M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

81 % des personnes décédées « du » COVID-19 au Canada étaient dans des établissements de soins de longue durée

Par Alex Schadenberg (Euthanasia Prevention Coalition) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : wavebreakmedia-micro/Freepik

Nous devons repenser les maisons de retraite et soutenir les soins communautaires.

Il y a quelques jours, j’avais republié un article de Michael Cook concernant l’abus de mélanges de « drogues palliatives » en Suède, pendant la crise COVID-19, qui a fait monter les pourcentages de décès comprenant au moins 50 % de résidents de maisons de retraite.

Kelly Grant, journaliste spécialisé sur les questions de santé du Globe and Mail, a publié un rapport le 25 juin 2020 confirmant que 81 % des Canadiens atteints de COVID-19 et décédés étaient en maisons de soins de longue durée.

J’ai publié plusieurs articles [...] avertissant que les directives et les protocoles de triage COVID-19 amenaient de nombreuses personnes âgées à se voir refuser l’admission à l’hôpital et que beaucoup d’autres recevaient de la morphine et des soins de confort plutôt qu’un traitement efficace. Je savais que de nombreuses personnes âgées seraient peut-être mortes de toute façon, mais d’autres, qui auraient pu survivre, se voyaient refuser la possibilité de se rétablir. C’était une forme de discrimination, de maltraitance des personnes âgées et même de meurtre.

Le nombre horrible de décès dans les maisons de retraite canadiennes est deux fois plus élevé que la moyenne de l’OCDE et pire que dans tout autre pays de l’OCDE. Grant rapporte :

Le Canada a protégé contre le coronavirus les résidents des maisons de retraite d'une façon bien pire que les autres pays fortunés, selon une nouvelle analyse montrant que les endroits ayant le mieux réussi avaient apporté des changements radicaux aux établissements pour personnes âgées dès qu’ils eurent confiné la société.

Le 25 mai dernier, un peu plus de 80 % des décès connus au Canada attribués au COVID-19 sont survenus parmi les résidents de maisons de retraite ou de soins infirmiers, soit près du double de la moyenne des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques, selon un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé.

L’Espagne vient ensuite, avec 66 % du total des décès COVID-19 représentant les résidents d’établissements pour personnes âgées, suivie de la Norvège et d’Israël avec 58 % et de l’Irlande avec 56 %. Certains des pays examinés dans le rapport, dont la Slovénie, la Hongrie et les Pays-Bas, ont enregistré moins de 20 % de leurs décès COVID-19 dans ces établissements.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Grant fait référence au rapport de l’Agence de la santé publique du Canada, déclarant :

Le dernier rapport approfondi de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), publié vendredi dernier, montre que le Canada a enregistré des foyers de coronavirus dans 971 établissements de soins infirmiers et de retraite, entraînant près de 6 000 décès. L’ASPC fait état de 8 454 décès par COVID-19 en tout à la date du mardi.

La tragédie qui s’est déroulée dans les établissements de soins de longue durée du Canada au cours de la première vague de la pandémie de coronavirus a incité le Québec à demander une enquête publique et l’Ontario à mettre sur pied une commission indépendante.

Les deux provinces ont fait appel à l’armée pour venir en aide aux centres les plus touchés.

Grant indique que le Canada avait moins de décès attribués au COVID-19 en général mais plus de décès dans les maisons de soins.

Le côté sombre de la tragédie des soins de longue durée est que le Canada a mieux protégé contre le virus les personnes vivant en dehors des maisons de retraite que nombre de pays pairs.

Le 25 mai, le Canada avait enregistré moins de décès attribués au COVID-19 par million que la moyenne de l’OCDE, mieux que la Belgique, l’Espagne, la Grande-Bretagne, les États-Unis et d’autres, mais pire que des pays comme l’Australie, Israël et la Norvège.

Les protocoles de triage canadiens, pendant la crise COVID-19, ont fait refuser à l’hôpital de nombreuses personnes âgées et handicapées, et celles-ci ne se sont vues donner que de la morphine et des dispositions de confort plutôt qu’un traitement efficace.

Publicité



Laissez un commentaire