M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un entretien exclusif de Viviane Lambert avec reinformation.tv : « Vincent va bien ! »

Photo provenant de LifeSiteNews.

Par Jeanne Smits (reinformation.tv)

Viviane Lambert est décidément la femme de tous les courages. Voilà quatre jours qu’elle connaît la décision de mise à mort de son fils prise par le Dr Vincent Sanchez, gériatre et responsable des soins palliatifs au CHU de Reims. Quatre jours qu’elle rend visite à Vincent, cérébrolésé et tétraplégique, qui est pour ainsi dire emprisonné depuis cinq ans dans une chambre habituellement fermée à clef, véritable otage du débat sur la « fin de vie », avec au cœur ce terrible fardeau d’une euthanasie annoncée. Et pourtant, Viviane Lambert a trouvé l’énergie de répondre aux questions de reinformation.tv, et même de nous dire que « Vincent va bien ».

Viviane Lambert à reinformation.tv : « J’ai trouvé Vincent rayonnant ! »

Ecoutez ce que nous dit la mère de Vincent Lambert. Vous serez étonné par sa ténacité, sa lucidité, sa capacité à goûter chaque instant auprès de ce fils handicapé, certes, mais bien présent, tout sauf mourant ! Elle nous a décrit la scène qu’elle a découverte jeudi soir en entrant dans la chambre de cet homme, son enfant, auquel rendait visite son jeune frère David, et sa nièce, 13 mois. Viviane nous a parlé d’« un grand moment de plaisir » : cette joie de voir Vincent réagir à la présence de ceux qui l’aiment, de le voir très éveillé, « présent ».

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Oui, Viviane a trouvé Vincent « rayonnant ».

Elle nous dit son « enthousiasme » — mais sa colère aussi : « Comment peut-on accepter qu’on programme sa mort ? »

« Vincent va bien ! » Un entretien exclusif où Viviane Lambert conteste les arguments du Dr Sanchez

Dans son entretien avec reinformation.tv, Viviane Lambert répond précisément à nombre d’arguments avancés par le Dr Sanchez pour « justifier » la décision de faire mourir son fils en le privant d’hydratation et d’alimentation. Elle s’insurge contre la manière dont on a utilisé ses mots décrivant l’inconfort dont Vincent Lambert est parfois victime pour prétendre qu’il n’est plus qu’un « corps souffrant ».

Elle nous a raconté à quel point elle a été blessée par ce médecin qui lui dit de croire que Vincent réagit « si cela lui fait plaisir ». C’est un scénario que je connais : voyant quelqu’un de très proche en coma, ventilé (et qui s’en est tiré), j’avais dit à l’infirmier : « Regardez, il respire, son cœur bat, il vit ! » Réponse : « Si vous voulez le croire, Madame… » Voilà la logique qui gouverne l’approche de ces patients…

Ecoutez Viviane Lambert, vous constaterez qu’elle mérite son beau prénom qui signifie « pleine de vie, ardente ». Elle se bat pour la vie de son fils, face à une mauvaise foi qu’il est encore temps de dénoncer et de vaincre.



Laissez un commentaire