M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Avent 2020

tournant

650 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- il reste 22 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps où il faut faire preuve de foi et de persévérance. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une loi en Indiana interdit les avortements sélectifs reliés à la Trisomie 21

baby-down-syndrome.jpg

Par Calvin Freiburger de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie 

Ce mercredi, le Parlement de l’Indiana a voté à 60 contre 40 pour passer une loi visant à bannir les avortements sélectifs de bébés ayant une anormalité génétique, comme la Trisomie 21. “Ces enfants à naitre sont de l’Indiana et ont des droits constitutionnels,” a affirmé le président du Parlement Brian Bosma en approuvant ce projet de loi. “Nous ne prenons pas une décision au sujet de la santé de la femme. Nous essayons de protéger le droit des enfants à naitre puisqu’ils ne peuvent pas parler pour eux-mêmes.”

Avec cette loi en vigueur, un avorteur pourrait être poursuivi pour mort injustifiée s’il avortait un enfant avec une telle condition. Également, elle oblige les avorteurs à incinérer ou enterrer les enfants à naitre décédés et considère le trafic de parties du corps d’enfants avortés comme un crime.

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement - Avent 2020

650 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- il reste 22 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les opposants affirment que la législature est une intrusion sur le droit des femmes de prendre des décisions à propos de leur santé, en dépit du fait que cette loi ne concerne que les avortements basés sur la santé de l’enfant. D’autres s’objectent du fait que les hauts placés du Parlement aient envoyé la loi directement à un vote vers le haut ou le bas, plutôt que de laisser un comité examiner l’anomalie génétique, tel que suggéré par le Sénat.

La loi avait déjà été acceptée par le Sénat de l’État avec un vote de 37-13 et n’attend plus que la signature du gouverneur républicain Mike Pense, qui désire “examiner cette législature avec beaucoup de considération réfléchie une fois qu’elle parviendra à son bureau,” d’après une porte-parole.

Si Pence signe cette loi, l’Indiana deviendra le second État, en compagnie du Dakota du Nord, à bannir ce type d’avortement.

Campagne de financement - Avent 2020

Merci de veiller avec nous. L'objectif est de 7 500$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire