M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Automne 2021

mère et enfant

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Aidez-nous à transmettre l'espérance, qui seule nous donne la force de traverser ces temps cruciaux. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Les Indiennes ont appris auprès de Mère Teresa la planification naturelle de la famille

Par Anne Marie Williams (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : designisback/Pixabay

Je tiens à mettre ici une note, que vous trouverez peut-être un peu longue. Voilà, cet article sur la planification naturelle des naissances est en soi amoral parce qu’il ne parle pas de l’usage légitime et de celui illégitime de ce procédé. Je trouve en fait criminel, comme cet article le fait, de lancer bêtement à la figure des gens la planification naturelle sans évoquer la question morale attenante. Je ne prétends pas, cependant, la parcourir de bout en bout.

La planification familiale des naissances, comme tout acte, a un aspect moral à examiner. Mais qu’est-ce, pour commencer ? C’est le recours aux temps infertiles de la femme qui alternent naturellement avec ses périodes fécondes. Or comme les relations conjugales peuvent aussi bien être tenues en temps fertiles qu’en temps infertiles, il appert qu’elles peuvent être tenues volontairement pendant les seuls temps infertiles sous certaines conditions. Maintenant, la différence entre la planification naturelle et la contraception est que cette dernière frustre les rapports conjugaux de leurs fruits naturels par, par exemple, un moyen chimique ou une barrière physique, ou tout autre moyen, ce que ne fait pas la planification naturelle pluisqu’elle n’obstrue pas la fonction reproductive. Toutefois, l’Église catholique enseigne, basant son enseignement sur la révélation divine et la loi naturelle, que les époux ne peuvent limiter le nombre de naissances dans leur famille par le moyen de la planification naturelle que pour des raisons éminemment sérieuses — comme en tant de famine où on ne pourrait nourrir un nouvel enfant, ce qui doit arriver de temps à autre en Inde. Un bon texte à lire sur la question est l’encyclique de Paul VI Humanæ vitæ, en gardant à l’esprit, bien sûr, que la première fin du mariage est la procréation et l’éducation des enfants.

Pour finir, comme Mère Teresa était catholique (mais elle l’est toujours puisqu’elle est au ciel), elle a sans doute expliqué tout cela aux Indiennes à qui elle a enseigné les méthodes de planification naturelle des naissances — ce que cet article oublie de faire. — A. H.

Récemment, Live Action News a rapporté que, dans le cadre d’un débat national plus large sur le contrôle de la population, l’État indien d’Uttar Pradesh envisage de mettre en œuvre des mesures coercitives de contrôle de la population qui inciteraient fortement les couples à n’avoir qu’un seul enfant et pénaliseraient directement les couples qui ont plus de deux enfants.

Si les arguments en faveur d’un contrôle de la population en Inde en tant que pays sont très faibles en raison d’un taux de fécondité total déjà inférieur au seuil de remplacement, les détracteurs des mesures coercitives ont noté à juste titre que dans les régions où les femmes sont plus éduquées, le taux de fécondité diminue naturellement [ce qui n’est pas forcément bon et est plus probablement mauvais¹]. Sensibiliser les femmes pauvres à la fécondité est une forme d’éducation qui les aide à planifier leur famille sans les dommages corporels que beaucoup subissent avec la contraception hormonale, et qui peuvent être particulièrement dangereux pour les femmes pauvres qui ne peuvent pas avoir accès à des soins de suivi.

Mère Teresa et l’antidote à la « culture du jetable »

Les Missionnaires de la Charité, un ordre de religieuses catholiques fondé par feu Mère Teresa de Calcutta, enseignent avec succès depuis des décennies aux femmes de Calcutta et de toute l’Inde à faire un graphique de leurs cycles pour obtenir ou éviter une grossesse grâce à la méthode symptothermique de planification familiale naturelle (PFN). Mère Teresa considérait la planification familiale naturelle comme l’antidote à la « culture du jetable » qui considère les enfants et les personnes en général comme des problèmes plutôt que comme des dons uniques et non reproductibles. [J'imagine que ce qui devait arriver est que les gens avaient des enfants dans des situations où il aurait mieux valu ne pas en avoir, comme en temps de famine, et qu'ils se débarrassaient de leur bébé — d'où la « culture du jetable ».*]

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement - Automne 2021

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Dans un discours prononcé en 1994 devant des législateurs américains lors du National Prayer Breakfast, elle a déclaré : « Je sais que les couples doivent planifier leur famille et pour cela, il existe la planification familiale naturelle. La façon de planifier la famille est la planification familiale naturelle, pas la contraception. »

Elle a également établi un lien entre la contraception et l’avortement, en déclarant : « En détruisant son pouvoir de donner la vie par la contraception, le mari ou la femme se fait du mal. Cela tourne l’attention vers soi et détruit donc le don de l’amour en lui ou en elle. En s’aimant, le mari et la femme doivent porter leur attention l’un vers l’autre, comme c’est le cas avec la planification familiale naturelle, et non sur eux-mêmes, comme c’est le cas avec la contraception. Une fois que cet amour vivant est détruit par la contraception, l’avortement suit très facilement. »

Toute femme peut apprendre

Les Missionnaires de la Charité de Mère Teresa ont adopté pour la première fois la méthode de l’ovulation Billings en 1969, une forme de méthode symptothermique de PFN qui utilise à la fois l’observation de la glaire cervicale et de la température, après qu’une femme formée à cette méthode ait demandé à rejoindre l’ordre religieux.² Un manuel non daté publié par les Missionnaires de la Charité de Calcutta dans les années 1990, intitulé « Natural Family Planning and Family Life Education » (Planification familiale naturelle et éducation à la vie familiale), indique que « 12 000 couples ont reçu une formation et ont pu élever leur famille dans la dignité et le bonheur ».

Bien que les statistiques sur l’efficacité de l’évitement des grossesses pour les différentes méthodes de PFN soient notoirement difficiles à obtenir parce que de nombreuses femmes utilisent des méthodes barrière telles que les préservatifs pendant leur période de fécondité, une étude publiée en 1993 dans le British Medical Journal a révélé que 19 843 femmes pratiquant la méthode symptothermique avec abstinence pendant la période de fécondité (telle qu’enseignée par les Missionnaires de la Charité) « avaient un taux de grossesse proche de zéro ». Le site officiel sur Mère Teresa tenu par les Missionnaires de la Charité rapporte que la planification familiale naturelle est enseignée jusqu’à ce jour.

Le succès des Missionnaires de la Charité dans l’enseignement de la PFN aux femmes pauvres nous rappelle que les femmes, quel que soit leur statut socio-économique, peuvent apprendre les schémas naturels de fertilité et d’infertilité de leur propre corps, et qu’elles peuvent utiliser ces informations pour planifier leur famille d’une manière qui respecte la dignité de toute vie humaine.


¹Commentaire d’A. H.

²Note du Traducteur : La Méthode de l’ovulation Billings actuelle est une méthode d’observation de la glaire uniquement, sans prise de température.

Campagne de financement - Automne 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire