M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’humilité de saint Jean-Baptiste

Par L’Abbé J.-Réal Bleau — Photo : Lawrence OP/Flickr

L’humilité consiste à avoir de bas sentiments de soi-même, à ne s’attribuer aucune vertu ni aucun bien, car nous avons tout reçu de Dieu. Pour qui que nous soyons, la vérité est que nous ne sommes rien et ne pouvons rien par nous-mêmes. Nous sommes tous très fragiles par quelque côté, et en raison des conséquences du péché originel, nous sommes portés au mal dès notre jeunesse, à moins d’être favorisés d’une grâce tout à fait spéciale qui nous préserverait du mal, comme Dieu est bien libre de l’accorder à des âmes choisies par Lui pour manifester l’entière gratuité de sa miséricorde. Il demeure que pour tous les hommes, sans la grâce de Dieu, ils ne peuvent rien faire de ces actes surnaturels de foi et de charité qu’il est absolument nécessaire d’accomplir pour obtenir le salut éternel.

L’orgueil est le mensonge fondamental, où un esprit créé se ment à lui-même et s’enferme dans la fausse certitude que la grâce de Dieu ne lui est pas absolument nécessaire pour bien vivre. Il n’aurait pas besoin du secours habituel de Dieu. Ce mensonge rend incapable tout esprit, quel qu’il soit, de porter un témoignage sans équivoque à la Vérité absolue, qui est Dieu, et donc à Jésus Christ, le Verbe de Dieu incarné,

Saint Jean-Baptiste a été purifié de tout péché et sanctifié dans le sein de sa mère pour être le premier grand témoin infaillible de la Vérité infinie, incarnée en Jésus-Christ. L’apôtre saint Jean nous le présente ainsi : « Il y eut un homme envoyé de Dieu. Son nom était Jean. Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui ». (Jn. 1, 6-7). Le témoignage que saint Jean Baptiste rend à la Vérité est parfait et infaillible. Il est parfait parce qu’il est tout entier l’œuvre de Dieu en lui. Il est infaillible, parce que lui étant inspiré par l’Esprit Saint, il est transmis par lui dans la plus parfaite humilité, en n’y mêlant rien de ce qui viendrait de lui-même. Non seulement les juifs mais tous les hommes peuvent s’appuyer sur son témoignage pour croire que Jésus est le Fils de Dieu, l’Agneau de Dieu immolé pour le salut du monde.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Saint Jean-Baptiste brille dans tout son être et agir par son humilité. Il est humble dans son esprit, qui n’a d’autre ambition que de faire connaître le Messie présent et déjà à l’œuvre pour libérer tous les peuples de la tyrannie du démon. Il est humble dans son cœur brûlant du seul désir de tourner tous les cœurs vers Jésus. Il est humble dans l’austérité de sa vie, qui est en elle-même une prédication concrète de toutes les vertus. Il est humble dans toutes ses actions purement et simplement ordonnées à la seule louange et gloire de Dieu.

Ce qui réduit et obscurcit le témoignage rendu aujourd’hui à Jésus-Christ par un trop grand nombre de ses disciples est le désaccord de leur conduite personnelle avec leur foi. Ils ne vivent pas ce qu’ils prêchent. Il faut certes toujours écouter avec le plus grand respect la Parole de Dieu toutes les fois qu’elle est proclamée, mais ne pas toujours imiter ceux qui la proclament. Il n’en va pas ainsi pour saint Jean-Baptiste, qui a toujours porté courageusement le témoignage le plus clair à Jésus-Christ à la fois par la parole et par l’exemple.

Bien que Jésus ait dit de saint Jean Baptiste qu’il était « plus qu’un prophète » et donc « le plus grand des prophètes » et « le plus grand des hommes nés de la femme », il n’avait aucune prétention de posséder quelque autorité que ce soit. Il se définissait comme une simple voix qui crie dans le désert : « redressez les sentiers du Seigneur », c’est-à-dire faites pénitence, convertissez-vous. Devant le Christ, dont il était très conscient d’être le Précurseur chargé par Dieu de lui préparer les cœurs, il disait ; « je ne suis pas digne de délier les courroies de ses sandales », c’est-à-dire je ne suis pas digne de faire à son égard ce que faisaient alors les esclaves à l’endroit de leurs maîtres. Il disait encore à la foule de ses auditeurs concernant le Christ : « il faut qu’Il croisse et que je diminue », c’est-à-dire que je m’efface totalement devant Lui, et qu’Il prenne toute la place dans vos cœurs, de sorte que vous ne vous attachiez qu’à Lui seul.

L’humilité, à son plus haut degré, s’accompagne d’une force d’âme, qui rend capable de témoigner de la vérité jusqu’au martyre. Cette humilité est victorieuse de toute peur de perdre ses biens et sa vie même, lorsqu’il s’agit de rendre témoignage à la vérité. L’humilité parfaite de saint Jean-Baptiste en a fait le très glorieux martyr de la vérité de toutes les prophéties concernant la Personne et la mission du Christ Sauveur. L’intrépidité de son humilité en a fait devant le roi Hérode, et aujourd’hui devant le monde entier, le martyr de l’indissolubilité et de la sainteté du mariage, fondement essentiel de la vie sociale selon l’ordre voulu de Dieu.

J.-R.B.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire