M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Scandale autour d’une clinique de genre opérant des transitions pour enfants aux États-Unis

Par Pierre-Alain Depauw (Médias-Presse-Info) — Photo : standret/Adobe Stock

Dans le deuxième volet d’une enquête en trois parties exposant l’industrie transgenre, enquête réalisée par Project Veritas, il a été révélé qu’une clinique de genre du New Jersey et une pharmacie de Houston, au Texas, étaient apparemment disposées à entamer des procédures de transition de genre pour les très jeunes enfants et les immigrés illégaux sans papiers.

Dans le premier volet de l’enquête, des journalistes infiltrés avaient découvert que les cliniques de genre voyaient des patients âgés d’à peine huit ou neuf ans. Le reportage montre un médecin déclarant à un journaliste infiltré de Veritas que son centre de genre pourrait prescrire des médicaments bloquant la puberté à un enfant de 10 ans.

Le dernier reportage vidéo, publié jeudi, porte principalement sur le Babs Siperstein PROUD Center du New Jersey à Somerville.

« Cette enquête de Project Veritas révèle une activité en plein essor de chirurgies transgenres, d’hormones et de bloqueurs de puberté pour les enfants mineurs en passe de devenir une industrie d’un milliard de dollars par an », déclare un journaliste de Veritas au début de la vidéo.

Des employés du Babs Siperstein PROUD Center ont déclaré à des journalistes infiltrés qu’ils avaient vu des patients dès l’âge de huit ans et qu’ils prescrivaient des hormones à un adolescent sans papiers.

« Donc, le plus jeune que nous ayons vu venir ici et qui sait qu’il est trans, a huit ou neuf ans », a déclaré Ashley Isaiah Harris, qui s’occupe de la santé LGBTQIA +.

Les journalistes ont également demandé si le centre recevrait des mineurs qui se trouvaient illégalement dans le pays et n’avaient « pas de papiers, de parents ou d’assurance ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Alors que Harris a déclaré que le centre n’avait « jamais eu à traiter » un tel cas, un de ses collègues a déclaré que le centre s’occupait activement d’un adolescent sans papiers et lui fait prendre des hormones.

Le scandale prend de l’importance car le centre Babs Siperstein PROUD affirme sur son site Web que ses services transgenres sont réservés aux patients âgés de 18 ans et plus.

Les journalistes se sont ensuite entretenus avec Perry Farhat, directeur administratif du Babs Siperstein PROUD Center, qui est également directeur de la diversité et de l’inclusion pour l’hôpital. Farhat a déclaré à l’équipe d’enquête que l’ensemble du centre était formé pour accepter des patients sans papiers et qu’ils ne « refouleraient jamais personne », même si cette personne n’avait pas de papiers légaux.

L’administrateur a déclaré au journaliste enquêtant avec caméra cachée que le centre n’exige jamais d’identification et ne « fournit aux autorités aucun de nos dossiers ».

Farhat a également déclaré que les personnes entrant dans le centre à la recherche d’interventions transgenres ne sont pas tenues d’obtenir d’abord le consentement d’un thérapeute agréé.

« Nous n’avons pas du tout besoin de cela. Nous avons donc fait appel à notre propre thérapeute pour rédiger les lettres pour approuver nos chirurgies. »

Les journalistes de Project Veritas se sont également entretenus avec le personnel de la Legacy Community Health Services Pharmacy, à Houston, au Texas.

Là, une journaliste infiltrée a appris qu’elle pouvait remplir un formulaire de consentement et faire en sorte qu’un mineur sans papiers commence à recevoir des hormones. Un réceptionniste a déclaré que le personnel serait en mesure de voir l’enfant sans papiers pour autant qu’il obtienne l’approbation d’une personne de 18 ans ou plus.

Le troisième volet de la série de vidéos devrait se concentrer sur l’aspect financier de l’industrie transgenre en plein essor.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.