M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Google fait descendre les pro-vie dans les résultats de recherche

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Elvert Barnes/Flickr

Les vidéos You Tube pro-vie présentes parmi les 10 premiers résultats de recherche sur l’avortement ont été descendues et mises plus bas par la compagnie Google, alors que le président-directeur général de l’entreprise avait affirmé sous serment devant le Sénat américain que Google n’intervenait « manuellement sur aucun résultat de recherche ». Extrait de Breitbart :

Dans un témoignage sous serment, Sundar Pichai, PDG de Google, a déclaré au Congrès le mois dernier que son entreprise n’intervenait « manuellement » sur aucun résultat de recherche particulier. Pourtant, un fil de discussion interne divulgué à Breitbart News révèle que Google intervient régulièrement dans les résultats de recherche sur sa plate-forme vidéo YouTube — encore récemment. Il a mis des vidéos pro-vie hors des dix premiers résultats de recherche pour « avortement » (abortion).

Le terme « avortement » a été ajouté à un fichier « liste noire » pour les « controversial YouTube queries » (requêtes YouTube controversées), qui contient une liste de termes de recherche que l’entreprise considère comme sensibles. Selon la fuite, il s’agit notamment de certains de ces termes de recherche comme : abortion, abortions, the Irish abortion referendum, Democratic Congresswoman Maxine Waters, and anti-gun activist David Hogg (avortement, avortement, le référendum irlandais sur l’avortement, député démocrate Maxine Waters, et militant anti-armes à feu David Hogg).

L’existence de la liste noire a été révélée dans un fil de discussion interne de Google divulgué à Breitbart News par une source interne à l’entreprise qui souhaite rester anonyme. Une liste partielle de termes figurant sur la liste noire a également été divulguée à Breitbart par une autre source de Google.

L'article continue ci-dessous...
Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Dans le fil de discussion fuité, un ingénieur de fiabilité du site Google a fait allusion à l’existence d’un plus grand nombre de listes noires de recherche, selon la source.

« Nous avons des tonnes de listes blanches et de listes noires manuellement gérées par des humains, » dit l’employé. « Heureusement, ce n’est pas surprenant ou particulièrement controversé. »

D’autres étaient plus préoccupés par la présence de la liste noire. Selon la source, l’ingénieur de fiabilité qui a lancé la discussion a qualifié la manipulation des résultats de recherche liés à l’avortement de « flagrant délit » (smoking gun, « pistolet fumant »).

L’ingénieur de fiabilité a noté que le changement s’était produit à la suite d’une plainte d’une journaliste de gauche sur l’importance des vidéos pro-vie sur YouTube, et que les vidéos pro-vie ont été remplacées par des vidéos pro-avortement dans les dix premiers résultats des termes de recherche après intervention manuelle de Google.

« La journaliste du Slate a dit qu’elle s’était plainte vendredi dernier et qu’elle avait vu différents résultats de recherche avant que YouTube ne lui réponde lundi », écrit l’employé. « Et voilà que [le journal des changements] a été distribué le vendredi 14 décembre à 15 h 17. »

Parmi les éléments sous-classés manuellement, il y avait plusieurs vidéos du Dr Antony Levatino, un ancien médecin spécialiste de l’avortement qui est maintenant un activiste pro-vie. Une autre vidéo dans le top dix présentait l’histoire personnelle d’une femme qui a subi des pressions pour se faire avorter, tandis qu’une autre présentait Ben Shapiro, un conservateur pro-vie. La journaliste de Slate qui s’est plainte auprès de Google a rapporté que ces vidéos figuraient auparavant dans le top dix, les décrivant dans son article comme de la « dangereuse désinformation ».

Depuis l’enquête de la journaliste de Slate et l’intervention subséquente de Google, les premiers résultats de recherche présentent maintenant du contenu pro-avortement provenant de sources de gauche comme BuzzFeed, Vice, CNN, et Last Week Tonight With John Oliver. Dans son reportage, la journaliste de Slate a reconnu que les résultats de recherche avaient changé peu après avoir contacté Google.

L’ajustement manuel des résultats de recherche opéré par une plate-forme appartenant à Google contredit une affirmation clé faite sous serment par Sundar Pichai, PDG de Google, dans son témoignage au Congrès au début du mois : que sa société n’intervenait « manuellement sur aucun résultat de recherche ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.



Laissez un commentaire