M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une éminente militante pro-famille annonce sa candidature au Nouveau-Brunswick


Faytene Grasseschi.

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Faytene Grasseschi - Campaign/Facebook

5 décembre 2023 (LifeSiteNews) — Le Nouveau-Brunswick pourrait avoir un nouveau politicien pro-famille, un éminent défenseur des droits parentaux se présente aux élections provinciales.

Le 24 novembre, Faytene Grasseschi, militante pro-famille et personnalité de la télévision, a annoncé qu’elle se présentait pour devenir députée progressiste-conservatrice à l’Assemblée législative dans la circonscription de Hampton-Fundy-St. Martin au Nouveau-Brunswick.

« Après mûre réflexion et de nombreuses conversations nocturnes avec mon mari et des amis de confiance, j’ai décidé de me présenter aux élections provinciales », écrit-elle sur Facebook.

Mme Grasseschi, une chrétienne conservatrice, défend ardemment les droits parentaux au Nouveau-Brunswick et utilise son émission de télévision pour promouvoir les valeurs pro-famille.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Elle a également soutenu le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, dans sa décision d’ajouter des protections parentales à la politique de la province en matière d’identité sexuelle dans les écoles publiques. En vertu de cette nouvelle politique, le consentement des parents sera nécessaire pour que les enseignants puissent utiliser des noms ou des pronoms différents pour les élèves de moins de 16 ans.   

Si la décision de M. Higgs a suscité de vives réactions de la part des militants LGBT, elle a également reçu le soutien et les encouragements de nombreux Canadiens, dont Mme Grasseschi.

Cette dernière a lancé une campagne intitulée « Don't Delete Parents » (n’effacez pas les parents), qui contenait une pétition soutenant la nouvelle politique de M. Higgs. Quelques semaines seulement après sa publication, la pétition comptait des milliers de signatures. 

« Sa position était pleine de bon sens... (mais) malgré cela, le premier ministre Blaine Higgs s’est attiré les foudres des médias et même de certains membres de sa propre équipe », a écrit Mme Grasseschi sur Facebook. « J’ai pensé qu’il était juste de donner à ceux qui étaient d’accord avec lui un moyen tangible de le soutenir ».

Elle a décrit M. Higgs comme un « vrai conservateur avec des valeurs familiales fortes, mais aussi un sens aigu des affaires dont cette province a bénéficié et continuera de bénéficier ».

Jack Fonseca, de la Coalition nationale pour la Vie (CNV), a déclaré à LifeSiteNews : « Nous soutenons sans réserve la candidature de Faytene. En tant que députée, elle serait un formidable défenseur des droits parentaux en matière d’éducation ».

« Le premier ministre Higgs mérite des députés comme Faytene, qui partagent sa vision selon laquelle les parents savent ce qui est le mieux pour leurs enfants », a-t-il ajouté. « Elle est également en phase avec l’opinion publique au Nouveau-Brunswick, qui comprend que les agents de l’État comme les enseignants et les directeurs d’école n’aiment pas les enfants — seuls les mères et les pères aiment les enfants et sont les mieux placés pour décider ce qui est vraiment bon pour eux ».

Il a ajouté que la CNV a soutenu Mme Grasseschi dans sa campagne pour les élections fédérales de 2021 en tant que candidate pro-vie.

Selon le site internet de sa campagne, Mme Grasseschi soutient ouvertement et fièrement les droits parentaux, ajoutant : « Rien ne devrait être caché aux parents aimants lorsqu’il s’agit de leurs enfants à l’école ».

Elle défend également la liberté des Canadiens de prendre des décisions médicales en toute connaissance de cause et sans contrainte. Elle promet en outre de défendre « le droit des parents d’élever leurs enfants selon leur conscience ».

Le vote d’investiture de Hampton-Fundy-St. Martin est prévu pour décembre, tandis que l’élection générale du Nouveau-Brunswick aura lieu en 2024.

Pour se présenter aux élections générales, Mme Grasseschi doit d’abord remporter un vote d’investiture parmi les membres du Parti progressiste-conservateur dans sa circonscription.

« J’encourage les Néo-Brunswickois de la circonscription de Faytene, et de toute la province, à faire un don à sa campagne et à faire en sorte qu’elle puisse défendre l’innocence des enfants et les droits parentaux depuis un siège à l’Assemblée législative ! », déclare Fonseca.

Pour plus d’informations sur la campagne de Mme Grasseschi, cliquez ici.



Laissez un commentaire