M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Malgré l’avis contraire des électeurs, Taïwan légalisera probablement l’«union» des homos

Par Gontran Paume (Medias-Presse.info) — Photo : tingyaoh/Pixabay

Le 24 novembre 2018, les conservateurs taïwanais organisaient une pétition officielle (avec passage dans un bureau de vote) pour tenter d’empêcher le mariage homo que la Cour Constitutionnelle avait imposé à Taïwan par sa décision 748 prise en 2017, décision qui donnait un délai de 2 ans (soit jusqu’en mai 2019) au gouvernement pour faire voter une loi en ce sens.

La Constitution taïwanaise permet sous certaines conditions d’organiser des pétitions officielles. Les opposants au « mariage » homo sont parvenus à organiser une pétition contre ce « mariage ». Cette pétition a recueilli plus de 7 millions de voix alors qu’une pétition en sens contraire organisée le même jour (pour le « mariage » homo) n’a recueilli que 6 millions de voix.

Malgré le résultat de ces deux votes qui donne une nette majorité aux partisans du mariage traditionnel (entre un homme et une femme), le gouvernement a annoncé le 21/2/2019 qu’il allait déposer un projet de « loi » en faveur du dit « mariage ». Le pire est que même si le parlement taïwanais suivait la même voie de la sagesse que les électeurs en rejetant ce projet de « loi », le mariage entrerait quand même directement dans le Code civil, sans « loi ».

Cette entrée dans le Code civil est prévue fin mai 2019 si le projet n’est pas voté.

Et Taïwan prétend encore être le défenseur de la démocratie face à la dictature de la Chine communiste ! Le problème est que si les dirigeants de Taïwan continuent à diriger leur île indépendante de manière de plus en plus immorale, Taïwan perdra ses ressorts vitaux et ne pourra probablement pas résister longtemps aux manœuvres chinoises pour conquérir leur île.

Par ailleurs, de quel droit la Cour constitutionnelle de la République de Chine (nom officiel de Taïwan, à ne pas confondre avec la République populaire de Chine, le régime communiste) prétend-elle que le « mariage » homo est un droit constitutionnel alors même que probablement personne n’avait ne serait-ce qu’évoqué cette possibilité en 1949 au moment de la constitution de Taïwan comme pays indépendant de la Chine communiste ?

A Taïwan comme ailleurs, on ne peut rien construire dans la durée sans le respect des commandements de Dieu.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire