M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Carême 2020

Jésus Christ

3620 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 6 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre précieuse collaboration en ces temps difficiles ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La cohérence dans la foi selon le Cardinal Ouellet




Les baptisés doivent être «cohérents» avec la foi
Agence QMI Marc-André Séguin
28/05/2009 15h53 - Mise à jour 28/05/2009 16h01


Les baptisés envisageant l'avortement doivent se demander s'ils sont «cohérents» avec leur foi catholique, estime le Cardinal Marc Ouellet.

«Chaque personne doit réfléchir et se demander si nous sommes cohérents avec nos manifestations de foi, a-t-il lancé hier en réponse à une question du Journal de Québec visant à savoir si les catholiques envisageant l'avortement reniaient une part de leur baptême. Il doit y avoir une cohérence entre ce que nous croyons et ce dont nous faisons la promotion au plan social. C'est entendu, chacun doit réfléchir là-dessus et chercher sa cohérence.»

«Être baptisé, ça veut dire être engagé, avait-il expliqué plus tôt. Alors au nom de notre baptême, nous sommes engagés pour les valeurs de la vie, les valeurs spirituelles, les valeurs de fraternité, de solidarité, de compassion pour les personnes les plus fragiles», incluant la protection de la «vie avant la naissance».

Le commentaire de Mgr Ouellet s'inscrit dans le dévoilement de la programmation de la Fête eucharistique diocésaine, qui se tiendra du 11 au 14 juin prochain, sous le thème «Ensemble, missionnaires pour la vie du monde», qui invite les catholiques à publiquement exprimer leur foi.

Voulant profiter de «l'élan neuf» donné à l'Église par le Congrès eucharistique international tenu dans la capitale l'an dernier ainsi que ses «retombées positives», l'archevêque de Québec espère par cet événement apporter des réponses aux problèmes de solitude, d'individualisme et de tragédies, symptômes selon lui d'une «recherche spirituelle profonde» au Québec. Il espère faire la promotion d'une culture de la solidarité axée sur «la lutte contre la pauvreté, le respect de la vie humaine, la promotion des droits humains et la protection de l'environnement.»

La Fête eucharistique sera officiellement lancée le jeudi 11 juin prochain, avec une célébration à 18h présidée par Mgr Ouellet à la Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec. Le tout sera suivi d'une manifestation à compter de 19h30 dans les rues du Vieux-Québec.

«Nous allons simplement manifester notre foi. Nous ne ferons pas campagne contre personne, a expliqué Mgr Ouellet. Les chrétiens s'engagent et veulent s'engager davantage au nom de leur baptême.»


Source: Canoe

Laissez un commentaire

Mgr Ouellet et la culture pro-vie




Publié le 19 mai 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00


Mgr Ouellet recrute des pro-vie

Pierre-Olivier Fortin
Le Soleil


(Québec) Le cardinal Marc Ouellet a invité 450 jeunes présents hier à l'église Saint-Thomas-d'Aquin à militer contre l'avortement, ce qu'il appelle la «culture de la mort». Des propos plus radicaux tenus devant des jeunes qui, bien souvent, étaient plus nuancés.

Les jeunes présents hier à l'église lors de la messe de clôture de la cinquième Montée jeunesse qui avait lieu en fin de semaine à Québec ont chaudement applaudi l'homélie du cardinal.

Mgr Ouellet poursuit donc son plaidoyer contre l'avortement qu'il a entrepris jeudi à Ottawa lors du 40e anniversaire de la loi omnibus de Pierre Trudeau, qui avait décriminalisé l'avortement. Le cardinal appelait les élus à légiférer pour limiter ce qu'il dit être la «violation du premier droit humain qui est le droit à la vie».

Dans son homélie, hier, le cardinal Marc Ouellet a dit constater une montée de cette «culture de la mort» depuis 40 ans au Canada, où l'avortement est souvent présenté comme «l'unique option». Il souhaite que la nouvelle génération prenne sa place dans la «culture de la vie». «Je vous invite à réfléchir sur cette question, dit-il, et à vous engager, même si c'est parfois en toute discrétion, par exemple, pour secourir une de vos amies qui a besoin d'aide, lui présenter l'autre option.»


«Ce que j'ai trouvé bien, dit Solange, une participante de Montréal, c'est qu'il disait de ne pas juger les autres, et de proposer l'autre option, sans jamais s'opposer.»

«La culture de la mort, c'est peut-être un peu fort, c'est assez radical», croit un autre participant à la Montée jeunesse, Sébastien Girard, de Chibougamau. Par contre, il dit comprendre que le cardinal remplit son rôle d'homme d'Église. Loin d'appuyer l'avortement sans réserve, «être radical comme ça, c'est plus ou moins mon point de vue, poursuit-il, car c'est du cas par cas, c'est délicat».

Interrogé par Le Soleil, le cardinal Marc Ouellet affirme que «ça décrit juste la réalité, quoi». «Il y a un être humain qui est tué et qu'on ne laisse pas vivre, et c'est devenu culture, y a pas de problèmes», s'insurge-t-il. «C'est devenu presque banal. C'est pourquoi il nous faut réagir, il nous faut réaffirmer certaines valeurs fondamentales. Ces jeunes-là, je les ai invités à être cohérents avec leur engagement de personnes croyantes», conclut-il.

Source: ICI

Laissez un commentaire

Un grand merci pour la générosité du cardinal Marc Ouellet !

Avortement: le cardinal Ouellet appelle à une nouvelle législation

Joël-Denis Bellavance
La Presse


(Ottawa) Le Canada traverse une grave crise morale en refusant de mettre fin à l'avortement, estime le cardinal de Québec Marc Ouellet, qui dénonce du même souffle la «domination de la culture de la mort» depuis 40 ans au pays.

Alors qu'il participait à une manifestation sur la colline parlementaire visant à marquer le 40e anniversaire de la loi omnibus de Pierre Trudeau qui a décriminalisé l'avortement, le cardinal Ouellet a lancé hier un appel aux députés pour qu'ils adoptent une loi qui «protège la vie au lieu de l'éliminer».

Quelque 5000 personnes venues des quatre coins du pays ont participé à cette manifestation, «La marche nationale pour la vie», afin de réclamer une loi limitant l'avortement.

«Si notre pays est très envié dans le monde à bien des égards, il est au dernier rang pour la protection des êtres humains les plus fragiles, ceux qui ne sont pas encore nés. Nous ne pouvons pas rester silencieux devant cette injustice et cette violation du premier droit humain qui est le droit à la vie. Ce droit est bafoué chez nous plus que partout ailleurs en Occident. C'est triste, honteux et inacceptable pour la conscience morale de l'humanité et pour la réputation de notre pays», a affirmé le cardinal Ouellet à la foule.

«En tant que Canadiens, nous sommes conscients qu'un examen de conscience est nécessaire pour opérer le redressement moral qui s'impose afin de mettre fin à la domination de la culture de la mort et d'ouvrir l'avenir à la culture de la vie. Une culture de la vie qui promeut la reconnaissance de l'être humain dès le sein maternel et le respect de la vie humaine à toutes les étapes de son développement», a dit le primat.

Le gouvernement Harper a écarté l'idée de relancer le débat sur l'avortement en déposant un projet de loi sur cette épineuse question. Mais il a indiqué qu'il ne pouvait empêcher un simple député de déposer un projet de loi pour interdire ou encadrer l'avortement. Certains députés l'ont fait dans le passé, mais ces projets de loi n'ont jamais été adoptés.

Des députés ont formé un caucus pro-vie afin de relancer le débat à Ottawa. Ce groupe non partisan comprend une dizaine de députés conservateurs et une poignée de députés libéraux. Aucun député du Québec n'était présent à cette manifestation.

Le cardinal Ouellet a invité tous ceux qui croient que l'enfant à naître mérite d'être protégé à faire entendre leur voix en multipliant les pressions sur ceux qui dirigent le pays.

«Je lance un appel à nos représentants au Parlement qui ont charge d'administrer la justice et le bien commun afin qu'ils adoptent ou amendent les lois qui protègent la vie au lieu de l'éliminer. Le vide juridique en ce domaine favorise le déclin des valeurs, l'obscurcissement de la conscience morale et la prolifération de la violence. Nous le voyons dans les graves difficultés que rencontrent les éducateurs et éducatrices dans les écoles», a-t-il affirmé.

«Le temps est venu de réagir à la crise morale que traverse notre pays sur le plan des valeurs et du droit à la vie. Le temps est venu de prendre la parole et de réclamer justice pour les victimes. Le temps est venu d'agir pour un retour de la culture de la vie», a-t-il ajouté.

(...)

Lire l'article en entier ICI

Laissez un commentaire

Conférence bilingue du Père Thomas Euteneuer à Montréal le 12 mai prochain



*****Please scroll down for English message*****

Visite à Montréal du Père Thomas Euteneuer, président de Human Life International


Le Père Euteneuer est président de 'Human Life International', le plus grand organisme pro-vie au monde, avec des bureaux affiliés et des associés dans 80 pays.

Cette visite du Père Euteneuer, organisée par ‘Les jeunes pour la vie’ (Youth for Life/Montreal), se présente comme un « Triduum pour la Vie » menant à la Marche pour la Vie sur la colline Parlementaire le 14 mai.

Le mardi 12 mai 2009 :

19h30 : Conférence publique bilingue à la salle paroissiale de Sainte-Angèle (5275 boul Lavoisier, Saint-Léonard)

Titre: "Le Combat pour la Vie autour du monde"

Cette conférence est entièrement gratuite.



*** *** *** ***

Triduum for LIFE - Father Thomas Euteneuer, president of Human Life International, in Montreal

Fr. Euteneuer is president of Human Life International, the world's largest pro-life organization with affiliate offices and associates in eighty countries around the world

Fr. Euteneuer's visit, organized by Youth for Life/Montreal, is designed as a 'Triduum for Life' leading up to The March for Life on Parliament Hill on May 14th.

Tuesday May 12th, 2009 :

7:30PM: Bilingual Public Conference in Ste. Angele parish hall (5275 boul Lavoisier, Saint-Léonard) TOPIC "The Battle for Life around the World"

-30-

Pour plus d'informations, contactez le bureau de Campagne Québec-Vie à Montréal.
Téléphone: 514-344-2686

Laissez un commentaire

L'Office catholique pour la vie et la famille et la marche pour la vie du 14 mai 2009 à Ottawa




40 ANS D’AVORTEMENT: UN DÉBAT PUBLIC S’IMPOSE D’URGENCE
04 mai 2009

Message à l’occasion de la Marche nationale pour la vie
Ottawa, le 14 mai 2009


Déjà 40 ans depuis la décriminalisation de l’avortement au Canada. Et déjà plus de 20 ans depuis la décision de la Cour suprême qui a créé un vide juridique au pays, rendant l’avortement possible jusqu’à la toute fin d’une grossesse. Quels arguments restent à développer pour prouver que la destruction des êtres humains les plus innocents et les plus vulnérables – nos futurs concitoyens – revêt un caractère illogique et malin? Quels faits restent à présenter sur l’humanité de l’enfant à naître et sur l’impact négatif de l’avortement sur les femmes, les enfants, les familles et la société?

Tout a été dit. Et tout a été démontré. Il est devenu impossible de nier la vérité sur cette pratique cruelle, indigne d’une nation qui prétend protéger les droits de la personne. Mais plutôt que de faire face à la vérité, notre société continue à l’ignorer. Nous avons sombré collectivement dans une schizophrénie éthique non résolue : alors que certains médecins s’acharnent à sauver de tout petits bébés prématurés dans des unités de soins intensifs, d’autres s’emploient à mettre fin à la vie d’enfants à naître dont le développement intra-utérin est encore plus avancé.

Nous préférons fermer les yeux. D’un côté, grâce aux ultrasons en quatre dimensions, certaines futures mamans s’émerveillent devant le développement intra-utérin de leurs bébés et se renseignent sur leur croissance hebdomadaire grâce à des sites Internet consacrés à la grossesse. Par ailleurs, d’autres futures mamans se font dire que ces mêmes enfants à naître ne sont pas encore des humains, n’ont pas droit à la vie et peuvent donc être éliminés. Nous scandons que l’avortement est un droit des femmes, mais nous ignorons les voix de femmes innombrables qui s’élèvent pour dire que l’avortement a ruiné leur vie.

Venez marcher pour la vie!

Combien de temps encore la société canadienne entretiendra-t-elle une double personnalité aussi flagrante? La réponse est simple : tant et aussi longtemps que nous choisirons de taire la vérité sur la vie. L’avortement a perdu le débat fondé sur la raison puisque les arguments en sa faveur sont contredits par l’évidence scientifique. Alors que la majorité des Canadiens s’y opposent, l’avortement sans limites subsiste à cause de l’indifférence et du silence du public. À cause aussi d’un manque d’information généralisé sur la gravité du vide juridique qui permet l’avortement sur demande au Canada – manque d’information bien entretenu par la plupart des médias.

Voilà pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, il nous faut rouvrir le débat public sur cette question au Parlement, dans les médias et dans nos communautés. Le temps n’a jamais été aussi propice de se demander si la société canadienne est allée trop loin : dans de nombreux sondages, les citoyens affirment que oui. On peut réellement espérer un changement. Il adviendra si nous assumons notre responsabilité sociale et si nous prenons la parole pour les enfants à naître. Chaque voix compte, et compte présentement.

Prendre la parole ne signifie pas seulement s’engager dans le débat par la parole et par l’écrit, et en contactant les membres du Parlement. Prendre la parole signifie aussi former ensemble un front visible et uni. C’est pourquoi l’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) encourage fortement tous les Canadiens et Canadiennes désireux de mettre un terme au vide juridique sur l’avortement à se joindre à la Marche nationale pour la vie, le 14 mai 2009, à Ottawa. Plus nombreux nous serons sur la colline parlementaire, plus nous ferons comprendre à nos députés et aux médias nationaux que nous prenons très au sérieux la protection de la vie humaine à naître. Nous invitons ceux qui ne pourront pas se joindre à nous à Ottawa à participer à l’une des nombreuses Marches pour la vie qui se tiendront dans d’autres villes d’un bout à l’autre du pays.

Refuser de se taire

Prendre la parole signifie aussi résister aux tentatives de suppression de notre message. Il nous faut être prêts à défendre nos libertés, y compris notre liberté d’expression, protégée par la Charte des droits et libertés. Récemment, les clubs pro-vie de plusieurs universités ont été confrontés au défi de protéger leur statut, attaqué, et même révoqué, par les associations étudiantes. Ailleurs, on a tenté de supprimer les annonces d’organisations pro-vie en faveur du respect de la vie. Des conférenciers pro-vie ont aussi été chahutés sur des campus universitaires et forcés d’interrompre leurs présentations.

Il faut se préoccuper particulièrement des récentes tentatives de certains corps professionnels provinciaux de médecins et de chirurgiens visant à imposer à leurs membres le devoir de référer les patientes pour des services d’avortement. Nous nous objectons énergiquement à ces pressions inquiétantes exercées sur des médecins pour les forcer à ignorer leur conscience.

À l’exemple de Martin Luther King Jr., nous ne pouvons laisser triompher cet acharnement à violer les droits des citoyens canadiens respectueux de la vie – droits protégés par la Charte. Cet acharnement vise à supprimer les opinions, les discours et les actions favorables à la vie. Nous ne pouvons pas non plus nous laisser arrêter par le faux argument selon lequel notre vision des choses n’est qu’une simple opinion religieuse. Nous savons, au contraire, que les arguments dérivés de la raison, de la science et de l’expérience humaine nous donnent raison et que notre devoir de citoyennes et de citoyens canadiens est de faire entendre nos voix pour défendre les droits humains fondamentaux.

Et maintenant, le suicide assisté

Alors que nous relançons le débat public sur l’avortement, souvenons-nous que les défis que nous rencontrons aujourd’hui sont tous interreliés. Ainsi, l’euthanasie et le suicide assisté menacent aussi la vie humaine. Un nouveau projet de loi visant à légaliser le suicide assisté sera bientôt déposé au Parlement. Jamais une loi juste ne peut violer les droits humains fondamentaux, dont le premier et le plus fondamental est le droit à la vie, de la conception à la mort naturelle.

La progression d’une culture de la vie est intimement liée aux efforts consacrés à cultiver une civilisation de l’amour. D’où l’urgence, aussi, d’une revalorisation des institutions naturelles du mariage et de la famille au sein de la société canadienne. Nous invitons tous les Canadiens et Canadiennes à découvrir la Théologie du corps – enseignement révolutionnaire du pape Jean-Paul II – qui intègre une compréhension profonde de la maternité, de la paternité et de la famille, ainsi que de la signification et de la raison d’être de la sexualité humaine. En soutenant des familles saines fondées sur le mariage, nous jetons les bases d’une société mieux préparée à accueillir, à respecter et à apprécier la vie humaine à naître.

Source:L'Office catholique pour la vie et la famille

Laissez un commentaire

Marche pour la vie à Ottawa (14 mai 2009): Pour la fin de 40 ans d’infamie!

La prochaine Marche nationale pour la vie à Ottawa aura lieu le jeudi 14 mai 2009. Les militants pro-vie du Canada sont tous invités à venir marcher à Ottawa pour réclamer la reconnaissance légale de l'enfant à naître depuis sa conception: rassemblement à 12h00 sur la Colline parlementaire. À la suite du funeste bill omnibus, adopté par le Premier ministre Trudeau le 14 mai 1969, l'avortement a été graduellement banalisé au Canada jusqu'à devenir un simple moyen contraceptif. Après 40 ans de cette loi infâme, il faut restaurer les droits de l’enfant à naître! Les «40 jours pour la vie» qui ont eu lieu à Montréal durant ce Carême 2009 visent d’ailleurs à mettre fin à ce bill omnibus de la honte.

Quand les défenseurs de la vie se donnent la main

On ne peut abandonner ainsi nos enfants à naître! Allons exiger de nos parlementaires une loi protectrice pour l'enfant à naître pour combler le vide juridique créé en 1988 par la Cour suprême du Canada. Notre présence importante en provenance du Québec manifestera le sérieux de notre implication en faveur de la vie humaine. Associons-nous au souverain pontife Benoît XVI qui ne cesse de parler de la nécessité de combattre l’avortement légalisé, le plus grand fléau du monde contemporain.

Veuillez consulter le dépliant ci-joint pour participer à cette marche prophétique et aidez-nous généreusement à l'organiser et à mobiliser les Québécois et les Canadiens (voir le coupon réponse ci-joint).

Laissez un commentaire

Mobilisation à Québec pour la marche pour la vie du 14 mai à Ottawa

Québec, le 17 avril 2009.

Chères diocésaines, chers diocésains,

Il me fait plaisir de vous inviter, au nom de Monseigneur l'Archevêque, Monsieur le Cardinal Marc Ouellet, à une manifestation en soutien à la vie et à la famille. Monsieur le Cardinal vous convie à joindre le groupe représentant notre Diocèse pour participer à cette activité fortement appuyée par la Conférence des évêques catholiques du Canada. Cette manifestation représente un moment privilégié de témoigner de notre engagement, comme chrétienne et comme chrétien, pour la vie et la famille.

L'événement se tiendra le jeudi 14 mai 2009 sur la colline parlementaire à Ottawa. Nous vous encourageons à utiliser le service d'autobus nolisés mis à votre disposition au coût minime de 20$. Ces autobus partiront le matin même de la Maison des Services diocésains et vous y ramèneront à la fin de la journée. Vous trouverez les détails ci-bas.

En communion de prières dans le Christ Ressuscité,

Jacques Vézina, ptre
Vicaire général



*** *** ***

Départ de Québec pour la Marche pour la Vie à Ottawa le 14 mai
Voici l'horaire:




06h00: Départ des autobus

Départ des autobus de la Maison des Services diocésains sise au 1073, boul. René-Lévesque Ouest à Québec (face au Collège Saint-Charles-Garnier). Stationnement disponible.
08h15: Pause-café (arrêt dans un restaurant)
11h00: Dîner dans l'autobus (apportez votre repas froid)

12h00: Arrivée sur la colline parlementaire à Ottawa

12h00 à 13h30: Animation et discours
13h30 à 14h45: Marche pour la Vie
14h45: Retour sur la colline parlementaire - Animation

15h30: Départ vers Québec

18h30: Arrêt à la Rôtisserie Benny (menu de 5,90$ à 12,85$ + taxes)

21h30: Arrivée prévue à Québec

Coût: 20$ (seul le transport en autocar de luxe est fourni)

Inscription auprès de Madame Claudette Vallières au 418-688-1211, poste 312, entre 9h et 15h30, ou par courriel à:

claudette.vallieres@ecdq.org

Vous devez apporter un repas froid pour le dîner dans l'autobus, une collation et de l'eau pour la marche. Prévoir de bonnes chaussures et des vêtements appropriés aux prévisions météorologiques (froid, chaleur, pluie).

Source: ICI

Laissez un commentaire

Mobilisation et transport pour la marche pour la vie du 14 mai




Autobus pour la vie Montréal-Ottawa
édition 2009


Pour diffusion immédiate


L’organisme Campagne Québec-Vie aura pour la marche pour la vie du 14 mai à Ottawa un ou des autobus pour le transport Montréal-Ottawa.


Un autobus nolisé (ou plusieurs, dépendant de la demande) partira à 7h00 au 895, de la Gauchetière ouest, juste de l’autre côté de la Gare Centrale au centre-ville. Il reviendra au même endroit entre 19h00-20h00 le soir. A côté de la gare se trouve un stationnement publique payant. Le coût pour l'aller retour en autobus est de $40 par personne.

Voici l’horaire pour la journée :

7h00 Départ de Montréal pour Ottawa

10h00 Messe à Cathédrale Notre Dame, ou Service de prière à l’église anglicane St. George

12h00 Ralliement sur la Colline parlementaire (mot de bienvenue et présentation)

13h30 Marche dans les rues du centre-ville d’Ottawa

14h45 Témoignage du mouvement « Silent No More Awareness Campaign » sur la Colline parlementaire

16h00 Prière de clôture

17h00 Départ pour Montréal

19h00-20h00 Arrivée à Montréal




Pour s'inscrire ou pour plus de renseignements, appelez Campagne Québec-Vie au (514) 344-2686.

Laissez un commentaire

Enquête sur Développement et Paix

Communiqué de la CECC

Les évêques du Canada établissent un comité d’enquête à la suite des allégations sur Développement et Paix

07 avril 2009

(CECC-Ottawa)… La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a demandé à deux évêques de présider un comité d’enquête afin de faire la lumière sur les allégations concernant cinq groupes mexicains qui ont obtenu une aide financière de la part de Développement et Paix.

Ces deux évêques qui se rendront à Mexico, du 15 au 18 avril, sont Mgr Martin W. Currie, archevêque de St. John’s, à Terre-Neuve, et Mgr François Lapierre, P.M.É., évêque de Saint-Hyacinthe, au Québec. Ils seront aidés dans leur tâche par Mgr Mario Paquette, P.H., Secrétaire général de la CECC, et par Mgr Carlos Quintana Puente, C.S.S., Directeur exécutif du Secrétariat pour l’Église en Amérique latine, à la Conférence des évêques catholiques des États-Unis. Les résultats de l’enquête seront ensuite communiqués à la CECC.

Au cours des dernières semaines, on a donné à entendre que quelques groupes du Mexique ayant bénéficié d’une part de financement de Développement et Paix ont manifesté leur appui en faveur de l’avortement. Développement et Paix a obtenu par la suite des informations de la part de ces cinq groupes démontrant qu’ils n’avaient pas fait la promotion ou appuyé l’avortement.

Développement et Paix a aussi annoncé qu’il y aurait « une enquête immédiate auprès des cinq partenaires mexicains pour examiner en profondeur ces allégations ».

Mgr V. James Weisgerber, président de la CECC, a confirmé que cette enquête sera menée par la Conférence épiscopale canadienne. « Cette situation a suscité de nombreuses questions dans l’esprit des catholiques du Canada », a-t-il déclaré. « Il est donc important que nous apportions des réponses aux graves questions qui ont été soulevées. »

Mgr Weisgerber a précisé que le comité d’enquête scrutera les questions qui ont surgi à la suite des allégations mexicaines, en plus de revoir la manière dont Développement et Paix aborde son travail auprès de ses partenaires dans le Tiers Monde. Il a ajouté que les deux évêques chargés de l’enquête de la CECC rencontreront des évêques du Mexique.

Le comité d’enquête déposera ensuite son rapport et fera part de ses recommandations au Conseil permanent de la CECC.

Développement et Paix a été fondé par les évêques du Canada, en 1967, devenant ainsi l’agence officielle de développement et de secours d’urgence dans les pays du Sud. Il agit aussi comme représentant canadien de Caritas Internationalis.

-30-


Source: CECC

Laissez un commentaire

Vidéo de présentation de la marche pour la vie du 14 mai 2009

Des jeunes de partout au Canada seront à Ottawa pour la cause pro-vie le 14 mai prochain.

Visionnez ce vidéo.





http://www.youtube.com/watch?v=JkyLgXe1AyM

Laissez un commentaire