M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Pierre Poilievre doit promouvoir l’adoption et défendre les associations caritatives pro-vie


Pierre Poilievre, nouveau chef du Parti conservateur du Canada.

Par Pete Baklinski (Campaign Life Coalition) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Campaign Life Coalition (CLC) est encouragée par le fort soutien que la candidate pro-vie à la direction du parti, le député Leslyn Lewis, a reçu des membres votants du Parti conservateur du Canada (PCC). Bien que le député Pierre Poilievre ait remporté la course, les résultats montrent que les conservateurs pro-vie continuent de représenter une partie importante et irremplaçable de la base du PCC.

Poilievre a gagné avec 68 % des voix. Lewis est arrivé en troisième position avec 9,7 %.

« Les résultats de ce soir prouvent une fois de plus que les candidats socialement conservateurs tels que Lewis, qui défendent sans crainte les valeurs pro-vie et pro-famille, continuent de bénéficier d’un fort soutien de la part de la base conservatrice », a déclaré Jeff Gunnarson, président national de Campaign Life Coalition.

M. Gunnarson demande à M. Poilievre de respecter l’aile conservatrice sociale du PCC qui a fait une si belle démonstration ce soir, en donnant à Mme Lewis un poste important dans son cabinet fantôme, par exemple dans le domaine des affaires étrangères.

« Le Parti conservateur a besoin d’un ministre des Affaires étrangères qui cesserait d’envoyer à l’étranger des millions de dollars d’aide destinés à tuer par avortement des enfants à naître dans les pays en développement. C’est le comble de la colonisation idéologique. Mme Lewis serait parfaite pour ce poste ».

M. Gunnarson demande également à M. Poilievre de tenir les promesses de campagne qu’il a faites à plusieurs reprises aux membres conservateurs sociaux du parti tout au long de la course à la direction, promesses qu’il a écrites dans des courriels à ceux qui le lui ont demandé.

« M. Poilievre, bien qu’il continue à soutenir l’avortement, a promis le vote libre pour les députés sur les questions de conscience, de promouvoir le choix de l’adoption et de défendre les centres de crise de grossesse pro-vie contre les attaques des libéraux », a-t-il déclaré.

Jack Fonseca, directeur des opérations politiques de CLC, souligne l’importance des promesses faites par Poilievre aux défenseurs de la vie.

« Il est louable que M. Poilievre ait promis de soutenir les femmes enceintes, en leur fournissant des ressources pour faire des choix autres que l’avortement. Une campagne nationale de sensibilisation menée par un gouvernement conservateur pour promouvoir le choix de l’adoption permettrait de sauver de nombreuses vies. Alors que M. Trudeau a promis de retirer aux centres de ressources pendant la grossesse de notre pays leur statut d’organisme de bienfaisance, M. Poilievre a promis de défendre ces centres. »

« M. Poilievre a pris ces engagements auprès des conservateurs pro-vie, et ils s’attendent à ce qu’il tienne ses promesses », a ajouté M. Fonseca.

M. Fonseca rappelle que M. Poilievre s’est lui-même trouvé un jour dans une situation vulnérable lorsqu’en 1979, sa mère, alors âgée de 16 ans, dans des circonstances difficiles, a choisi la vie pour lui et a décidé de placer Pierre en adoption.

« En tant que personne qui, elle-même, a eu une chance de vivre grâce à l’adoption, nous attendons de lui qu’il donne suite à ses projets de promotion de l’adoption de manière concrète et intentionnelle », a déclaré M. Fonseca.

M. Fonseca a également à M. Poilievre de remplir d’autres promesses de campagne chères aux conservateurs sociaux s’il devient un jour premier ministre.demande

« M. Poilievre a promis de retirer le financement de Radio-Canada et a fait campagne pour mettre fin aux mandats de vaccination qui écrasent la liberté. Nous nous attendons à ce qu’en tant que chef de la loyale opposition de Sa Majesté, il se batte contre toute tentative des libéraux de Trudeau de rétablir les passeports vaccinaux ou le verrouillage. »

M. Gunnarson félicite Mme Lewis pour avoir mené une campagne exceptionnelle, n’hésitant pas à s’attaquer de front à l’avortement.

« Lewis a toujours été ouvertement pro-vie pendant cette campagne. Elle a clairement exposé une vision pro-vie pour le Canada où chaque personne, y compris celles qui existent dans le ventre de leur mère, est traitée avec une véritable dignité et un véritable respect. »

« En menant une campagne fondée sur des principes et ouvertement pro-vie, Lewis a fait progresser à pas de géant ce que signifie être un politicien pro-vie ici au Canada », déclare M. Gunnarson.



Laissez un commentaire