M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un homme prétendant être femme remporte la course mondiale de cyclisme féminin

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Jean Beaufort/PublicDomainPictures

Les « femmes transgenres », ou hommes qui se disent femmes, sont en train de détrôner les vraies femmes de leurs compétitions physiques. Et non content de remporter la palme, l’un de ces transgenres accuse de « manque d’esprit sportif » les compétitrices semblant manifester un certain déplaisir. Et en plus, le transgenre McKinnon voit des transphobes « partout ». Extrait de LifeSiteNews :

McKinnon, né au Canada, professeur de philosophie à la faculté du South Carolina’s College of Charleston, avait d’abord remporté la catégorie des 35-39 ans au sprint féminin l’an dernier et a remporté une médaille d’or cette fin de semaine tout en établissant un nouveau temps record, selon Cycling Weekly. Il a également remporté une médaille d’argent au 500 mètres contre la montre plus tôt dans la semaine.

Et dans une paire de posts sur Instagram, McKinnon regarde de haut la désapprobation à son égard :

Dans une autre paire de posts, McKinnon a mis en évidence des photos des trois vainqueurs médaillés posant pour se faire photographier, dans lesquels Sovang passe son bras derrière lui, mais non la gagnante de la médaille d’argent Dawn Orwick qui a tenu son bras gauche derrière son dos en souriant et en agitant poliment la main [droite]. Dans ses posts McKinnon accusait Orwick de « manque d’esprit sportif », et affirmait qu’il « avait espéré mieux d’elle » et s’est gaussé, disant qu’il avait « beaucoup plus à dire sur ce long gâchis d’une semaine et combien la transphobie était tout simplement PARTOUT ».

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire