M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une étudiante s’engage à ne pas avoir d’enfant jusqu’à ce que le gouvernement agisse pour le climat

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : PxHere

Une étudiante de dix-huit ans de l’Université McGill, Emma Lim, a lancé sur la Colline parlementaire une « campagne d’engagement » à laquelle environ trois cents personnes ont pris part.

Ces gens ont donc signé le document qui déclare : « Je m’engage à ne pas avoir d’enfants jusqu’à ce que je sois sûr que le gouvernement assurera un futur sécuritaire pour eux », rapporte la CBC. C’est le « changement climatique qui est en cause et qui menacerait la sécurité de potentiellement improbables enfants (improbables, car si ces gens attendent qu’on leur dise que le climat est sécuritaire pour en avoir, ils n’en auront jamais, les alarmistes du climat ― ceux-ci, de [vrais] obscurantiste ― dépeignant sous des couleurs de plus en plus sombres notre avenir).

Du pur Réchauffisme (théorie fumeuse). Si ces personnes attendent que le monde devienne sécuritaire pour avoir une descendance, à ce titre-là ils n’en auront jamais, le monde n’a jamais été un lieu sécuritaire, il ne l’est pas et ne le sera jamais. Renoncer à avoir des enfants, c’est saborder tout avenir, et saborder l’avenir parce qu’il n’y en aurait pas est la meilleure façon de faire en sorte qu’il n’y en ait pas.

Mademoiselle Lim trouve que le gouvernement n’en fait pas assez pour le Climat, tant au provincial qu’au fédéral, fustigeant entre autres le pipeline Trans Mountain.

Mlle Lim laisse son rêve de maternité à cause du « changement climatique », d’après la CBC :

« Je renonce à ma chance d'avoir une famille parce que je n'aurai des enfants que si je sais que je peux les garder en sécurité », écrit-elle sur son site Web.

Certes, si la situation était vraiment catastrophique (par exemple, si une épidémie de peste bubonique sévissait) ce ne serait sans doute pas le moment d’avoir d’autres enfants (par conséquent de ne pas s’adonner aux actes dont le résultat naturel est qu’on ait des enfants). La CBC continue :

« Ça me brise le cœur, mais j'ai créé cet engagement parce que je sais que je ne suis pas seule. »

Elle veut que ses enfants respirent de l'air pur et vivent dans la sécurité économique - et non dans l'insécurité possible causée par les changements climatiques, a-t-elle dit.

[…]

Il n'est pas facile de renoncer à ce rêve, a-t-elle dit, et elle craint que, malgré tous ses efforts, rien ne changera.

[…]

Son objectif est de regarder vers l'avenir avec espoir plutôt qu'avec peur, dit-elle.

Comment peut-elle regarder vers l’avenir en prenant une telle mesure ?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire