M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une femme tentée par l’euthanasie demande de l’aide

Par Alex Schadenberg (Coalition pour la prévention de l'euthanasie) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Chers amis

La semaine dernière, un groupe de soutien a reçu un courriel déchirant d’une femme de 38 ans de Winnipeg qui envisageait l’AMM. Elle nous a donné la permission de partager une partie de son courriel avec vous.

J’envisage sérieusement d’avoir recours à l’AMM. Je vous écris en dernier recours avant de le faire. Je vis avec une déficience visuelle et des problèmes de santé mentale. Même avant la pandémie, je n’avais pas ou peu accès au système.

J’ai essayé de passer par des programmes d’emploi, qui ont refusé de faire l’effort supplémentaire pour qu’une personne ayant mes handicaps soit embauchée. Pendant des années, j’ai été ballottée entre les agences pour l’emploi des personnes handicapées physiques et les programmes de santé mentale, et j’ai dû prendre des médicaments pour la santé mentale qui avaient de lourds effets secondaires. Le pire était la nausée et l’épuisement qui rendaient le travail extrêmement difficile.

J’ai souvent eu recours à l’assurance-emploi ou à l’aide à l’emploi et au revenu, pour me faire dire que j’étais paresseuse et que je devais faire plus d’efforts, sans aucune aide ou avec peu d’aide. Le conseil que m’ont donné de nombreux thérapeutes était de ne pas demander d’aide à mes amis et à ma famille, mais de m’adresser au système pour obtenir des ressources. Si j’étais dans une situation désespérée, je devrais peut-être me ressaisir. J’ai trouvé très peu de compassion.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

La seule solution était de quitter le système et de trouver ma voie par moi-même. J’ai trouvé du travail et des relations. Cependant, les temps deviennent difficiles et les gens sont offensés par le fait que je leur demande de l’aide, me considérant comme un « fardeau ».

Quant aux amis, je comprends que les gens ont un travail et une famille. Ce qui m’écrase, c’est qu’il y en a beaucoup d’autres, seuls, qui envisagent de se suicider, sans aucun soutien, abandonnés par leur famille et leurs amis et repoussés, à qui l’on dit « Sois indépendant », « Débrouille-toi », etc.

Comment les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes vulnérables peuvent-elles se regrouper ? Comment toutes les personnes seules peuvent-elles se réunir et se soutenir mutuellement ? Pourquoi aider les autres est-il si offensant ?

J’ai tellement honte de cette situation. Je ne veux pas attirer l’attention, j’ai juste besoin de prières et je désire vraiment un logement sûr, abordable et accessible. Je veux avoir des relations saines où il y a de la réciprocité.

Cette femme cherche de l’aide et un soutien personnel. Elle ne veut pas mourir par euthanasie, mais elle se sent comme un fardeau. Son appel à l’aide n’est pas rare. Notre objectif est d’aider les gens comme cette femme, à vivre.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire