M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Conférence des évêques catholiques d’Angleterre et du Pays de Galles, et le « jour du Souvenir des transgenres »


Cathédrale de Westminster.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Wikimedia Commons

Il s’agit d’un tweet assez ahurissant, surtout du fait qu’il est émis par le compte Twitter de la Conférence des évêques catholiques d’Angleterre et du Pays de Galles, celui-ci dit :

Aujourd’hui est le jour du Souvenir des transgenres* et nous prions pour toutes les personnes qui sont mal à l’aise avec leur genre, qui cherchent à le changer, qui souffrent pour ce but et qui ont été persécutées et aussi tuées. Toutes les personnes sont aimées de Dieu et valorisées dans leur dignité inhérente donnée par Dieu.

Il faut certes prier pour la conversion à Dieu de ces gens qui se disent « transgenres », mais il faut aussi faire attention de ne pas tomber dans leur piège, en entrant dans leur jeu . Il n’y a aucune raison pour laquelle il devrait y avoir un jour du Souvenir des transgenres, car si ces personnes se sentent mal dans leur peau, il faut les aider à s’y trouver à l’aise et non à changer de « genre » ; si ces gens souffrent pour ce but qui est un mauvais but (inatteignable par ailleurs) c’est assurément pitoyable mais en bonne partie de leur faute puisqu’ils poursuivent un mauvais but ; ils sont persécutés, tués ? Peut-être dans les pays musulmans, mais qui n’est pas persécuté ou tué dans ces pays-là ? À bien considérer les choses, cette minorité invisible n’a pas eu le temps de se faire persécuter sérieusement, compte tenu de sa récente apparition.

S'il fallait profiter de ce fait, que les « transgenres » aient obtenu un jour du Souvenir des transgenres, pour inciter à prier pour eux, il aurait au moins fallu mettre quelque chose comme : « Le monde, dans son aveuglement s'est donné un "jour du Souvenir des transgenres", prions pour la conversion à Dieu des gens qui se nomment"transgenres". 

On peut bien sûr être désolé par les souffrances que les « transgenres » s’infligent ou subissent pour ce mauvais but, mais pour mieux prier pour leur conversion. Donc ne parlons pas tout simplement de leurs souffrances, car cela sonne comme si nous les approuvions. De même, il est tout à fait vrai que Dieu aime ces personnes-là et qu’Il désire qu’ils reviennent à Lui.

J’espère que les évêques de la Conférence des évêques d’Angleterre et du pays de Galles n’avaient tout simplement pas connaissance de ce tweet intempestif et qu’ils y mettront bon ordre.


*Il est à noter que puisque changer de sexe est impossible, les transgenres ne peuvent pas exister et le mot n'a aucun sens.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire