M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un couple adopte un petit garçon déposé à la caserne de pompiers

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Un petit garçon déposé il y a deux ans dans une caserne de pompiers alors qu’il était nouveau-né (en vertu de la loi du Kentucky sur la sécurité des nourrissons) a été adopté par la famille qui s’est occupée de lui depuis qu’il n’avait que quelques jours.

Il y a deux ans, bébé Samuel a été remis aux pompiers dans une caserne de Louisville — un lieu désigné comme refuge —, au milieu d’un changement d’équipe, le 12 mai 2022. Selon le lieutenant-colonel Bobby Cooper, chef adjoint du service d’incendie de Louisville, les pompiers ont entendu la sonnette de la caserne sonner vers 8 heures du matin.

« Les pompiers ont prévenu les services d’urgence pour qu’ils transportent Samuel dans un hôpital local pour enfants, afin qu’il soit examiné et qu’il reçoive les soins dont il avait besoin », a déclaré le lieutenant Cooper à l’émission Good Morning America. « Nos pompiers ont fait un travail remarquable en gérant la situation et en informant les autorités compétentes ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Chris et Brittany Tyler se trouvaient chez eux à Louisville lorsqu’ils ont vu un article en ligne sur un nouveau-né qui avait été remis à la caserne des pompiers. La loi du Kentucky sur la sécurité des nourrissons permet aux parents de remettre anonymement des bébés âgés de moins de 30 jours dans des lieux désignés. Chaque État dispose de sa propre version de la loi sur la sécurité des nourrissons, qui vise à lutter contre l’abandon et la mort des nouveau-nés. Le couple a immédiatement « prié et espéré » être celui qui serait appelé à prendre soin du bébé.

Chris a expliqué que Brittany et lui étaient devenus parents d’accueil il y a sept ans, après avoir été confrontés à l’infertilité. Ils ont accueilli 15 enfants et adopté deux fils, âgés de cinq et sept ans. Ils ont été ravis lorsque, quelques jours après avoir lu l’histoire de Samuel, ils ont reçu un appel téléphonique leur demandant s’ils pouvaient accueillir un bébé. Le lendemain, ils se trouvaient dans l’unité de soins intensifs néonatals de l’hôpital local avec le petit Samuel.

« Il est resté deux semaines à l’unité de soins intensifs néonatals avant d’être prêt à rentrer à la maison, car il était si petit », raconte Brittany. Il ne pesait qu’un kilo et demi à la naissance. « Nous avons pu lui rendre visite à l’unité de soins intensifs néonatals pendant toute cette période ».

Lorsque Samuel a rejoint le couple en juin, leurs deux fils aînés l’ont « absolument adoré », a déclaré Brittany.

Aujourd’hui, deux ans plus tard, ils ont officiellement adopté Samuel. Ils ont célébré l’événement en se rendant à Build-A-Bear, où ils ont également emmené leurs fils aînés après leur adoption. Samuel a fabriqué un ourson-pompier.

La famille continue également à rendre visite à la caserne de pompiers et aux pompiers qui ont accueilli et aidé Samuel. « Nous avons une superbe photo des pompiers qui étaient en service ce jour-là et qui le tenaient dans leurs bras, et nous parlons de ces grands gaillards... et de leurs grands sourires », a déclaré Chris. « Ils savent qu’il existe un lien spécial entre Samuel et cette caserne de pompiers, et avec eux en particulier ».

Le lieutenant Cooper et les Tylers espèrent que l’histoire de Samuel sensibilisera le public à la Loi sur la sécurité des nourrissons.

« Le monde est imparfait et nous n’avons pas de solutions parfaites pour toutes les situations, mais c’est une option de plus pour une mère », a déclaré le lieutenant Cooper. « Si une mère se trouve dans une situation de crise et a besoin d’un refuge pour son enfant, c’est une ressource disponible de plus ».

Chris Tyler a déclaré : « Nous voulons vraiment que [Samuel] sache que quelqu’un l’a aimé même s’il n’allait pas être avec lui toute sa vie. Sa mère biologique l’aimait et voulait ce qu’il y avait de mieux pour lui, et elle était sûre qu’il irait dans un bon endroit, et nous sommes reconnaissants à Dieu qu’il soit venu jusqu’à nous ».



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.