M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Cadeau de Trudeau pour un média allié ?

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Porapak Apichodilok/Pixnio

Encore récemment le gouvernement Trudeau avait créé une mesure selon laquelle les médias à but non lucratif auraient la possibilité de remettre à leurs donateurs un reçu d’impôt. Or, on apprenait jeudi dernier que le seul média se qualifiant pour ce crédit bénéfique était La Presse, journal dévoué à la cause du Parti libéral du Canada, un parti lancé à fond de train dans le soutien à l’avortement. Extrait du Journal de Montréal :

Le comité créé pour conseiller le gouvernement dans la mise en œuvre de cette politique relève que la loi est rédigée de manière à ce que seule La Presse puisse en bénéficier.

Quelle surprise...

Éditeur du Winnipeg Free Press, le président du Groupe d’experts Bob Cox s’en est étonné : « On s’est fait dire très clairement par les fonctionnaires que seuls les organismes à but non lucratif qui produisent de l’information pourront se qualifier. [...] La Presse est le seul grand journal qui se qualifierait. »

La réponse du gouvernement, d’après le Journal de Montréal :

Appelé à réagir à la demande du Groupe d’experts d’étendre cette aide à toutes les entreprises de presse soutenues par un OBNL, le porte-parole du ministre du Patrimoine Pablo Rodriguez s’est montré peu pressé. « Le panel nous demande d’avancer rapidement pour appuyer le journalisme. C’est ce qu’on va faire. Cette recommandation à plus long terme demande un nouveau projet de loi, alors on va prendre le temps de l’analyser. »

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Un cadeau du gouvernement Trudeau pour un précieux allié juste avant les élections ? toujours d’après le Journal de Montréal :

Hélas !, quand on voit de telles décisions politiques, on ne peut faire abstraction du fait que La Presse, toujours fédéraliste, ait appartenu pendant plusieurs décennies à la famille Desmarais, dont on connaît les inclinaisons politiques ; que Pierre-Elliott Levasseur, son président, admette en riant avoir été prénommé en l’honneur d’un ancien premier ministre et qu’il soit parent des Chrétien-Desmarais ; et, pas si accessoirement, que La Presse appuie docilement le PLC à chaque élection fédérale.

Pendant ce temps-là, des médias, comme The Rebel Media qui ne craint pas de dénoncer notamment les violences des proavortement contre les pro-vie, sont dans la mire du gouvernement, on ne sait trop pourquoi d’ailleurs, d’après le site Le Peuple :

Le rapport final du Centre canadien d’engagement communautaire et de prévention de la violence préparé par la firme de sondage Ipsos en juillet de l’an dernier avait fait bondir les artisans ainsi que la direction du média The Rebel, dont le nom était inclus dans le document.

« Tout en privilégiant l’éducation des leaders et des fournisseurs de services qui travaillent auprès des jeunes, il faut assurer également de meilleurs contrôles sur les médias (par exemple, Rebel) et les médias sociaux (Facebook et Twitter) et leurs communications incitant à la haine », pouvait-on lire dans le rapport de 47 pages.

Publicité



Laissez un commentaire