M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Carême 2020

Jésus Christ

4395 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste seulement 2 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre précieuse collaboration en ces temps difficiles ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Fausses nouvelles autour d’un manchot ordinaire


Manchot papou.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Georg Botz/Wikimedia Commons

Des gros médias ont répandu la nouvelle qu’un jeune manchot « non binaire » serait élevé par un couple de manchots lesbiens, et ce, dans un zoo en Grande-Bretagne, et malgré le ridicule de raconter des histoires pareilles. La vérité est que les personnes qui s’occupent des manchots ont utilisé un jargon des plus modernes (et inappropriés) pour parler de ces animaux. Par ailleurs, il a tout bêtement été décidé qu’il ne serait pas révélé si le jeune manchot est un mâle ou une femelle, et la paire de manchots femelles n’est pas spécifiquement désignée comme étant « lesbienne », d’après LifeSiteNews :

Quand j’ai aperçu pour la première fois le titre de Sky News, j’ai vraiment pensé que c’était peut-être une blague. « Un jeune manchot papou adoptif élevé par un couple de manchots de même sexe deviendra le premier manchot au monde à ne pas avoir de sexe attribué » [...]

On pourrait, à juste titre, se méprendre sur ce titre et penser que le manchot en question n’a pas de sexe. La vérité, bien sûr, c’est que les gardiens du zoo ont décidé d’attirer l’attention sur leur programme sur les manchots en utilisant un langage qui accroche et en envoyant leurs animaux au combat pour le public LGBT — qui est, incidemment, ravi. Pink News a publié l’article dont le titre était « Un jeune manchot élevé par deux manchots de même sexe s’avère d’être de genre neutre », allant jusqu’à qualifier les deux manchots de « lesbiennes ». Tout cela est, à proprement parler, une absurdité.

[...]

Les détails de l’histoire réelle (si on peut l’appeler ainsi) sont très différents. Deux manchots femelles ont reçu un œuf prélevé à la mère pour la soulager de la charge d'élever deux poussins, et pour le moment, Sea Life London a décidé de ne dire à personne si le poussin est mâle ou femelle (ce qui a créé une certaine confusion dans la presse grand public, ou du moins chez les auteurs principaux, que nous avons un oiseau non binaire entre nos mains). La décision, comme je l’ai mentionné, était évidemment politique, conformément à l’insistance des médias à insuffler l’idéologie du genre dans toutes les histoires qu’ils peuvent trouver.

Campagne de financement du Carême 2020. Merci de nous aider généreusement. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire