles et des garçons et ensuite nous pourrions envoyer les filles dans les salles de bain des garçons et les garçons dans les salles de bain des filles et personne ne le saura. »
 
La famille de Maines a décidé de faire suivre ce traitement à leur fils pour remédier au « désordre d’identité du genre »(traduction libre) ou « gender identity disorder ».
 
 Traduction libre(Source Lifesitenews.com)
Laissez un commentaire