M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Noël 2018

Sainte Famille

2812 $ recueillis (OBJECTIF: 7 500$) -- il reste 7 jours avant la fin de notre campagne -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, en ce temps des Fêtes. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le Saint-Siège rappelle à Obama que la destruction d’embryons est injustifiable

 

 

 

 

ZF08111201 - 12-11-2008Permalink: http://www.zenit.org/article-19346?l=french

 

 

 


Le Saint-Siège rappelle à Obama que la destruction d’embryons est injustifiable

 

 

 


ROME, mercredi 12 novembre 2008 (ZENIT.org) - A l'annonce de l'intention du président américain Barack Obama de libéraliser la recherche sur les embryons humains, le président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, le cardinal Javier Lozano Barragán, a réaffirmé ce mardi que cette pratique constitue une atteinte à l'éthique.

 


Interrogé par une journaliste, au cours d'une conférence de presse au Vatican, sur ce qu'il pensait des politiques de recherche sur les cellules souches évoquées dimanche dernier par le président élu des Etats-Unis, le prélat mexicain a rappelé la position de l'Eglise.

 


Selon ce qu'a fait savoir John Podesta, chef de l'équipe de transition du président élu à la Maison-Blanche, Obama laissera le champ libre à plusieurs projets auxquels l'actuel président George Bush avait mis un terme pendant sa présidence, notamment la recherche sur ce type de cellules.
Le cardinal a rappelé aux journalistes un principe fondamental de la bioéthique : « tout ce qui construit l'homme est bon. Mais ce qui le détruit est mauvais ».

 


Réaffirmant que la dignité humaine est une fin et non un moyen que l'on peut manipuler, il a ajouté que « jamais une personne ne peut être utilisée comme un moyen pour une autre ».
 

Le cardinal Lozano Barragán a également fait référence aux autres méthodes autorisées pour prélever des cellules souches, comme celles que l'on trouve dans le cordon ombilical, dans le foie, dans le pancréas ou dans la moelle osseuse.

 


« Lorsqu'il s'agit d'une transplantation qui ne met en péril ni le donneur ni le récepteur, tout est bienvenu, et je pense alors qu'il n'y a aucun problème ».

 


De même, il fait observer que les découvertes sur les cellules souches ont été présentées dans un premier temps à l'opinion publique comme une possible « panacée », mais jusqu'à présent le traitement utilisant des cellules souches issues de foetus n'a pas donné les garanties annoncées.
 

Intervenant sur le même thème, le professeur Alberto Ugazio, coordinateur du département de médecine pédiatrique de l'hôpital Bambino Gesù de Rome, a soutenu cette conclusion.

 


Il a souligné que, lorsque des cellules souches embryonnaires ont été utilisées, « pas une seule étude n'a donné de résultat positif ». Au contraire, a-t-il ajouté, des vies ont été sauvées avec des cellules souches prélevées dans d'autres régions du corps.

 

 

 


Carmen Villa

 

 

 

Source: Zénith
Laissez un commentaire

L'Alliance pour les Droits de la Vie: action en France

Non à la profanation du 2 novembre

Récupération du Jour des morts par le lobby de l’euthanasie

L’Alliance pour les Droits de la Vie dénonce « une profanation »

L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) a proclamé vouloir faire du 2 novembre la « première journée mondiale pour la légalisation de l’euthanasie ». L’Alliance pour les Droits de la Vie dénonce cette tentative de détournement d’une journée traditionnellement réservée à la commémoration des morts par leurs familles.

Pour le docteur Xavier Mirabel, président de l’Alliance pour les Droits de la Vie : « Se servir d’un moment réservé à la mémoire de nos disparus pour promouvoir le suicide médicalement assisté est indigne. Pour honorer la mémoire des êtres chers qui nous ont quittés nous avons besoin de vivre le traditionnel ‘Jour des morts’ dans la paix et le recueillement. C’est un moment de trêve que chacun doit pouvoir vivre dans l’intimité, qu’il soit ou non croyant. C’est aussi un jour à forte dimension spirituelle ou religieuse. Ce n’est pas le moment de provoquer des polémiques. Après avoir tenté de détourner la dignité de son véritable sens – Car quel homme est indigne ? Quelle vie est indigne ? – c’est le souvenir sacré des morts que l’ADMD tente de récupérer au nom de son idéologie. Cette initiative relève donc à nos yeux d’une profanation. »

C’est pourquoi l’Alliance pour les Droits de la Vie demande solennellement à l’ADMD :

- de renoncer à exploiter les souffrances des personnes en deuil ;

- de respecter le silence qui marque ce jour de souvenir et de paix.

L’Alliance pour les Droits de la Vie est engagée contre l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie.
 
 
 
Son président, le cancérologue Xavier Mirabel est par ailleurs coordonnateur médical du site d’écoutehttps://webmailcluster.1and1.fr/xml/deref?link=http%3A%2F%2Fwww.sosfindevie.org%2F qui accompagne chaque année des milliers de personnes confrontées aux drames de la maladie et de la fin de vie.
 
 
Il a été auditionné le 10 septembre 2008 par la mission parlementaire d’évaluation de la loi fin de vie.
 
 
 
 
 
 
 
Visitez le site de nos amis français.
 
 
 
 
Laissez un commentaire

Droit du respect de la vie à l'ONU

Aux États-Unis, il y a un mouvement contre l’avortement et la volonté d’organisations demandant « d’enchâsser ce droit » dans la Déclaration universelle des droits de l’homme aux Nations Unies.



Le site Web suivant invite à signer une pétition enjoignant l’ONU à interpréter la Déclaration universelle des droits de l’homme à la lumière du respect de la vie et de la famille (mariage entre homme et femme).





Faites connaître cette initiative aux amis de Campagne Québec-Vie à l'adresse suivante :



http://unitedfamilies.org/default.asp?contentID=227

Laissez un commentaire

Les élections fédérales 2008: vers la déroute des gauchistes pro-mort


L'honorable premier ministre Stephen Harper

La campagne électorale de l'automne 2008 est à la fois amusante et intéressante pour les militants pro-vie, car nous assistons enfin à la déroute des partis politiques gauchistes pro-mort qui ne réussissent pas à comprendre la volonté populaire, même au Québec, de se rallier aux valeurs fondamentales de l'Occident chrétien contre les utopies gauchistes qui ont mené à une quasi-hécatombe de l'Occident. Ces valeurs sont tout d'abord le respect de la vie humaine et de la famille dans laquelle la vie des enfants peut s'épanouir. C'est ce que le Pape Jean-Paul II a résumé en parlant de la culture de la vie et de l'Évangile de la vie. 

Le Parti conservateur et son chef Stephen Harper ont été clairement les plus sympathiques à ces valeurs durant la campagne électorale. Les médias, surtout québécois, ont d'ailleurs fait une fausse guerre à M. Harper sur ce terrain. On a laissé entendre qu'il était un chrétien évangélique fanatique et qu'il avait un «agenda caché» pour recriminaliser l'avortement.

Hélas, ce n'est pas vrai. M. Harper est très discret sur sa foi religieuse. Sa femme est née dans une famille évangélique et M. Harper l'accompagne parfois au service dominical. On ne peut affirmer que sa foi chrétienne joue un rôle déterminant dans ses décisions politiques, contrairement à Stockwell Day, ministre de la Sécurité nationale. M. Harper est un économiste d'esprit plutôt rationaliste et pragmatique. Il a indiqué clairement qu'il ne veut pas «rouvrir» le débat sur l'avortement en tant que chef du gouvernement.

Cependant, il faut reconnaître qu'il a laissé son député conservateur Ken Epp présenter le printemps dernier son projet de loi privé C-484 pour protéger l'enfant à naître victime de violence. Ce projet de loi était cependant fort étapiste et ne portait pas directement sur les droits de l'enfant à naître face à la violence de l'avortement. M. Harper a même appuyé ce projet de loi ainsi que presque toute la députation québécoise conservatrice lors du vote en deuxième lecture, sauf Lawrence Cannon (candidat dans Pontiac), Josée Verner (Louis-Saint-Laurent) et Sylvie Boucher (Beauport-Limoilou): souvenons-nous bien de ces candidats lors des élections prochaines et rappelons-leur leur forfait.

Tous les autres députés conservateurs sont donc hautement recommandables pour avoir appuyé ce projet de loi: nous aurons besoin de ces députés pour appuyer d'autres projets de loi pro-vie semblables dans la prochaine législature.

Parmi les nouveaux candidats conservateurs, plusieurs ont également affirmé leurs convictions pro-vie et pro-famille. La candidate dans Saint-Bruno-Saint-Hubert qui a été pourchassée par les médias pour son appartenance à l'Opus Dei en constitue un bon exemple. En fait, cette association pleinement reconnue et encouragée par l'Église catholique romaine ne fait que promouvoir la sanctification de ses membres par une parfaite fidélité à la morale et à la foi catholique. Les médias ont aussi continué leur chasse aux sorcières en révélant l'adhésion à l'Église évangélique des candidats Jacques Bouchard (Longueuil) et Rodrigo Alfaro (Honoré-Mercier). M. Harper a bien réagi en appuyant ses candidats et la liberté religieuse: pourquoi pourrait-on être chef de parti au Québec tout en étant athée et marxiste-léniniste comme Gilles Duceppe et ne pas pouvoir être candidat à des élections à cause de son affiliation religieuse catholique ou évangélique? M. Duceppe a ironisé sur l'Opus Dei en affirmant que c'était une association étroite d'esprit et d'extrême droite et qu'il était inquiétant qu'un de ses membres soit agréé comme candidat au sein du PCC: il a alors clairement manifesté sa haine anti-religieuse et anti-catholique.

En fait, pour Gilles Duceppe, la position de l'Église catholique sur l'interdiction de l'avortement devrait être interdite et criminalisée: c'est l'inversion de l'ordre moral. Sur le dossier du mariage gai, M. Harper avait présenté une motion au début de son mandat de premier ministre, mais tous les députés bloquistes s'y étaient opposés et la motion avait été défaite: honte à tous ces députés bloquistes, ce sont des hommes sans honneur et sans conviction. Tous les députés conservateurs du Québec l'avaient appuyée sauf quelques red tories comme Josée Verner et Lawrence Cannon (toujours les mêmes).

Il n'y aura pas de nouvelle motion gouvernementale sur ce sujet dans les prochaines sessions législatives, mais un simple député pourrait éventuellement présenter un projet de loi privé (sur le même modus operandi que C-484).

Gilles Duceppe nous a rebattu les oreilles durant cette campagne électorale sur les soi-disant «valeurs québécoises». En fait, ce sont des «valeurs» anti-québécoises; valeurs d’une culture de mort qui ne sont partagées que par les gauchistes millionnaires du Plateau Mont-Royal: le Plateau n'est pas le Québec. Heureusement, Gilles Duceppe, à 61 ans, est sur le point de quitter la vie politique: bon débarras! Il a imposé d'une main de fer la politique de la mort à ses députés: pensons au vote unanime de tous les députés bloquistes contre C-484 et contre la motion conservatrice pour rétablir la définition traditionnelle du mariage.

Même si certains députés bloquistes avaient une tendance pro-vie comme Gérard Asselin (Manicouagan), Serge Cardin (Sherbrooke) et Robert Bouchard (Chicoutimi), ils se sont tous écrasés devant Gilles Duceppe et sa garde rapprochée. Le Parti libéral compte quelques candidats pro-vie, dont les députés Massimo Pacetti et Francis Scarpaleggia, mais leur chef Stéphane Dion s'est clairement rangé du côté de la culture de la mort.

Il a affirmé lors de la dernière session parlementaire qu'il ne laisserait pas passer le projet de loi C-484 et qu'il y était fortement opposé personnellement bien qu'il eût laissé la liberté à ses députés de voter dans un sens ou l'autre lors du vote en deuxième lecture du projet de loi le printemps dernier. Heureusement, c'est aussi la fin pour Stéphane Dion comme chef du Parti libéral du Canada: espérons que le prochain chef aura plus d'intérêt pour les questions morales fondamentales et qu'il laissera plus de liberté aux candidats pro-vie. Il a hélas poursuivi dans la voie bassement politicienne et populiste de son maître Jean Chrétien qui ne voulait pas toucher à la question fondamentale du respect de la vie humaine.

Laissez un commentaire

Série de conférences théologiques sur « Le don du baptême et la volonté divine »

Par l’abbé André Chevalier Librairie Ville-Marie 5173, chemin de la Côte-des-Neiges, local 5 Tous les mercredis soirs du 15 octobre au 26 novembre 2008 Prochains cours : 15, 22 et 29 octobre et 5 et 12 novembre de 19h30 à 21h Ce cours, accessible à tous, propose de connaître et d’utiliser la clef de tous les progrès spirituels : accomplir la volonté divine. Ceux qui cherchent Dieu, ceux qui doutent de l’Église, et ceux qui se posent des questions, seront spécialement intéressés. Les participants sont priés de s’inscrire à l’avance auprès de Campagne Québec-Vie bien que l’entrée soit libre. Tous sont cordialement invités (y compris vos amis). L’abbé Chevalier est curé de la paroisse Sainte-Julienne, du diocèse de Joliette, et docteur en théologie.

Laissez un commentaire

L’abbé Raymond Gravel récidive sur l’avortement.

Dans une récente chronique du Journal de Montréal, l’abbé Raymond Gravel exprime encore une fois sa position pro-avortement qui est pourtant toujours contraire à son devoir sacerdotal. Comme prêtre catholique, l’abbé Raymond Gravel a l’obligation de tenir pleinement à son ministère et de répandre comme le disait si bien le défunt Pape Jean-Paul II « l’Évangile de la vie ». Dans sa chronique, l'abbé Gravel écrit ce qui suit:
 

En recriminalisant l'avortement et en condamnant les femmes qui se font avorter, espérons-nous vraiment voir une diminution du nombre d'avortements chez nous?

Or, ces propos inusités de l'abbé Gravel méritent une précision. L'éducation civique est nécessaire. Vrai. Mais une loi qui encadre cette question aussi. Le Canada n'a toujours pas de loi parlementaire sur l'avortement. Mais selon le chroniqueur Gravel, cela ne semble pas important puisqu'il n'a jamais appuyé une loi (même timide) sur cette question...

La probité, la cohérence et l'amour de la vie ne doivent pas être prises à la légère. Le catéchisme de l’Église catholique que doit enseigner l’abbé Raymond Gravel est pourtant très clair :

La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dès le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie.

(voir: Catéchisme de l’Église catholique)

Faut-il encore rappeler que Raymond Gravel est prêtre catholique!

S’il est cohérent et qu’il aime vraiment son ministère, l’abbé Raymond Gravel devra faire des choix douloureux mais salutaire.

Campagne Québec-Vie

Laissez un commentaire

Élection du 14 octobre 2008

Élection fédérale du 14 octobre : Campagne Québec-Vie désire féliciter les candidats sympathiques à la culture de la vie.



Montréal le 15 octobre- Campagne Québec-Vie tient à féliciter les candidats du Québec qui se sont illustrés dans l’élection du 14 octobre 2008.

Les députés élus suivants méritent une mention de félicitation pour leurs appuis à la culture de la vie:

-Francis Scarpaleggia, Parti libéral du Canada, Lac-Saint-Louis

-Robert Bouchard, Bloc québécois, Chicoutimi-Le Fjord

-Massimo Pacetti, Parti libéral du Canada, Saint-Léonard-Saint-Michel

-Gérard Asselin, Bloc québécois, Manicouagan

-Denis Lebel, Parti conservateur du Canada, Roberval-Lac-Saint-Jean

-Serge Cardin, Bloc québécois, Sherbrooke

-Daniel Petit, Parti conservateur du Canada, Charlesbourg-Haute-Saint-Charles

-Jacques Gourde, Parti conservateur du Canada, Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière


Tous ces députés auront à travailler pour le bien commun du Canada, du Québec et de la vie.

Campagne Québec-Vie et le mouvement pro-vie canadien collaboreront avec eux dans la prochaine législature pour définir des projets de loi pro-vie.


Cependant, nous tenons à déplorer particulièrement la réélection des candidats et candidates suivants du Québec:




Josée Verner, Parti conservateur du Canada, Louis-Saint-Laurent, qui a exprimé fortement son attachement à la culture de l’avortement (donc de la mort).

Nicole Demers, Bloc québécois, (pro-avortement)

Francine Lalonde, Bloc québécois, La Pointe-de-l’Îles (pro-avortement et pro-euthanasie)

Réal Ménard, Bloc québécois, Hochelaga (pro-avortement)

Carole Freeman, Bloc québécois, Châteauguay-Saint-Constant (pro-avortement)

Marlene Jennings, Parti libéral du Canada, Notre-Dame-de-Grâce-Lachine (pro-avortement)

Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, Laurier-Sainte-Marie (pro-avortement)


N.B : Le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe maintient dans son parti non seulement une culture de mort (pro-avortement, pro-euthanasie) mais aussi une culture « de despote », selon les dires de Mme Louise Thibault, candidate indépendante défaite dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les-Basques et ancienne militante et député du Bloc Québécois qui a quitté ce parti.


Cette culture de l'intimidation au Bloc (et au Québec) va-t-elle se maintenir bien longtemps avec le "camarade" Gilles Duceppe ?



Campagne Québec-Vie

Laissez un commentaire

Militant pro-vie près de la Citadelle de Québec

 

 

Un merci à M. Paul Biron que l'on voit sur la photo en présence d'un militaire qui lui remet symboliquement des signatures de citoyens et citoyennes qui s'opposent à la nomination de Henry Morgentaler à l'Ordre du Canada.

 

 

 

Merci M. Biron !

 

 

 

 

 

Campagne Québec-Vie

 

 

 

 
Laissez un commentaire

Henry Morgentaler a reçu la médaille de l'Ordre du Canada à la citadelle de Québec



Journée de deuil pour le Canada.

Journée de deuil pour le Québec.


Campagne Québec-Vie

Laissez un commentaire

Communiqué de Campagne Québec-Vie

Montréal, ce 9 octobre, 2008

Pour diffusion immédiate,

L’Ordre du Canada sera présenté à Henry Morgentaler
le vendredi 10 octobre en matinée : Campagne Québec-Vie et les Québécois protestent

En dépit des centaines de milliers de Canadiens qui se sont opposés à la nomination de Henry Morgentaler à l’Ordre du Canada, la gouverneure générale lui remettra sa médaille lors d’une cérémonie à la Citadelle de Québec demain en matinée. « Il est inacceptable que le bureau de la gouverneure générale n’ait pas rendu l’information au sujet de cette cérémonie publique. » a dit Marie-Christine Houle, représentant médiatique de Campagne Québec vie. « Si la gouverneure générale était véritablement confiante et fière de la décision du comité, elle n’aurait pas hésité à publiciser l’évènement . » a ajouté Mme. Houle.

Le premier juillet dernier, la gouverneure générale annonçait que Henry Morgentaler avait été nommé à l’Ordre du Canada par le comité consultatif. Aussitôt, plusieurs groupes et individus firent connaître leur opposition à la décision du conseil de remettre le plus grand honneur civil du pays à un homme qui provoque autant de division sur des enjeux fondamentaux. L’Ordre du Canada est un symbole d’unité et non de division.

Campaign Life Coalition- Coalition National pour la vie avait par la suite commandé un sondage pancanadien auprès de plus de 150 000 familles. La question posée était la suivante : Croyez- vous que l’avorteur Henry Morgentaler mérite l’Ordre du Canada? Plus de 56% des 13 000 répondants n’étaient pas en accord avec la nomination de M. Morgentaler. Plus de 100 députés fédéraux se sont aussi opposés publiquement à cette nomination. De nombreux membres de l’Ordre du Canada, donc le Cardinal Jean-Claude Turcotte, ont retourné leur médaille, celle-ci ayant, à leurs yeux, perdue toute valeur en raison de la nomination de M. Morgentaler.

« Nous demandons aux chefs des divers partis politique de bien vouloir prendre position publiquement face à cette question. Nous voulons savoir lequel d’entre eux aura le courage de s’opposer à cette nomination scandaleuse et lequel voudra s’engager dans une réforme du processus de sélection des récipiendaires de l’Ordre du Canada. » s’est exprimée Mme Houle. Le processus doit être transparent afin que l’Ordre du Canada soit un véritable symbole d’accomplissement et d’unité nationale.

Nous invitons les Québécois et Québécoises qui croient encore aux principes de justice et de transparence à se rassembler en face de la Citadelle de Québec, résidence secondaire de la gouverneure générale, le vendredi 10 octobre 2008 à 10h. « Démontrons avec force que les Québécois s’opposent à cet acte de déshonneur. » a- t- elle conclu. Campagne Québec-Vie présentera lors de ce rassemblement une pétition signée par plus de 3000 Québécois qui s’opposent à la nomination de Henry Morgentaler comme récipiendaire de l’Ordre du Canada.

-30-

Contact médiatique :

Marie-Christine Houle, représentante médiatique Campagne Québec Vie
Bureau de Campagne Québec Vie
Paul Biron, contact régional

Laissez un commentaire