M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2018

famille

955 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, à ce moment critique pour notre société, à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Attaques modernistes contre l’enseignement officiel de l'Église

Jesus-sermon-montagne-2.JPG

Par Paul-André Deschesnes

Nous subissons les valeurs d’un monde décadent et païen qui nous impose de force toutes sortes de fausses doctrines (médias sociaux, télévision, journaux, magazines, internet, sondages populaires, intelligentsia athée, etc.)

En Occident, au Québec, en France et dans plusieurs pays d’Europe de l’Ouest, l’on doit également subir de violentes attaques contre l’enseignement officiel de l’Église catholique et son Magistère par des organismes, des prêtres, des pasteurs, des évêques, des cardinaux et plusieurs publications qui se disent très catholiques, et surtout très à l’avant-garde Toutes ces « savantes » personnalités gauchistes très populaires, et profondément modernistes, nous annoncent continuellement qu'il faut évoluer et faire « Église autrement », c’est-à-dire, critiquer et contester de façon très audacieuse l’enseignement de l’Église catholique.

Au Québec très souvent, lors de la célébration eucharistique du dimanche, nous subissons un lavage de cerveau postmoderne, grâce à une publication donnée gratuitement à tous les fidèles et intitulée « Prions en Église ». Les textes de réflexion sont malheureusement écrits par de « savants » chroniqueurs qui proclament souvent de fausses doctrines de façon incroyablement subtile pour mieux plaire au petit reste de croyants qui fréquente encore nos églises en voie de disparition.

×

Campagne de financement automne 2018

955 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Revenons maintenant aux trois chroniques du « Prions en Église » (28 janvier 2018). Ces articles font référence à l’évangile de la messe de ce dimanche (Marc 1, 21-28), où Jésus enseigne à la synagogue de Capharnaüm. Une personne possédée du diable est fortement tourmentée et elle hurle sans arrêt. « Tais-toi, dit Jésus, et sors de cet homme ». Aussitôt le démon sortit de cette personne complètement délivrée.

Le Seigneur a-t-il déliré ? Ce récit est-il un conte, une légende et une histoire qui n’a rien de véridique ? Toutes ces possessions diaboliques racontées dans la Bible sont-elles une ridicule fiction pour faire peur au monde ? Quand le Christ et les apôtres chassent les démons, est-ce un gros show inventé par les rédacteurs du texte sacré ?

Après avoir lu les textes du « Prions en Église », je dois conclure que tous ces récits de possessions diaboliques et d’exorcismes, ce n’est pas très sérieux, si je me fie à ces trois chroniqueurs postmodernes.

Pour mieux critiquer et démolir l’enseignement de l’Église sur ce sujet, nos chroniqueurs font appel au film de science-fiction « The Exorcist » qui aurait bien expliqué et compris le potentiel symbolique de cet acte spirituel, l’exorcisme. Toutes ces histoires d’exorcismes seraient plutôt liées aux phénomènes ésotériques du temps de Jésus jusqu’à nos jours. Pour mieux semer le doute, on fait même appel au très populaire théologien Rudolf Bultmann (théologien allemand luthérien décédé en 1976, qui ne croit nullement en ces histoires de possessions démoniaques ; pour lui, tout l’élément miraculeux des Évangiles n’est que de la mythologie ; ce théologien protestant est reconnu chez les catholiques modernistes comme un très grand exégète ; on enseigne même ses théories postmodernes dans nos séminaires catholiques occidentaux).

Alors, une conclusion « logique » s’impose : Jésus a délivré tout le monde. Personne n’a besoin d’être exorcisé ; c’est inutile de faire des spectacles d’exorcismes pour chasser les démons. Et tous ces esprits impurs, qui sont-ils ? C’est tout simplement le mal. Nous sommes tous des possédés (la drogue, l’alcool, l’argent, le pouvoir, les préjugés, les dépendances de toutes sortes, etc.). Le Christ nous a délivrés automatiquement de tout cela. Voilà l’enseignement de nos trois chroniqueurs.

L’équipe de direction du « Prions en Église » semble bien ne pas croire, ni aux exorcismes, ni au diable, ni aux démons, ni au purgatoire, ni à l’enfer. Dans ce contexte, c’est donc inutile de chasser des démons qui n’existeraient même pas !

Actuellement, c’est une tendance très lourde dans l’Église catholique de ridiculiser ce ministère, car Satan a réussi à faire accroire au monde entier qu’il n’existe pas. Malheureusement, beaucoup de pasteurs sont tombés dans le panneau et enseignent de fausses doctrines très populaires sur ces vérités de foi.

Avant de gober toutes ces hérésies, on aurait intérêt à lire des livres sérieux sur les possessions diaboliques, comme les ouvrages de Gabriele Amorth (un expert incontournable), de Mgr. Bernard Laurent, de l’abbé Julio, du Père québécois Germain Côté, etc. On apprendrait que les démons existent vraiment. Ils contrôlent nos sociétés décadentes et perverses. Ils ont pris possession d’un très grand nombre de personnes sur la terre. Les structures de péchés sont en explosion partout. Ils contrôlent même des populations presque entièrement. C’est ça la triste réalité ; mais il ne faut surtout pas en parler ; il faut même le nier pour respecter la rectitude politique à la mode. Le déni a bien meilleur goût.

Satan existe bel et bien. Il est très actif et très écouté partout. De nombreux exorcistes l’ont rencontré personnellement. Ce n’est surtout pas une simple « représentation » du mal, comme de nombreux prêtres modernistes s’acharnent à nous le répéter de nos jours. Dans notre monde de plus en plus infecté et pervers, l’action diabolique a repris beaucoup de vigueur (sectes, occultisme, phénomènes paranormaux, sorcellerie, orgies, messes noires, églises sataniques, etc.).

Contrairement à ce que proposent le « Prions en Église » et les autorités ecclésiastiques, il faudrait redonner ses lettres de noblesse à ce ministère qu’on a presque abandonné sous le faux prétexte que la science expliquerait tout. Il nous faudrait également de très nombreux prêtres exorcistes dans tous les diocèses du monde entier, car Satan et ses démons sont en train de détruire notre planète. Ils sont déchaînés, car ils savent très bien que leur défaite définitive approche à grands pas.

En terminant, je vous conseille, chers lecteurs, de ne pas vous fier au « Prions en Église », mais de plutôt faire confiance aux Saintes Écritures et au Catéchisme sur cette importante question. Vous pouvez donc lire en toute sérénité les paragraphes qui suivent. C’est d’une limpidité très profonde.

Chers amis, le Catéchisme de l’Église catholique nous donne l’heure juste :

No.550 : La venue du Royaume de Dieu est la défaite du royaume de Satan (Mt.12, 26). « Si c’est par l’Esprit de Dieu que j’expulse les démons, c’est qu’alors le Royaume de Dieu est arrivé pour vous » (Mt.12, 28). Les exorcismes de Jésus libèrent de nombreux hommes et femmes de l’emprise des démons (Luc 8, 26-39).

No. 1237 : Puisque le baptême signifie la libération du péché et de son instigateur, le diable, on prononce plusieurs exorcismes sur le candidat. Il est oint de l’huile des catéchumènes, le célébrant lui impose les mains et il renonce explicitement à Satan.

No. 1673 : Quand l’Église demande publiquement et avec autorité, au nom de Jésus-Christ, qu’une personne ou un objet soit protégé contre l’emprise du Malin et soustrait à son empire, on parle d’exorcisme. Jésus l’a pratiqué ; c’est de Lui que l’Église tient le pouvoir et la charge d’exorciser (Mc 3, 15), (Mc 6, 7), (Mc 6, 13) et (Mc 16, 17). L’exorcisme vise à expulser les démons ou à libérer de l’emprise démoniaque, et cela par l’autorité spirituelle que Jésus a confiée à son Église.

Campagne de financement automne 2018. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

Automne

Merci de nous aider à dénoncer les dérives de notre époque et à présenter les solutions.

955 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire