M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Javier Milei, opposé à l’avortement, élu président d’Argentine


Javier Milei, président nouvellement élu d'Argentine.

Par Andreas Wailzer — Traduit par Campagne Québec-Vie

20 novembre 2023, Buenos Aires (LifeSiteNews) — Le candidat libertarien Javier Milei, qui condamne l’avortement en tant que meurtre, a remporté l’élection présidentielle en Argentine.

Milei, disposant d’un soutien énorme parmi les Argentins qui en ont marre de l’établissement politique, du déclin économique et de l’inflation, a obtenu environ 56 % des voix et a battu de manière convaincante son adversaire, Sergio Massa, lors du second tour des élections le 19 novembre.

« Aujourd’hui commence la reconstruction de l’Argentine. Aujourd’hui commence la fin du déclin de l’Argentine », a proclamé Milei à ses partisans dans un discours de victoire à Buenos Aires. « Le modèle de décadence est arrivé à sa fin. Il n’y a pas de retour possible. »

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

L’ancien président des États-Unis, Donald Trump, à qui on a souvent comparé Milei pour sa rhétorique effrontée, a félicité le président argentin désigné sur sa plateforme Truth Social :

« Le monde entier regardait ! Je suis très fier de vous. Vous transformerez votre pays et rendrez de nouveau l’Argentine vraiment grande ! »

Anti-avortement mais pro-union homosexuelle

Milei a exprimé sa forte opposition à l’avortement, l’appelant « meurtre » et confirmant le fait scientifique que « la vie commence dès la conception ».

« Philosophiquement parlant, je suis en faveur du droit à la vie », a déclaré Milei à Tucker Carlson dans une entrevue virale en septembre.

« Au-delà de cela, il y a une justification scientifique à avoir. C’est le fait que la vie commence dès la conception. C’est à ce moment précis qu’un nouvel être commence à évoluer, avec son propre ADN unique », a-t-il déclaré.

« S’il est vrai que les femmes ont le droit d’avoir leur propre corps, l’enfant dans le ventre d’une femme n’est pas son corps », poursuit-il. « Cela rend le meurtre par avortement possible et aggravé par un déséquilibre de pouvoir contre un enfant qui n’a aucun moyen de se défendre. »

Milei a qualifié le programme mondial pour promouvoir l’avortement de « politique sanguinaire, dans laquelle certains humains croient qu’ils devraient décider qui devrait vivre et qui ne devrait pas. C’est la plus grande expression d’orgueil. »

Il a exprimé son opposition à la loi sur l’avortement qui permet de tuer un enfant à naître jusqu’à 14 semaines de gestation, mais a souligné qu’il « laisserait les Argentins choisir » d’abolir cette loi et de protéger l’enfant à naître.

Le président désigné de l’Argentine a qualifié le récit alarmiste du changement climatique de « mensonge socialiste » et a souligné le lien entre les politiques environnementales radicales poussées par le Club de Rome mondialiste et la promotion du contrôle de la population par l’avortement.

Alors que le politicien excentrique a qualifié l’« éducation sexuelle » moderne de « programme post-marxiste » cherchant à détruire la famille, il a également déclaré qu’il est contre le « mariage en tant qu’institution » réglementée par l’État et que les gens devraient être libres de se marier à qui ils veulent, y compris à des personnes du même sexe.

Il a ajouté que les gens devraient être autorisés à vendre leurs propres organes.

Sa vice-présidente est catholique et il traite le pape François de « communiste »

Milei critique ouvertement son compatriote argentin le pape François. Il a qualifié le Pontife romain de « jésuite qui promeut le communisme » et autres épithètes moins salubres. Il dit que François « a une affinité pour les communistes meurtriers » et que le pape « est indulgent envers toute la gauche, même lorsque ce sont de vrais criminels ».

Milei vante souvent publiquement son catholicisme, mais étudie également la Torah, visite des rabbins, et semble ressentir ce qui a été décrit comme une « fascination » pour la foi juive. Il a également fait des commentaires insinuant une possible conversion au judaïsme. Il veut également déplacer l’ambassade d’Argentine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Sa vice-présidente désignée, Victoria Villarruel, est une catholique qui, selon certains articles, assiste à la messe dans une chapelle de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX). Elle a exprimé son opposition au soi-disant « mariage entre personnes de même sexe ».

Un « anarcho-capitaliste » qui veut abolir la Banque centrale

Le président élu, économiste et ancien expert de la télévision, s’est décrit lui-même comme un « anarcho-capitaliste ». Il a fait campagne sur l’abolition de la banque centrale et de nombreux ministères fédéraux, ainsi que sur la réduction massive des dépenses publiques. Milei a déclaré qu’il prévoyait abolir le peso et introduire le dollar américain comme monnaie officielle du pays, dans l’espoir d’arrêter l’inflation paralysante, qui a atteint près de 143 pour cent en octobre.

Il reste douteux que Milei puisse réaliser ses plans ambitieux puisque son tout jeune Parti (fondé en 2021), la coalition La Libertad Avanza (LLA), ne détient actuellement que huit des 72 sièges au Sénat, moins de 40 des 257 à la chambre basse, et ne gouverne aucune des 23 provinces de l’Argentine. Milei doit donc compter sur la construction d’alliances avec d’autres partis.

Soutien à Israël et à l’Ukraine

En ce qui concerne la politique étrangère, Milei a adopté la position de l’établissement américain dans la guerre Ukraine-Russie et Israël-Palestine. Il a été vu portant une épinglette du drapeau de l’Ukraine, et il a dénoncé le gouvernement argentin pour sa « faiblesse et sa complicité » dans ses rapports avec les dictatures, comme la Russie.

Le journaliste Michael Tracey a partagé une vidéo de Milei brandissant un drapeau israélien lors d’un de ses derniers événements de campagne avant l’élection.

En plus de déplacer l’ambassade d’Argentine de Tel-Aviv à Jérusalem, Milei a annoncé que son premier voyage à l’étranger en tant que président serait en Israël.

Avant l’élection de Milei, l’Argentine devait rejoindre l’alliance des BRICS, dirigée par la Chine, la Russie, l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud. Le bloc politique est considéré comme un concurrent mondial de l’hégémonie occidentale dirigée par les États-Unis. Cependant, Milei a qualifié la Chine de « meurtrière » et a dit qu’il alignera le pays sur les États-Unis et Israël lorsqu’il deviendra président, ce qui rend très probable un renversement de l’accord des BRICS.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire