M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une campagne pro-avortement en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Par Geneviève De Vriendt (Campagne Québec-Vie) — Photo : Anne Richard/Adobe Stock

Ce billet a été revu et corrigé le 6 avril 2022

Sur leur page Facebook, la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (GÎM) et du CISSS de la Gaspésie a lancé une « campagne de sensibilisation et d’information » sur l’avortement pour le printemps 2022. Déjà la Table de concertation des groupes de femmes GÎM a créé une plateforme pour permettre aux femmes ayant vécu un avortement de partager leurs témoignages.

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine seraient ciblées, selon Radio-Canada, en raison du taux d’avortements plus bas par rapport à la moyenne provinciale, preuve selon eux d’un « manque d’informations » et d’accessibilité. Selon un document intitulé « L’état de santé et de bien-être de la population » publié en 2011 par l’Agence de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, le taux d’avortement des filles enceintes entre 14-19 est de 67 % au Québec tandis qu’il est de 45 % dans la région de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine.

De dire Léa Blouin-Rodrigue, agente de développement au sein de la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine en se référant à l’avortement en Gaspésie « Il y a un gros vide dans notre région. » Elle voulait dire, un vide « d’informations sur l’avortement ». Je dirais plutôt : une absence de propagande pro-avortement -- et ce vide sauve des vies.

Si la campagne du printemps 2022 réussit à combler ce « vide » en propageant l’avortement, un vide se fera certainement dans chaque maison où il y aurait pu avoir un enfant, un vide qui ne pourra être comblé que par la miséricorde de Dieu.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire